Critique de GN – Bus Stop

Publié le mardi 27 août 2013 dans Critiques de GN

Par

Tags: , ,

--

Bus Stop

 

Vous allez peut-être passer quelques week-ends entre amis en cette fin d’été. Et un soir, vous serez peut-être 4 ou 5. Ce soir-là, je voudrais que votre cerveau se souvienne de cet article. Je vais donc tenter de vous hypnotiser.

Lorsque vous serez avec vos 4 amis, levez-vous et proposez leur de jouer Bus Stop, un GN de deux heures (explications comprises). (note hors-jeu : vous êtes désormais hypnotisé, les orgas comptent sur votre fairplay)

 

Bus stop est disponible sur le portail du huis clos dans la section formats de poche : http://www.murder-party.org/sc%C3%A9narioth%C3%A8que/formats-de-poche/

Bon normalement, je pense que ça devrait suffire à convaincre 90% d’entre vous. Mais pour les sceptiques qui ont besoin d’arguments, en voici quelques uns.

 

Se sentir bien

Bus Stop est un jeu qui vous fera vous sentir bien. Vous pouvez aussi bien le jouer avec des inconnus, au bout des deux heures, vous aurez l’impression d’être avec des amis. Comme un soir de vacances, quand l’atmosphère est magique et que tout le monde est en confiance, détendu.

Le jeu débute par une série d’ateliers assez simples. Calinothérapie, regards appuyés, on se donne les mains. C’est très agréable et très doux.

Ensuite, on attaque un atelier rapide où on se raconte des blagues mais dans une langue que personne ne parle. C’est très con, très drôle et c’est de loin l’atelier le plus stressant, c’est dire comme ce jeu est cool.

Jouer sans personnages, sans pression

S’ensuivent une deuxième série d’atelier durant laquelle on commence à construire les personnages. Particularité du jeu, l’auteure demande qu’on garde nos vrais prénoms, mais nous avons préféré durant le jeu prendre d’autres noms de famille.

On commence par s’asseoir et on brode autour de la façon dont on s’est assis. On décrit son personnage, son caractère, ses habitudes. Et on pose des questions sur les autres personnages. Pourquoi sont-ils à cet arrêt de bus tous les vendredis soirs ?

Ensuite on explique ce qu’on aime chez les autres. Pourquoi sont-ils devenus amis ? Et puis on joue quelques scènes qui se passe 5 ans après leur rencontre à l’arrêt de bus. Des scènes d’amitié, toutes simples.

Puis le jeu peut commencer

Il n’y a pas d’enjeu particulier à respecter. Les joueurs vont juste jouer leurs premières rencontres à cet arrêt de bus. Ils ne seront pas encore des amis proches à la fin de ces scènes, seulement des gens qui se connaissent mieux. Le jeu ne brosse pas une histoire très complète, il esquisse juste en quelques lignes des personnages dont on ne sait pas tout, mais dont on a le temps de voir qu’ils s’entendent bien malgré leurs différences et c’est ça qui est absolument magique.

The following two tabs change content below.
Baptiste CAZES
Baptiste est Gniste depuis maintenant 15 ans, et a commencé par jouer des scénarios maison avec des amis sans vraiment avoir idée de ce qui se faisait autour. C'est plus tard qu'il a pu découvrir ce qui se faisait un peu partout dans le monde et continuer sans cesse de découvrir de nouveaux horizons. Il aime écrire des scénarios et vous pourrez en découvrir certains sur le site www.murder-party.org (Silence on meurt, Plan social). Persuadé que le GN est un art à part entière, Il a écrit un mémoire sur les jeux Grandeur Nature et veut promouvoir les partenariats inter-associatifs pour que notre loisir trouve un jour la place qu'il mérite. Il a l'honneur d'avoir été le Président de la glorieuse FédéGN.

6 réactions à Critique de GN – Bus Stop

  1. Je suis impatient de le jouer 🙂

  2. Le jeu n’est malheureusement plus disponible sur le portail du huis clos. Dommage, ça semblait sympa !

  3. Si, si il est là (dans la section format de poche)

    http://www.murder-party.org/sc%C3%A9narioth%C3%A8que/formats-de-poche/bus-stop/

  4. Beus, arrête… Désolé, j’ai pas pu m’empêcher 🙂

  5. Excellent.
    Lila a juste fait une faute de frappe dans son titre 😉

  6. Ouf ! Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *