Maroussia Podkosova – Photographe du Espresso Connection

Publié le mercredi 30 mai 2012 dans Articles

Par

Tags: ,

--

mafia-007.jpg
Tu peux te présenter un peu… Nous dire quel joueuse de GN tu es ?
Je m’appelle Maroussia, je fais du GN depuis une douzaine d’années. J’ai commencé en voyant à la fac une affiche pour la Camarilla…
J’organise avec ma petite association que j’aime d’amour, Urbicande, que nous avons créée il y a dix ans (je crois que Bertrand avait des cheveux). Je tente un putsch tous les ans à chaque AG pour devenir présidente, mais ça rate à chaque fois et on me colle des postes pourris. Vous croyez que je ne sais pas qu’on tente de me mettre à l’écart quand on crée tout spécifiquement le poste ‘vice-président’ dans un bureau qui n’a que 4 élus ? Je ne suis pas dupe, mes petits amis, mais je me battrais jusqu’à la mort.
Sinon, je joue maintenant modérément, une demi-douzaine de GN par an. Essentiellement du mondain, pour porter des corsets qui font très mal et parler de la couleur des rideaux en fomentant des atrocités à destination de mes petits camarades. Et parfois, je vais jusqu’à me compromettre en me roulant dans la paille d’un méd fan.
mafia2-119.jpg
mafia-049.jpg
Tu es photographe professionnelle, mais tu as parfois réalisé de belles photos sur les GNs de ton association, Urbicande libérée. Notamment le Espresso Connection. Tu peux nous présenter ce travail-là ?
En dehors des photos prises sur le jeu (peu nombreuses parce qu’il fallait que je serve des lasagnes) et somme toute assez banales pour des photos de GN, on a travaillé sur l’immersion la plus crédible possible. Partant du constat que toute maison de campagne qui se respecte (nous jouons dans la maison du Parrain) possède un florilège de photos de famille, nous avons proposé aux joueurs incarnant la famille du Parrain de venir se faire shooter en studio. Pendant le jeu, la maison est ainsi en partie décorée avec les photos des joueurs, ça crédibilise pas mal le lieu.
Le truc amusant, c’était de faire les photos les plus laides possibles, avec des fonds vraiment issus des années 80 (on joue en 88) et des chromies dégueu évoquant les photos immondes des studios de l’époque. J’ai fait quelques recherches avant les prises de vue, pour regarder la lumière, les poses ; c’était vraiment une époque spectaculaire en matière photographique, l’apogée du mauvais goût.
Voilà, je vous ai spoilé tout le GN, vous ne pourrez plus jamais vous inscrire. Tout ceci a été fait à dessein, bien sûr, car nous ouvrons les inscriptions pour la session 4 dans une semaine et que nous avons très peu de places (NDLR : l’ouverture des inscriptions a eu lieu le 3 mai et le jeu est désormais complet).
mafia2-126.jpg
mafia3-007.jpg
Quelles étaient les difficultés pour obtenir ces images ? Est-ce que c’est compliqué de se mêler aux joueurs d’un GN ?
La vraie difficulté a été de faire en sorte que les joueurs de la session 2 et de la session 3 ne se croisent pas (le shooting avait lieu le même jour) pour ne pas dévoiler les pnj présents sur les deux jeux. Il y a eu un moment vaudevillesque avec un pnj caché derrière un bureau pendant un quart d’heure, faisant semblant de chercher un trombone.
Sinon, pendant le jeu, la seule complication me semble être de parvenir à être présent lors des scènes importantes tout en effaçant totalement sa présence. En GN, je suis une joueuse super pénible qui a besoin qu’on ne vienne pas distraire son immersion, et un mec qui fait clic clic pendant ma scène d’amour a tendance à me faire sortir du jeu aussi violemment que si mon banquier m’appelait sur mon portable. Donc il faut être présent mais invisible, en particulier dans les scènes les plus intimes.
Quand on joue un photographe en-jeu, ce qui ne m’arrive presque jamais, le problème c’est de parvenir à justifier sa présence dans certaines scènes. Ou alors il faut accepter que certaines choses ne seront jamais documentées, mais là encore, c’est frustrant, pour les photographes omniscients que aimerions être.
Maroussia_Podkosova01.JPG
Prendre des photos sur un GN, c’est un travail pénible ? Agréable ? C’est efficace pour obtenir de belles photos en tout cas.
Je suis de parti pris, prendre des photos n’est jamais pénible pour moi. Je suppose que tous les gens qui shootent sur un GN le font par plaisir. Après, il peut arriver que les conditions du GN rendent la tâche malaisée, et donc décevante : si les conditions de lumière ne sont pas bonnes, par exemple, on peut passer deux jours et n’avoir que des photos ratées…
deep-forest.jpg
En ce moment, tu travailles sur quoi ?
En ce moment, j’ai très peu de boulot, c’est l’horreur (si tu me lis, toi qui est DA chez Chanel, appelle-moi). Mais je me venge en montant des projets persos, des trucs avec des oiseaux, des folles furieuses et des appartements somptueux. Sinon, je me passionne pour les techniques de développement anciens je me suis mise au papier salé (technique d’impression du 19ème siècle, c’est excessivement long mais le résultat est renversant). To be continued…
 

Quelques réalisations favorites ?
Mes réalisations favorites sont toujours celles à venir…

www.maroussiapodkosova.com (pour admirer plus de photos)
https://www.facebook.com/pages/Maroussia-Podkosova/117947441596680

Une réaction à Maroussia Podkosova – Photographe du Espresso Connection

  1. Marouss on t’aime !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *