Into the wild – le TGV Form

Publié le mercredi 23 mai 2012 dans Previews de GN

Par

Tags: , , ,

--

Ces derniers temps, j’ai beaucoup pris le TGV, pour me rendre aux RéGNiales, à GN’idée. Pour occuper le trajet, avec les gens d’eXpérience, nous avons entrepris d’écrire un mini-GN. Le résultat s’appelle Into the wild et il est disponible ici.

Vous ne connaissez peut-être pas encore le Jeepform, il s’agit d’un style de GN organisable avec peu de moyens et en général pour peu de joueurs. Nous avons voulu écrire un jeu jouable sans organisateur, en deux heures et demi, dans un salon, par des débutants. Comme le jeu est made in france, nous avons décidé qu’il s’agissait d’un TGVForm.

image-into-the-wild2

Le jeu fait une quinzaine de pages (fiches comprises) et vous pouvez le jouer dès ce soir avec quelques amis. Une expérience à tenter.

Le contexte

Voilà cinq jours qu’un petit groupe de touristes a quitté Leticia, la dernière grande ville avant la longue piste qui s’enfonce au travers de la forêt colombienne. Le vieux van a fait la route d’innombrable fois et ses amortisseurs claquent et couinent régulièrement, ne laissant que peu de répit aux vertèbres des passagers. Le guide est souvent obligé de hausser la voix pour couvrir le vieux moteur qui peine à remonter la piste qui serpente entre les arbres géants.

Autour d’eux, il n’y a que de la végétation, d’un vert presque surréaliste. Quand soudain le moteur s’arrête brusquement, le conducteur profite de l’élan du véhicule pour l’arrêter sur le côté. Il a l’habitude, ce n’est pas la première fois. Mais après plusieurs essais, il faut se rendre à l’évidence, le moteur est mort !

Il rassure tout le monde, il y a un autre van à quelques minutes derrière eux. Il a entendu un autre guide en parler hier, au village étape…

Comment jouer ce jeu ?

C’est très simple. Durant la première heure, vous allez jouer comme dans un GN classique. Ensuite il y aura une nouvelle heure de jeu, en partant de la même situation de base, mais en utilisant des outils du jeepform.

Les joueurs lisent leurs fiches de personnage. Ils doivent au passage s’approprier le personnage en fonction de leur sexe. Pour cela, il faut choisir des noms car vous remarquerez que les personnages sont désignés par une simple initiale. Si on se fie aux fiches, ils sont tous masculins, mais ils peuvent tous devenir des rôles féminins. Précisez bien qui est un homme et qui est une femme. Vous avez d’ailleurs de petits badges que vous pouvez découper pour vous aider à reconnaître les gens. Vous pouvez également afficher cette aide de jeu sur un mur, pour mémoire.

Les outils du jeepform utilisables pour la seconde heure de jeu :

•    N’importe qui peut se lever, avec un geste théâtral, et entamer un monologue intérieur. Il s’agit de quelque chose que les autres joueurs doivent entendre, mais dont leurs personnages n’ont pas conscience. Par exemple, après avoir fait un compliment sur le style de quelqu’un, on peut se lever et expliquer à quel point on trouve en réalité ses vêtements affreux.
•    Dans le même genre, lorsque quelqu’un d’autre parle (soit en tant que personnage, soit en monologue intérieur), vous pouvez vous lever et montrer par gestes ce que votre personnage ressent à propos de ce qui est en train de se dire.
•    Dans un Jeepform, il est également tout à fait acceptable d’ajouter toute sorte de nouveaux éléments – si vous pensez que proclamer soudain que deux personnages ont eu une liaison précédemment va rendre le jeu plus intéressant, allez-y. De tels éléments peuvent être ajoutés soit simplement en le disant, soit en jouant un flashback ou un flashforward – une courte scène à propos d’événements passés ou à venir.
•    Et des scènes peuvent être rejouées, du point de vue d’autre personnages, ou avec une autre fin prédéterminée.
•    De même, sentez-vous libres d’accélérer le temps, de passer certains passages et de sauter directement à un moment plus intéressant qui aura lieu plus tard dans la soirée.

Le jeu se déroule idéalement dans une petite pièce, avec assez de sièges pour chacun. Quelques sièges supplémentaires sont recommandés, afin que les gens puissent changer de place pendant le jeu. Du café ou du thé sont appropriés, ainsi que des petits gâteaux. Principalement pour la « version GN ».

Savourez l’ennui. Et ensuite l’opportunité de transformer cet ennui pour en tirer des situations aussi dramatiques que possible.

The following two tabs change content below.
Baptiste CAZES
Baptiste est Gniste depuis maintenant 15 ans, et a commencé par jouer des scénarios maison avec des amis sans vraiment avoir idée de ce qui se faisait autour. C'est plus tard qu'il a pu découvrir ce qui se faisait un peu partout dans le monde et continuer sans cesse de découvrir de nouveaux horizons. Il aime écrire des scénarios et vous pourrez en découvrir certains sur le site www.murder-party.org (Silence on meurt, Plan social). Persuadé que le GN est un art à part entière, Il a écrit un mémoire sur les jeux Grandeur Nature et veut promouvoir les partenariats inter-associatifs pour que notre loisir trouve un jour la place qu'il mérite. Il a l'honneur d'avoir été le Président de la glorieuse FédéGN.

8 réactions à Into the wild – le TGV Form

  1. J’ai beaucoup aimé jouer ce jeu.

    J’aimerais bien le rejouer sur un mode plus sérieux.

  2. De présentation, cela me semble fort proche d’un jeu d’impro nommé « à la manière de ». Les improvisateurs jouent sur un thème donné, pendant un temps défini par l’arbitre. Ensuite, ce dernier
    demande de rejouer la scène « à la manière de X », X pouvant être « Molière », « Film américain de série B », « BollyWood », « Dessin animé »…

    Les différences résident dans

    • le fait que le personnage sont pré-écrits, et non interprétés et construits tout de go
    • il est possible d’ajouter des scènes au cours de jeu

    Néanmoins, je pense que la présence d’un maitre de jeu/arbitre aide à la variété des scènes et des styles de jeu, et par là même au plaisir

  3. J’avais apprécié Ditch et j’ai bien envie de l’essayer un de ces 4 celui là

    Mais plutôt en mode sérieux si possible (ce qui n’est apparemment pas l’orientation qu’on suivit les joueurs lors de la dernière NDHC)

     

  4. Jeepform joué hier à l’occasion d’une AG d’assos de GN.
    Les mécanismes du Jeepform marchent très bien, c’est un régal.
    Je pensais avoir lu que le risque était que la consigne relative au fait de savourer l’ennui était facilement oubliée au profit d’actions flamboyantes des joueurs. Ce ne devait pas être ici …
    mais ce fut le cas hier.
    Pas 1 seconde d’ennui n’a été interprété. Par contre vaudeville, action, traffic de drogue et menaces de mort furent au rendez-vous pour une 1 heure d’attente plus que trépidante.
    Pour assurer l’intégration des mécanismes du Jeepform, j’ai fait le « maitre de jeu ». Poste très agréable mais également très utile pour gérer les flash back et fast forward. On a intégré 2 flash
    back sur des relations entre persos avant le voyage + 1 sur une action ayant eu lieu « dans la jungle » hors du regard des autres.
    Très simple à mettre œuvre, très représentatif des mécanismes du Jeepform … mais laisse peut être trop de place à une exubérance toute française ? … Non c’est ça qui est bon !

  5. effectivement, c’est ce qui a été dit dans le bilan des GNiales 2012.

    et c’est assez vrai. Mais du coup, le jeu est fun et c’est un bon exercice pour apprendre à améliorer son écoute vis à vis des autres joueurs.

  6. Tout à fait d’accord. Je me suis beaucoup amusé lors des Gniales sur ce JEEP tout en gardant en tête d’être le plus possible à l’écoute. La consigne de prendre son temps et de ne pas craindre
    « l’ennui », blancs et vides introspectifs n’a pas été entendue parce que les joueurs se sont fait plaisir. Elle reste utile en préalable pour mettre le groupe à l’aise quant au « niveau de
    performance » attendu ou espéré, crainte que l’on peut rencontrer chez certains joueurs.

    Pour avoir un jeu plus profond (si recherché), peut être faut il passer par un atelier pré-Gn à la Munde-Kaas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *