Britta Bergersen : photographe en jeu (GN norvégien)

Publié le mardi 10 avril 2012 dans Articles,Dossier

Par

Tags: , ,

--

Photos : Britta Bergersen
Texte : Eirik Fatland
Traduction et présentation pour l’excellent blog Incarna : Stéphane Rigoni (aidé de Jean-François Cabirol)

 

Britta Bergersen est un pilier de la scène GNistique norvégienne depuis le début des années 90. Elle est la première et la plus active des « photographes en jeu » sur les GN norvégiens. Nous sommes heureux de faire figurer ici quelques-unes de ses photos de GN passés. Beaucoup n’avaient pas été publiées auparavant.

 

Britta, son vélo et sa mallette d’équipements sur le GN 1942-quelqu’un en qui se fier ?

 

Plutôt que juste amener un appareil photo en GN, Bergersen préfère que sa présence et son équipement deviennent des parties intégrantes du jeu. C’est difficile à réaliser dans les jeux se déroulant dans des sociétés pré-industrielles. Ceux-ci nécessitant d’utiliser des caméras dissimulées, l’acte de prendre des photos devient une matière purement hors-jeu. En revanche, les GN qui se déroulent dans le présent ou un passé récent fournissent à un personnage quantité d’excuses pour transporter et utiliser un appareil de prise de vue.

Sur le GN 1942-quelqu’un en qui se fier, Bergersen interpréta une photographe en visite qui avait été engagée par les habitants d’un petit hameau de la côte occidentale de Norvège pour prendre des photos de confirmations et de mariages. Lors du GN Il était une fois, qui se déroulait une cinquantaine d’années plus tôt sur la Frontière américaine, elle jouait une portraitiste et avait son propre studio. Celui-ci se révéla si populaire qu’une queue se formait devant sa porte chaque matin du jeu. « Jouer le rôle d’un photographe c’est en général plus de travail que de jeu », remarque Bergersen, « mais la vraie récompense vient après, quand on développe les photos et qu’on s’y replonge ».

Également photographe dans la vie réelle, Bergersen fait tourner un studio privé en parallèle à un travail dans un musée où elle s’occupe de préservation de photos anciennes et contemporaines. Son travail photographique en GN réunit ses vies privées et professionnelles en lui permettant d’explorer son intérêt dans les photographies anciennes en recréant les conditions de leurs prises. Lorsqu’elle joue un personnage de photographe dans un GN historique, elle amène des équipements adaptés à l’époque (appareils photos, chambre noire et décors d’arrière-plan) mais aussi cherche à reproduire les poses typiques, les situations et l’esthétique de la période concernée. Pour son personnage dans P13, un GN sur une prise d’otage dans le Dakota du Nord dans les années 70, Bergersen apporta un appareil photo Instamatic. Elle documenta le jeu dans un style qui nous est familier : s’appuyant sur ses recherches poussées sur la photographie familiale, elle imita l’esthétique des photos de famille des années 70.

La plupart des GN norvégiens ne sont documentés qu’à partir de photos de joueurs prises après le jeu. Bergersen a aussi une collection de ce genre de souvenirs mais préfère les photos de joueurs qui sont en personnage. « Ça se voit dans leurs postures et leurs expressions faciales. Les photos en personnage ont l’air authentique. On dirait des photos de personnages historiques. Après le jeu, vous avez beau essayer, les joueurs ont toujours l’air de GNistes ».

 


Pêcheurs sur le GN 1942-quelqu’un en qui se fier?

Une scène du GN futuriste Ultrapolis

Une scène du GN futuriste Ultrapolis

Un couloir d’Europa, un GN sur des réfugiés cherchant asile dans un pays d’Europe Centrale.

 


Un demandeur d’asile devant le centre d’admission d’Europa.

 


Un personnel de cuisine à Europa. Bergersen travaillait aussi en jeu dans la cuisine et cette photo fut prise alors qu’elle était en personnage.

 


Un demandeur d’asile à Europa.

 


Deux prolétaires s’affrontant au bras de fer sur le GN Kybergenesis. Le personnage de Bergersen était employé pour prendre des photos de propagande. Cette photo fut développée pendant le jeu.

 


Photo d’un policier en personnage sur le GN Kybergenesis. La photo fut voilée lors du développement effectué sur le site de jeu.

 


Participants à un GN de type cyberpunk, joué dans la bibliothèque d’un pensionnat norvégien.

 


Photographie en personnage lors du GN Il était une fois qui se déroulait sur la Frontière américaine à la fin du 19ème siècle.

 


Personnages du GN P13, photographiés dans un style imitant volontairement la photographie populaire des années 70.

 


Une scène de Wanted, un autre GN situé sur la Frontière : ici un Apache invoque un esprit ancestral sur la montagne sacrée.

 

 

Un huldre, une créature mythique du folklore scandinave, incarné par un joueur d’un GN fantasy norvégien.

 


Arbre et lac, décor typique des GN fantasy norvégiens.

The following two tabs change content below.

Eirik Fatland

Derniers articles parEirik Fatland (voir tous)

Une réaction à Britta Bergersen : photographe en jeu (GN norvégien)

  1. Très sympa. J’aime beaucoup l’idée d’avoir une vrai photographe faisant partie intégrante du jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *