Techniques du récit – Les personnages – Partie 4

Publié le mercredi 8 février 2012 dans Articles

Par

Tags: , , ,

--

Lire la partie précédente.

4. Construire le conflit

Cette partie va traiter de méthodes pour se représenter les affrontements entre héros et adversaires au cours de l’histoire.

Voir la conférence en vidéo

L’opposition en 4 points

Régulièrement, une histoire comporte plusieurs adversaires pour un seul héros. Nous avons parlé plus haut d’un éventail de points de vue moraux face à une situation. Chacun de ses adversaires est donc différent de l’autre. Truby propose de construire une opposition de 3 adversaires face aux héros.

fight1
1 adversaire = 1 attaque

De plus, chaque adversaire attaquera la faiblesse du héros d’une façon différente.

En GN : Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article, c’est cela. Vous voulez occuper quelqu’un tout un week-end ? Ne dotez pas le personnage de 3 faiblesses et de 5 désirs. Mais opposez-lui différents adversaires qui attaqueront sa même faiblesse d’une façon différente. Sa mère, le bouffon vert et sa petite amie ne vont pas « attaquer » le héros de la même façon, mais ils vont tous s’en prendre à son même point faible.

Conflits multiples entre personnages

Je reviens vers les X-men et les super héros en général parce qu’il y a quelque chose d’admirable dans ces comics que l’on peut reprendre à notre compte en GN. Tous les adversaires peuvent en venir à s’affronter entre eux. Ils sont extrêmement détaillés, construits comme le héros principal. Leurs affrontements sont la source d’une intrigue complexe et dense.

Valeurs en conflits

Montrez-vous aussi précis que possible quand vous écrirez les valeurs et le mode de vie de chacun des adversaires. Un adversaire aura de la profondeur si l’ensemble des valeurs qu’il défendra ne sont pas que négatives ou positives. De ses valeurs découleront ses points de vue moraux sur chaque situation.

Persos éloignés

Revenons aux archétypes cités plus tôt. Si chacun de vos personnages fait appel aux mêmes archétypes, il y a des chances que leur utilité à l’histoire soit limitée. Il est plus simple de partir sur des archétypes très différents et bariolés pour faciliter la compréhension de l’histoire globale.

x_men_age_of_apocalypse_by_coloring.png

Opposition en 4 points universelle

Juste un paragraphe pour répondre à ceux qui sont déjà en train de projeter de tester la méthode à l’échelle de conflits entre pays, organisations ou institutions. La réponse est oui, ça marche. Et cela donnera du corps à votre univers. Donner à votre univers deux peuplades différentes est certes très chouette pour avoir des couleurs différentes, mais il est encore plus important de les penser les unes par rapport aux autres de la même manière que pour les personnages.

(Exercice d’écriture ou de relecture et application au GN de cette série d’articles)

Réseau de personnages par fonction et archétype
Prenez ce qu’on appelle commodément une intrigue de votre dernier GN. Listez-en les personnages et donnez-leur une fonction. Qui est un héros, un allié, un adversaire, etc. Notez également leurs archétypes s’il y en a.

Problème moral central
Déterminez le ou les problèmes moraux centraux de l’histoire.

Comparer les personnages
Comparez-les en fonction des éléments suivants
1.    Faiblesse
2.    Besoins psycho et moral
3.    Désir
4.    Valeurs
5.    Pouvoir, statut et capacités
6.    Façon d’affronter le problème moral

Variations sur le problème moral central
Vérifiez quelles sont leurs approches du problème moral central et vérifiez qu’elles sont différentes.
Caractéristiques du héros

Cette intrigue s’adresse à un personnage ? Pensez à :
Le rendre fascinant.
Permettre qu’on s’y identifie.
Permettre qu’on ressente de l’empathie pour lui.
Dotez-le avant toute chose d’un besoin moral (lié aux autres) et d’un besoin psychologique (lié à sa faiblesse).

Transformation du héros
Partez de la fin. Comment votre héros pourrait-il être à la fin du scénario ? Revenez aux besoins. Est-ce que son besoin sera résolu via ces transformations possibles ? Est-ce que tout cela est évident et cohérent ou brouillon et complexe. Ne vous mentez pas à vous-même.

Transformation des croyances
Listez ce que le héros va devoir remettre en question au cours de l’histoire.

Désir du héros
Avez-vous donné à ce héros un objet de désir précis et évident.

Adversaires
Quelle est la faiblesse du héros et comment peut-on l’attaquer. Est-ce ce que fait l’adversaire ?

Valeurs des adversaires
Listez les valeurs de l’adversaire et son mode de vie. Comparez-les à celle du héros. En GN, il est probable que cet adversaire soit le héros d’une autre intrigue ou de la même intrigue, mais vu sous un autre angle. Vous devrez donc recommencer l’exercice pour lui par la suite.

Variations des personnages secondaires sur la faiblesse et le problème moral du héros
Les alliés et personnages avec lesquels le héros est en contact sont-ils vraiment pour lui un moyen de prendre conscience de qui il est, de ses faiblesses et de ses forces ? Si la réponse est non et que ses alliés n’ont pas le même besoin moral que lui, alors il y a de bonnes chances qu’ils parasitent l’histoire des uns et des autres. Être en relation avec quelqu’un qui vit une histoire qui n’a aucun point commun avec la sienne dessert la force de l’histoire que vit le héros.

Opposition en 4 points
Faites un schéma du héros et des ses adversaires et vérifiez éventuellement leurs archétypes. Vérifiez qu’ils sont différents. Listez leurs valeurs.

Et voilà, j’espère qu’avec tout ça vous aurez des outils pour relire vos personnages, ou ceux que vous aurez à jouer et d’une manière générale, pour analyser les films et livres dont vous vous nourrissez. Une bonne manière de savoir comment fonctionne les engrenages d’un scénario.

 

The following two tabs change content below.
Baptiste CAZES
Baptiste est Gniste depuis maintenant 15 ans, et a commencé par jouer des scénarios maison avec des amis sans vraiment avoir idée de ce qui se faisait autour. C'est plus tard qu'il a pu découvrir ce qui se faisait un peu partout dans le monde et continuer sans cesse de découvrir de nouveaux horizons. Il aime écrire des scénarios et vous pourrez en découvrir certains sur le site www.murder-party.org (Silence on meurt, Plan social). Persuadé que le GN est un art à part entière, Il a écrit un mémoire sur les jeux Grandeur Nature et veut promouvoir les partenariats inter-associatifs pour que notre loisir trouve un jour la place qu'il mérite. Il a l'honneur d'avoir été le Président de la glorieuse FédéGN.

Une réaction à Techniques du récit – Les personnages – Partie 4

  1. Marcel Lovecraft

    Excellente série d’articles, merci beaucoup.

    Je cherchais justement un articles clair jetant les bases de la construction d’une histoire, je ne suis pas déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *