Lettre ouverte à l’organisateur des Chroniques de Kandorya

Publié le vendredi 29 août 2014 dans Articles

Par

Tags: , ,

--

Note de la rédaction : Kandorya a fait l’objet de plusieurs articles sur ce blog qui ont généré des polémiques. Nous publions cet article aujourd’hui car ce blog est une tribune pour la communauté et qu’un bénévole de Kandorya souhaite l’utiliser pour s’exprimer publiquement. Il a par ailleurs choisi d’envoyer cette lettre à son destinataire ainsi que de la publier sur facebook.

gilles.pg

à Monsieur Laurent Jactat

Gérant de GN-AVENTURES et de LUDYK

Cher Laurent,

Il y a maintenant plus de 4 ans, tu as lancé une entreprise[1] avec l’ambition légitime d’offrir aux joueurs de jeu de rôle grandeur nature[2] français existants et potentiels un événement annuel de masse : les Chroniques de Kandorya[3], organisé au Château de Serrant à Saint-Georges sur Loire[4] dans le Maine-et-Loire.

Dès le départ, ce modèle économique innovant en France dans un loisir jusque-là quasi exclusivement associatif a posé question, suscité du débat. J’ai quant à moi toujours considéré que ce qui est normal pour de nombreux festivals culturels chaque été – une équipe salariée mobilisant des dizaines voire des centaines de bénévoles autour d’elle – était une bonne forme d’organisation, et c’est pourquoi je fus bénévole en 2011, 2012 et 2013 afin de participer à l’animation des Chroniques de Kandorya.

Pour autant la polémique ne semble pas s’être apaisée autour de l’événement que tu organises chaque année, au point que désormais ce sont les participants même, les joueurs, qui peuvent se sentir visés. Afin de permettre de clore ces débats et d’ouvrir une ère sereine, je t’écris cette lettre ouverte afin de te poser clairement les questions qui me semblent nécessiter une réponse publique de ta part. Réponses à même de lever sans équivoque les doutes et interrogations légitimes des uns et des autres. Questions simples qui appellent des réponses simples et qui, tu le verras, pourraient être posées à un président ou trésorier d’association tout autant qu’à toi, entrepreneur, et qui ne concernent que les deux dernières années puisque chacun comprend que les débuts peuvent toujours être difficiles.

1. L’entreprise GN-Aventures dont tu es le gérant organise-t-elle l’événement « Les chroniques de Kandorya » chaque été ?

2. L’entreprise GN-Aventures organise-t-elle d’autres événements sur le même lieu à d’autres périodes de l’année ? Si oui, lesquels en 2013 et 2014, directement ou via un contrat avec un autre entrepreneur ou une autre association ?

3. Quelle est la nature du contrat (bail de location, prestation de services…) qui lie GN-Aventures avec le ou les propriétaires du Château de Serrant ? A combien s’est élevé le montant de la mise à disposition du site pour l’année 2013 et pour l’année 2014 ?

4. Qui étaient les salariés de GN-Aventures en 2013 et 2014 ?

5. Pourquoi l’entreprise GN-Boutyk[5] dont tu es aussi le gérant a-t-elle réglé en 2013 certaines factures liées à l’organisation de l’événement organisé par GN-Aventures, par exemple la location d’un véhicule pour le transport de bénévoles et de matériel entre Paris et Angers ? De tels échanges sont-ils prévus par d’éventuelles conventions liant les deux entreprises ?

6. Quelles grilles tarifaires ont été appliquées en 2013 et en 2014 aux exposants qui souhaitent tenir un stand de vente de produits et services dans le cadre de l’événement Les Chroniques de Kandorya ? A quel montant s’est élevé ce droit de place pour l’entreprise GN-Boutyk en 2013 et en 2014 ?

7. Combien de billets payants (joueurs, animateurs, visiteurs…) ont été vendus pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et en 2014 ? A quels tarifs respectifs ?

8. Combien de billets gratuits ont été édités pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et en 2014 ? A quel type de public ont-ils été attribués ?

9. Combien de sanitaires (toilettes sèches) ont été installés pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et en 2014 ? Qui assurait leur entretien ? Où et comment les résidus de ces toilettes sèches ont-ils été traités ? Si c’était par une entreprise, peux-tu produire la facture afférente ?

10. Combien de sanitaires (douches) ont été installées pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et 2014 ? Qui assurait leur entretien ? Où et comment les eaux souillées de ces douches ont-elles été traitées ? Si c’était par une entreprise, peux-tu produire la facture afférente ?

11. Quel était le budget dévolu au jeu (animation, objets de jeu, maquillage, effets spéciaux, costumes…) pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et 2014 ? Peux-tu produire les factures afférentes?

12. Plusieurs débits de boissons vendant de l’alcool (bière mais aussi alcool fort comme de la vodka) étaient présents sur l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et 2014. De quelles licences ou autorisations préfectorales bénéficiaient-ils ? L’affichage légal rappelant l’interdiction de vente aux mineurs était-elle affichée ?

13. Quelles mesures de sécurité – en dehors de l’apprécié poste de secours et de sécurité civile – ont été mises en place pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et 2014 ?

14. Lors des Chroniques de Kandorya 2013 et 2014, tu parcourais le terrain afin de faire des photographies de l’événement. Quand seront-elles visibles par les joueurs et les bénévoles ?

15. Depuis le 14 juillet 2014, jour de fin de l’événement Les Chroniques de Kandorya 2014, trois sites internet sont inaccessibles : le site officiel de l’événement[6], celui du forum[7] destinés aux joueurs et celui du wiki[8] réalisé par les joueurs. Cette défaillance ne provient pas d’une défaillance du prestataire de l’hébergement informatique comme en atteste le message de la page d’erreur. Quelle est alors la raison de la fermeture de ces trois sites[9] ?

Persuadé que tes réponses permettront de clore les polémiques et d’assurer un avenir serein à ton activité comme au loisir d’un nombre croissant de joueurs, je te prie de croire, cher Laurent, en l’expression de mes sincères salutations.

                              Gilles

Bénévole pour les Chroniques de Kandorya
2011, 2012, 2013

 


[1] GN-AVENTURES, RCS 527 537 633 ANGERS, société  à responsabilité de vente à domicile, www.gn-aventures.com

[2] Pour toutes informations sur le jeu de rôle grandeur-nature, voir le site de la fédération nationale agréée Jeunesse et éducation populaire www.fedegn.org

[5] GN-Boutyk est une marque commerciale de LUDYK, RCS 528 107 386  ANGERS, société à responsabilité limitée de commerce de gros (commerce interentreprises) d’autres biens domestiques, www.gn-boutyk.com

[9] Il est heureux que fonctionnent correctement les sites de GN-aventures www.gn-aventures.com et de GN-Boutyk www.gn-boutyk.com de même que celui qui permet l’achat de billets pour les éditions futures www.weezevent.com/kandorya-2015

 

The following two tabs change content below.

Gilles L.

Derniers articles parGilles L. (voir tous)

46 réactions à Lettre ouverte à l’organisateur des Chroniques de Kandorya

  1. Merci à Électro-GN pour l’espace de discussion qu’il offre !

    Libre à vous d’interpréter mes écrits, le choix de mes mots, les intentions. Je vous encourage néanmoins à considérer mes questions au premier de degré, sans arrière-pensée ni préjugé.
    J’espère obtenir des réponses du même ordre, et je suis persuadé que c’est cette méthode qui permettrait sinon de réconcilier différentes visions et méthodes d’organisation de notre loisir, à tout le moins de les concilier.

  2. Ne connaissant aucun protagoniste, n’ayant jamais été à Kandorya et ayant abordé la lecture avec aucun a priori (je n’ai pas suivi ni pris parti avec la précédente polémique), je reste néanmoins à la lecture de cette lettre ouverte avec une impression de règlement de compte doublée de l’opportunité d’éclaircir une situation qui semble obscure.

    La plupart des réponses peuvent susciter une nouvelle polémique, et l’orientation des questions laisse à croire que c’est le but. « Mettre le nez dans son caca » est l’expression qui me vient en tête. J’ai même l’impression que l’auteur connaît déjà en partie la réponse à des questions (Ex: 12) et souhaite mettre en lumière des manquements.

    Sinon, c’est bien écrit et j’apprécie l’effort. Mais il me paraît difficile de croire à la bienveillance de cette lettre, même si encouragé. Ceci dit, même sans cette réserve, les questionnements me semblent globalement légitimes. C’est juste le contexte annoncé de cette lettre qui me laisse perplexe. Au final, je laisse à l’auteur le bénéfice de mon doute.

  3. Question 12 : Non, je ne sais pas s’il y avait un affichage relatif aux licences 🙂 Je sais juste que j’ai bu de la vodka redbull (pas qu’un peu). Je serai ravi que tout soit nickel chrome sur ce plan comme sur le reste.

  4. J’avoue ne pas comprendre ni l’intérêt ni la finalité de cette « lettre ouverte », pour moi un joyeux bordel d’insinuations, de règlement de comptes, de reproches qualitatifs et, quand même, d’interrogations légitimes.
    – tu poses des questions commerciales, complètement liées à la stratégie de l’entreprise (questions 3 4 6 7 11). Si tu n’es pas actionnaire de la boite, je dirais que celle-ci a tout à fait le droit de te montrer un gros doigt.
    – tu poses des questions dont l’intitulé laisse entendre de possibles malversations (questions 5 6 11 12). C’est limite diffamatoire (regarde la définition dans le droit français : peu importe que les faits reprochés soient avérés ou non)
    – Pour les autres, je n’en saisis pas vraiment l’utilité. Pour la 15, ça veut dire que le gérant est parti aux Maldives avec la caisse ? 🙂 Ou ce serait pour faire taire tout retour négatif ?

    Et je tiens à préciser que je ne suis jamais allé à Kandorya et que je n’irais jamais, et que je ne connais aucun des protagonistes. Et je ne parlerai pas de l’attitude commerciale de GN-Boutyk pour ne pas tomber moi-même dans la diffamation publique. 😉

  5. Bon, et sinon le fond ne vous intéresse donc pas ?

    Pour information, question 5, je conduisais le camion en question, je ne vois donc pas le problème.
    Pour la question 6, en quoi évoquer l’établissement d’une grille tarifaire et de ses éventuelles exonérations serait un problème ?
    Pour la question 11, en quoi demander le budget dévolu au jeu serait diffamatoire ? Il était de 3000€ en ce qui concerne mon champ de responsabilité d’organisateur bénévole 2013.
    Pour la question 12, comme je l’ai dit plus haut, j’ai moi-même acheté et bu de la vodka dans l’une des tavernes en 2013.

    Bref, moi, je n’ai rien à cacher. Je n’ai pas de problème avec le débat. Je suis prêt à ce qu’on écrive à mon propos que je suis un vilain méchant 🙂
    Qui plus est j’ai un cabinet d’avocats qui sont des tueurs et des mais qui ne le sont pas moins…

    Mais je vous pose la question : et sur le fond ?

  6. Question 5 : en quoi le fait que tu aies conduit le camion te permet-il de t’interroger sur les conventions entre les deux entreprises ? Est-ce que tu dénonces un conflit d’intérêts entre GN Boutyk et GN Aventures ?

    Question 6 : Il s’agit de prestations entre GN Aventures et des clients, dont GN Boutyk. Est-ce que tu insinues qu’il y a une entente illégale entre les deux ?

    Question 11 : Accuses-tu l’organisation de ne pas avoir reglé certaines factures ? De ne pas avoir affecté les sommes prévues à certains postes ?

    Question 12 : Accuses-tu l’organisation de ne pas avoir respecté les lois aux vigueurs concernant les débits de boissons ?

    Le problème n’est pas le fond, mais l’absence de fond, justement. Ce ne sont que des questions, à la rigueur tournées de sorte que le lecteur s’interroge sur l’honnêteté du boss de Kandorya. Je ne sais même pas si tu es quelqu’un qui veut faire éclater un « scandale », ou une marionette agitée pour permettre à Mr Laurent J. de faire taire des rumeurs en répondant à des questions parfaitement ciblées, en fait…

  7. Je te disais juste que je n’étais en rien diffamatoire. Tu poses des questions autres et encore une fois libre à toi.
    Moi, je veux juste les réponses. Et je suis libre de les poser, et qualifié pour le faire au vu de mon engagement dans cet événement.
    Lorsque nous aurons des réponses, chacun alors en fera ce qu’il veut, y compris tirer des conclusions hâtives.

  8. Le point 15, factuellement vérifiable en 3 clics, peut laisser penser que Kandorya 2015 est en sursis. Une réponse, à minima à ce point, permetrait de rassurer des joueurs qui s’apprêtent à faire des investissements (en centaines ou en milliers d’euros lorsqu’il s’agit de fabriquer un bâtiment).

    J’ai défendu Kandorya sur ce même site, il y a 2 ans et demi, lors de l’article « Kandorya – Electro GN, une sale affaire ». Aujourd’hui, je regrette mes propos. Les questions posées à l’époque étaient intéressantes.

  9. Quand on pose des questions aussi orientées, c’est qu’on a une idée derrière la tête, non ? Je te disais juste que, dans le cadre d’une entreprise, l’orga peut sans peine se retrancher derrière la confidentialité de ses affaires pour ne pas répondre à une partie de tes questions, et que la façon dont tu poses d’autres questions laisse entendre un gros soupçon de ta part concernant l’existence de malversations ou, au moins, d’indélicatesses.

    Mais pour le reste, tant qu’il n’y aura pas de réponse de l’intéressé ni d’explication de ta part de ce qui motive ces questions, il n’y a pas de fond. Et je me dis que l’intéressé ne répondra pas, et que tu ne t’expliqueras pas non plus…

  10. @ Moz :

    Les questions de stratégie de l’entreprise sont certes interne nais le Gn restant encore une activité très largement associative, il est naturel que les clients (nous) de GN-Aventures se poses des questions vus les somme d’argent mobilisé et les résultat sur le terrain. J’ai vu trop de « speudo » simulation de budget sur le forum ou ailleurs pour me dire « j’aimerais bien savoir se qu’il en est en vrai » (soit GN-aventure s’en met pleins les poches, soit Kandorya coute vraiment plus cher à organiser se qu’on pense, soit il y a des erreurs de gestions,soit…) bref le manque d’info prête le flan à tous les critiques et accusations (vrais ou non) et je pense sincèrement que « ça vous regarde pas » n’est pas une réponse satisfaisante pour un événement où (et ce n’est que mon avis après l’opus 2014) 99% du jeu et du plaisir vient des joueurs et pas des orga/scénaristes. On ne leur demande « que » de gérer l’intendance (ce qui est déja un beau morceau) et déjà ils sont pas à la hauteur. C’est pour ça que gilles L se pose ses questions et que des joueurs comme moi seraient rassuré de voir les réponses ce qui montrerais que les orgas s’en préoccupe et tente d’y remédier. On peut excuser le fait de pas réussir, pas celui de pas essayer et je m’inquiétè car je viens jsute de lire le débrief de 2011(http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/90/95/04/debrief_general_kandorya2011.pdf) et j’ai l’impression qu’ils pourrais avoir les mêmes regrets pour 2014.

    ensuite « limite diffamation » n’est pas diffamation, c’est juste vouloir s’assurer que les choses ont été faites dans les règles, pas présumer que cela ne l’a pas était. Quand on te demande un papier quelconque, c’est pour vérifier que tu l’as, pas pour insinuer que tu ne l’a pas. c’est pour cela que je trouve ses questions éventuellement indiscrètes mais pas déplacées.

    et pour la questions 15, sans présumer de quoi que se soit, c’est suffisamment étrange pour appeler à une réponse claire.

    Pour ma par, j’y retournerais pour l’ambiance offerte par tant de joueurs mais surtout pas pour l’organisation qui ne m’a quasi rien apporté en terme de jeu.

  11. Pour ma part, je ne comprends pas pourquoi des gens qui n’ont jamais participé et qui n’y participeront jamais (je ne fais que retranscrire ce que j’ai lu plus haut)se permettent de parler à ce sujet. J’ai du mal à en saisir l’intérêt (je dois être un peu bête il faut croire).
    Sinon, ces questions sont sommes toutes intéressantes et leur réponse permettrait que tout soit transparent.

    Loïck

  12. Alex : merci de ta réponse qui, elle, apporte du fond au débat (pour peu qu’il y ait un débat en fait). Donc si je comprends bien, certains clients de Kandorya ont le sentiment qu’ils n’en n’ont pas pour leur argent, d’où les questions de Gilles ?

    Je me dis juste que Mr Jactat ne répondra pas à celles-ci, d’autant plus que certaines contiennent des accusations à peine voilées, non d’incompétence mais de malhonnêteté. Si tu achètes un steak chez ton boucher, et que le lendemain tu y retournes pour lui demander de prouver que ce n’était pas du cheval, que tu prends à parti tous les clients dans sa boutique et que tu t’interroges dans le journal local, c’est quand même plus que de l’interrogation légitime et ça s’approche de « l’allégation ou l’imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne à laquelle le fait est imputé ».

    Juste faites gaffe les gars.

    Et si tu demandes au boucher de fournir toutes les preuves de toutes les charges qui justifient qu’il facture x euros le kg de boeuf, il va te rire au nez et te demander d’aller voir ailleurs…

  13. Loïck : je ne parle pas du Kandorya, mais de la lettre ouverte. Dans la mesure où elle est affichée sur une tribune qui intéresse et concerne d’autres personnes que les joueurs passés ou futurs de ce GN, vu que tu n’es pas bête, tu comprendras qu’on peut y réagir.

  14. Ayant été PNJ sur Kandorya, je suis très intéressé par ces questions.
    Car quand on est du côté des orgas, il y a clairement des problèmes qui font réfléchir.
    Je n’en donnerai qu’un, mais à mon sens il suffit à éclairer et illustrer la mentalité :

    Un toit en feutre pour le pc orga du deuxième plus grand gn francophone du monde ?
    Seriously ?

    Un pc orga ruiné en 10 min. a cause d’une averse… ?

    Voilà.
    Je suis très intéressé par les réponses de l’orga…

  15. Bonsoir,

    A titre personnel, je viens à Kandorya depuis le début en 2011. Je suis satisfait du progrès fait par Laurent J. et les organisateurs. Sans oublier nos fameux bénévoles !

    Concernant le courrier, le minimum aurait était de joindre Laurent par téléphone (il en a un) et lui demander si c’est possible de répondre à ce courrier. Ceci avant de le mettre sur 2 sites publique. On appel cela du savoir vivre.

    Sinon
    Q1 : c’est marqué sur le ticket du GN.
    Q2 : tout le monde sait quel GN ont été organisés sur site.
    Q3 : si je te demande de me fournir ton bail de location, tu le fais les yeux fermés ?
    Q4 : info personnelle à l’entreprise.
    Q5 : au niveau comptabilité, c’est autorisé par la loi.
    Q6 : suffisait de demander aux exposant, tu te ferais payé à toi même une place de stand ?
    Q7 : Info interne à l’entreprise
    Q8 : Là, j’avoue que cela peut-être intéressant. Les bénévoles paient pas me semble lol
    Q9 : Facture et fonctionnement, info personnelles de l’entreprise
    Q10 : Facture interne au fonctionnement de l’entreprise, pour l’eau usée c’est marqué sur le carnet de route tous les ans.
    Q11 : t’as un soucis avec les factures… hi hi hi, interne à l’entreprise. Au pire, il peut donner un pourcentage du budget.
    Q12 : Suffit de voir, il n’avait pas d’alcool fort. Donc, comme pour festival, ce sont les mêmes règles. Les mineurs ont un adulte référent, à eux de pas laisser les gamins à la taverne lol Sinon, y’a les bracelets dans le doute. Pour l’affichage, me semble en avoir vu une.
    Q13 : Comme pour un festivales, bal de village, sortie facebooc dinatoire. Selon le nombre de gens, y’a des règles, c’est sur les site de legifrance 🙂
    Q14 : Tous les ans, Laurent fournit les photos, avec le soucis du forum. Faudra juste voir sur facebook si elles n’y sont pas.
    Q15 : Tu connais le bénévol qui se chargeait du forum, pourquoi pas lui demander ?

  16. Hello,
    Je ne connais pas Kandorya. Je suis par contre gérant d’une entreprise (conseil rh/orga etc.)
    Je partage les avis de Sinoke: nombre de questions peuvent être posées, cependant elles n’ont pas à avoir de réponse à priori. La façon dont sont gérées les finances d’une boite sont confidentielles. On trouve cependant des données comptables assez facilement auprès du greffe du tribunal de commerce.

    Sur le fond, mon sentiment c’est que cette lettre illustre un bon gros manque de cadrage sur les attendus respectifs des protagonistes de cette affaire.
    Il y a à la fois un choc de cultureS (mercantile vs associatif / mercantile vs GN) dont l’ émulsion me semble instable dans l’ absolu. Et à la fois une crise de croissance « classique » qui peut en partie être amplifiée par le choc des cultures mais que toute entreprise humaine rencontre entre sa troisième et sa cinquième année.

    Bref, les réponses aux questions posées ne me paraissent pas être la réponse au fond du problème. C’est de mon point de vue un épiphénomène d’un conflit de rôles et d’attentes autour de cette entreprise au sens large du terme. Ça se résout très bien, mais pas sur internet.

    Dernier point, de droit social: une association peut avoir des salariés & des bénévoles, notamment dans le cadre de festivals. Pas une entreprise commerciale. Ce serait assimilable à du travail dissimulé.

  17. Au vue des commentaires, certains ont déjà réagit comme moi à la lecture de la lettre.

    Cela sent le règlement de compte. Mais si des reproches ont été fait à l’adresse de l’auteur. Je me tournerais directement vers Electro-Gn pour savoir pourquoi avoir publier cette lettre.

    Car en effet, s’il est normal de se faire l’écho de ceux qui ont besoin de s’exprimer. Il n’est pas pour autant une justification pour tout publier sans contrôle.

    La quasi intégralité de la lettre est tournée sous forme d’accusation, exige le plus souvent des réponses qui ne peuvent être donné sans aller à l’encontre de principes de droits comme la discrétion et la confidentialité.
    (je ne parle pas de Gn-aventures ou de GN-Boutyks, mais des relations existants entre ces deux entités et des tiers : fournisseurs, clients et salariés).

    Enfin certains éléments sont sans intérêt du genre la question 15 dont la réponse avait été donné avant le GN par un avertissement forum et après le GN par le biais de facebook : « Chroniques de Kandorya: nous travaillons actuellement à la refonte totale du site web de Kandorya qui ne sera pas disponible avant Octobre / Novembre certainement. … »

    Cela est dommage, car si sur le principe, la démarche est bonne. Cette lettre en particulier ne donne pas une impression de tribune libre, mais de réquisitoire parsemé de mauvaises intentions qui à mon avis nuit plus à l’image du site qu’autre chose et ceux même si ça ramènera un potentiel lectorat !

  18. Salut,

    Perso, je suis attristé de voir qu’Electro-GN s’est une nouvelle fois perdu en publiant ce type de lettre. Electro-Gn c’est des articles pas des courriers aux questions dirigées. J’aime pas comment est fait Kandorya, mais ils ont les couilles de le faire !

  19. Kando y’a du bon et du très pas bon

    si t’es pas content soit tu viens pas, soit tu fais mieux

    mais histoire que l’on croie pas que je défend ce mass-larp, j’ai vu plus de mauvais que de bon, que ce soit dans l’orga ou dans le jeu

  20. Le ton de la lettre est neutre, point barre. Les questions peuvent insinuer des accusations parce que leurs sujets sont pertinents et sensibles. Si vous préférez poser des questions sur des sujets sans pertinence (choix du coiffeur de M Jactat, taille de la liste d’inventaire du Juge, etc…) c’est votre choix mais ça ne présente aucun intérêt.

    ps : Personnellement je pense que Kandorya coûte plus aux joueurs qu’une adhésion, elle coûte aussi l’énergie de tous ses bénévoles et de tous ses joueurs. Cette énergie n’est pas répercutée dans d’autres projets d’envergure au sein desquels elle serait moins gâchée.

  21. Sinon pour faire simple côté budget : billet acheter à l’ouverture des ventes = 59€ = -15€/jour. Comprend un site immense, des structures en dur qui augmente chaque année et du pyrotechnique.

    Pour moins de 15 euros par jour, dite moi ou je peux trouver le même GN ?

  22. C’est 109€ en achat tardif… Quant à la pyro c’est moi qui m’en suis occupé en 2013 : 3000€ main d’œuvre, éclairage, sono et costumes compris. Allez on va dire que ça faisait 3€ par joueur 😉

  23. Parlons de la pyrotechnie oui… excellent exemple. 2011 = 0 euros. Le budget 2012 communiqués aux scénaristes pour le matos de jeu (objets/pyro) était tellement faible (800 euros) que j’ai du mettre 200 euros de pyro de ma poche, la semaine avant le GN, quand j’ai appris que je n’aurais pas le listing demandé, 4 mois avant, pour animer ce qu’y avait été scénarisé sur mon groupe.

    Et des GN à 70.1 euros (prix moyen de vente par billet en 2012) sans la bouffe, c’est l’équivalent d’un GN à 100 euros sur 4 jours bouffe comprise. Des GN comme ça, y’en a pas mal. La plupart de ceux fait en France en fait doivent tourner autour de ça.

    @Guillaume : il faut comprendre que ceux qui ont les couilles de le faire comme tu dis, c’est Gilles, c’est moi, c’est toi… C’est pas un groupe uni contre vents et marrés depuis 2011. C’est des dizaines de personnes qui depuis cette même année, successivement et systématiquement, croient au projet et se cassent les dents dessus quand ils essaient de le mettre en oeuvre.

    Trop peu de moyens donnés aux orgas par rapport à la taille de l’événement. Pas de visibilité sur la gestion. Com interne problématique.

    Si vous aviez passé 4h/semaine pendant un an pour préparer un événement, vous exigeriez aussi ces réponses. Et par lettre ouverte, si la communication interne est un échec.

    Mais vous avez raison, Laurent n’est pas obligé de répondre. Tout comme rien n’empêche Gilles de poser des questions.

  24. Re-bonjour,
    Je suis allé voir sur les sites d’information sur les entreprises.
    On peut y constater que les comptes de la société GN-Aventures n’ont pas été déposés, ni en 2012 (exercice 2011) ni en 2013 (exercice 2012).

  25. « Sinon pour faire simple côté budget : billet acheter à l’ouverture des ventes = 59€ = -15€/jour. Comprend un site immense, des structures en dur qui augmente chaque année et du pyrotechnique.
    Pour moins de 15 euros par jour, dite moi ou je peux trouver le même GN ? »

    On part dans un faux débat si on compare ce genre de chose… Car en fait, l’argument se retourne contre Kando :
    Pour le même prix, j’organise un jeu ou le joueur joue DANS un château AVEC la nourriture (et de la bonne) et TOUT ce qui fait un GN sur un terrain très très grand aussi.
    Certes, ça fait du 30 euros pour 2 jours car on arrive le vendredi soir pour un jeu le samedi 10h et une fin début d’aprèm dimanche. Ça c’est avec un budget de 6000 euros (100 joueurs et une paf a 60 euros). DONC, on extrapole et j’ai 1000 joueurs à 60 euros (bon ok, 59) soit 60000 euros ou presque. Maintenant, je me met dans un champ (oui, immense lui aussi, voir plus grand encore) et je ne donne pas la bouffe. Je peux assurer qu’il me reste GROS. Car même si je double la durée de mon jeu, soit 4 jours, ma logistique reste la même (ha, peut-être je vais vider les chiottes et remplir les ballons d’eau chaude pour les douches, remplir les groupes électrogènes, racheter des fumigènes…) ou alors faites moi mentir.
    Mais peut-être est-ce l’équipe d’orgas scénaristes pnjs pour 1000 personnes qu’il faut payer ? Ha non ? Ils sont bénévoles ? Bin alors ?

    Donc non, pas l’argument du GN pas cher svp. Par contre, même si la lettre ouverte est orienté, il est des questions simples qui attendent réponses.
    Mais perso, je m’étonne que des joueurs payent aussi cher pour un tel événement qui pourrait être fait pour bien moins cher en associatif et avec probablement, moins de lettres ouvertes a la fin, donnez moi une 10 aines d’orgas bénévoles…
    Mais je n’ai rien contre le GN pro… Si des joueurs acceptent de payer pour ce genre de service.

  26. Bonjour,
    Bénévole depuis le début, je suis un des incompétents qui a géré les eaux usées et les poubelles remplies d’excréments, d’ailleurs ce sont des tâches d’humilité qui n’intéresse pas grand monde. Je suis aussi l’abruti qui a mis un toit en feutre sur le PC Orga. Je ne comprends pas trop l’intérêt de cette polémique ? Je ne comprends pas pourquoi Electro-GN publie ce type de lettre ? C’est le côté people de la revue ? Je rappelle juste quand même que nous savons depuis le début que c’est une SARL, que tout le monde n’est pas bénévole, que c’est un événement privé, reconnu comme tel par les forces de l’ordre et la mairie (qui viennent officiellement tous les ans), que la préfecture n’a pas d’autorisation à délivrer, mais qu’elle est au courant de la chose puisque des contrôles d’alcoolémie et de toxines sont pratiqués le dimanche ; et, que oui cela coûte de l’argent mais comme toutes les manifestations ? Quand nous allons au cinéma, au théâtre, que nous consommons du loisir, nous ne regardons pas combien les gens gagnent ? qui est bénévole et ne l’est pas ? Je rappelle juste que pour monter une SARL, ce n’est pas compliqué. J’invite donc ceux qui ont mieux à proposer à le faire, je serais le premier à venir donner un coup de main si cela permet de donner du rêve. Je viens tous les ans avec mes fils, qui s’éclatent. C’est l’un des rares GN familiaux. En quoi le mass-larp n’est pas du GN ? Je rappelle, sans manquer de respect aux personnes, quand même que le GN est juste un acronyme de grandeur nature ? le Mass-Larp est donc un GN, peut-être ce que la série B est au cinéma et que oui jamais ce sera diffusé sur Arte. Ensuite si vous préférez telle ou telle thématique, tel ou tel format, prix, etc. c’est à vous de les organiser. En quoi Laurent a-t-il menti sur la marchandise ? Vous connaissez le prix dès le début, bénévole ne signifie pas volontaire, cela coûte de l’argent. Je pense que nous sommes plus dans un conflit de personnes qui voudraient en faire un sujet de société, ce qui n’est pas le cas. Les bien-pensants ou autres ne sont pas obligé de venir. Je suis un paysan de Vendée qui aime tous les GNs dans tous les lieux. Par contre nous ne pouvons pas nous entendre avec tout le monde et accepter tous les comportements. Bien souvent, les arrêts de Kandorya sont partis de fâcheries entre personnes, car nous avons tous des ego, que la médiation et la communication sont des métiers, que la fatigue et le sous-nombre fabriquent de la colère. J’aimerai que nous soyons plus nombreux à organiser, je suis sûr que Laurent aimerait créer plein de postes en CDI rémunérés à la hauteur de l’investissement de chacun. L’idéal serait d’avoir une équipe année paire, une équipe année impaire…. mais nous ne sommes pas dans cet état de faits. Pour l’instant, j’arrive encore à prendre du plaisir à Kandorya, vivre de belles scènes de jeux, voir les copains et boire une boisson forte. Ensuite ce qui appartient à GN-Aventures, etc ne m’appartient pas et si Laurent devient millionnaire et vole en hélicoptère plaqué or, tant mieux pour lui, vraiment.
    Allez bonne rentrée, bonne journée à tous.

  27. Donc Nicolas tu peux peut-être nous répondre sur les questions de sanitaires ? Comment c’est géré etc. ?

  28. Rebonjour
    Oui je le peux, comme depuis la première année, des professionnels et des bénévoles (dont je fais partie de mon propre gré :-), toilettes sèches avec enlèvement et épandage, certainement qu’il manque des toilettes, chacun en voudrait aux pieds de sa tente, comme l’eau mais j’ai fait des spectacles et festival plein air avec moins et parfois plus, le système est il parfait ? Certainement que non ? Maintenant cela s’est amélioré d’année en année, les toilettes ont été fabriqués par des professionnels qui ne sont pas membres de GN aventures 🙂
    Pour les douches aussi, idem le système n’est pas parfait comme dans d’autres festivals
    Je m’arrêterai là car je ne suis pas forcément légitime pour en dire plus, je ne veux pas alimenter en croyant défendre, je veux juste dire qu’il y’a du bon et du mauvais, que je te sens amer et en suis triste pour toi
    Bonne soirée

  29. Salut Nicolas,

    les questions posées à propos des sanitaires sont les suivantes :

    « 9. Combien de sanitaires (toilettes sèches) ont été installés pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et en 2014 ? Qui assurait leur entretien ? Où et comment les résidus de ces toilettes sèches ont-ils été traités ? Si c’était par une entreprise, peux-tu produire la facture afférente ?

    10. Combien de sanitaires (douches) ont été installées pour l’événement Les Chroniques de Kandorya en 2013 et 2014 ? Qui assurait leur entretien ? Où et comment les eaux souillées de ces douches ont-elles été traitées ? Si c’était par une entreprise, peux-tu produire la facture afférente ? »

    Je ne vois pas de jugement là-dedans, ni de reproche fait à Kandorya. Pour moi ce sont des questions factuelles qui demandent des réponses factuelles (ce que n’est pas ta réponse, même si je comprends bien que tu n’as peut-être pas toutes les données en main).

    Comme rappelé en début d’article, electro-GN est une tribune libre, c’est donc normal que la rédaction publie cette lettre ouverte, comme je suppose, elle publiera volontiers la réponse publique de Laurent Jactat si d’aventure il souhaitait répondre publiquement.

  30. Bonjour
    Une tribune libre c’est quand nous parlons librement d’un fait, là on parle toujours de Laurent Jactat donc où est le fait ? Lui il a une SARL, il a pignon sur rue, etc, ses détracteurs et critiques qu’ont ils à perdre ? Je ne sais pas. Donc voilà il y’ avait des toilettes, des douches, de l’eau, un système installé par une société, un bailleur (le château ) qui est d’accord, moi ça me suffit.
    Donc non je ne trouve pas que ce soit une tribune libre et vous savez très bien que Laurent ne répondra pas.
    Je finirais en disant que sur le nombre de personnes qui viennent bcp vraiment bcp reviennent tous les ans (joueurs PNJ exposant etc) donc est ce si mauvais ? Les organisateurs s’épuisent de temps en temps car nous ne sommes pas nombreux, est ce la faute de Laurent, c’est trop facile.
    Nul n’est prophète en son pays, nous oublions que toutes les réussites génèrent du bruit
    Allez pour ma part je vous laisse , ma contribution s’arrêtera là
    Au plaisir de vous croiser à Serrant, je suis l’idiot qui y croit 🙂
    Au revoir !

  31. Bonjour,

    Je dois avouer que j’ai été stupéfait à la lecture de cet article que je trouve à titre personnel tout à fait nauséabond. Il est dans la même veine qu’un autre paru anciennement sur ce blog.

    D’abord, il y a la forme sur 3 points principaux :

    – Les questions posées par l’auteur de l’article, si elles ont le droit d’exister, concernent l’auteur et son destinataire dans le cadre d’un projet que chacun a partagé, et chacun à sa place. Sur la forme, je trouve cela déplacé d’en faire une lettre ouverte publiée sur le web, quel que soit le support et quels que soient les différents possibles entre l’auteur de la lettre et son destinataire.

    – Publier une lettre comme celle-ci, nominative avec les questions et/ou insinuations qu’elle contient laisse une trace sur le web et selon moi manque clairement de respect à la personne à laquelle elle est adressée. Cela laisse une trace numérique quasi indélébile et clairement « puante » à mes yeux. A l’heure où tant de gens se battent partout sur le web en France et dans le monde pour le respect de la « e-réputation » qui est due à chacun encore, je trouve cela très pernicieux et même horrifiant dans la démarche, quels que soient les côtés légaux ou non de cette démarche et de sa forme. Clairement ce blog s’associe donc à une démarche que je trouve irresponsable et irrespectueuse dans sa forme.

    – Il existe un groupe de joueurs facebook officiel qui aurait été parfaitement à même de traiter de ces questions « en famille », j’entends par là la communauté réelle des personnes qui participent à ce projet. Elle compte plus de 950 participants et me semble assez représentative et suffisante pour les personnes concernées par le sujet Kandorya.
    https://www.facebook.com/groups/joueurs.kandorya/

    Ensuite il y a le fond :

    Cette lettre peut sembler poser de réelles et bonnes questions et en tant que joueurs de kandorya depuis son démarrage, j’en connais déjà une partie des réponses et je ne suis que simple joueur. beaucoup de recoupements sont simples à faire. Pour le reste, Kandorya est l’oeuvre d’une entreprise privée même si des bénévoles participent grandement et avec mérite à son organisation. Kandorya est donc soumis aux règles du privé et aucune entreprise n’est obligée de publier l’intégralité de ses comptes et de ses postes de dépenses.
    Sur le fond, GN-Aventures pourrait, s’il le souhaite, publier un budget annuel très simplifié et par masses pour faciliter la compréhension d’un tel projet avec ses qualités et ses défauts. Cela faciliterait la compréhension de la mécanique d’un tel événement pour les joueurs et les bénévoles et couperait court à certaines insinuations ou accusations, parfois fallacieuses. Mais la encore, c’est à GN-Aventure de faire ce choix ou non. Les organisateurs comme les joueurs connaissent maintenant assez bien le cadre de ce jeu et peuvent donc librement faire le choix d’en être ou de ne pas en être. Entrer dans des démarches d’interpellation publique me parait peu élégant et même davantage !

    Sur le fond enfin et à titre personnel, la seule véritable question qui peut se poser sans être de l’ordre du « nuisible » et qui peut avoir un réel intérêt public est celle concernant les supports web liés à Kandorya. Car l’ensemble de la communauté des joueurs et des bénévoles pâtissent clairement de l’absence de support depuis le mois de juillet. Sur ce point l’information est clairement déficiente. Et là, je crois que ce blog aurait pu traiter de ce sujet, uniquement celui-là, pour éviter de (re)tomber dans le nauséabond qu’il avait déjà pratiqué.

    PS : si j’étais l’auteur de ce blog, j’aurais l’élégance de retirer cet article par respect pour la personne incriminée dans celui-ci. Voyons voir si nous sommes dans des temps d’élégance…

  32. Merci Yannick pour ta contribution. Je t’encourage à apporter tes propres réponses à mes questions !
    Sur ta suggestion, j’ai essayé de poster ma lettre ouverte sur le groupe Facebook que tu indiques, mais il faut en être membre, donc tant pis, on continuera de discuter dans un média ouvert comme Electro-GN…

  33. Gilles,

    D’abord, je n’ai à répondre à aucune de tes questions et je maintiens l’intégralité de mon commentaire précédent ! Ensuite et pour rappel de ce que tout le monde sait déjà, une simple demande et tu seras inscris dans le groupe comme 963 autres personnes à ce jour ! j’y veillerai personnellement !

  34. On se détend 🙂 j’ai franchement du mal à comprendre pourquoi tant de gens font de ce simple courrier public une affaire d’affect. Ce n’est pas mon cas. Je n’ai ni amertume ni ressentiment, je ne fais pas de recoupement ou de suppositions. Je me pose des questions et donc je les pose.
    Je n’exige rien de personne, je suggère voire j’invite à s’exprimer, point barre.
    Ensuite je ne vois pas pourquoi je m’inscrirais à un groupe de participants à une événement auquel je ne participe plus… CQFD.

    Bref. Que toutes celles et ceux qui ont des réponses les apportent au lieu de faire des procès d’intention que je ne me permet pas moi-même.

  35. Et puisque nous ne pouvons pas lire ce que tu écris dans un groupe FB fermé, je prends la liberté de le reproduire ici, ça permettra de mesurer l’intégralité de ton opinion 😉

    Yannick a écrit : « AVIS TRES PERSONNEL QUE JE TENAIS A EXPRIMER : J’ai découvert ce matin avec stupéfaction que des gens se livrent et concourent à exprimer de manière très inélégante leurs accusations ou insinuations au sujet de Kandorya ou de son organisateur sur des supports web publics. Je tiens ici à marquer l’horreur de ce genre de procédés sur la forme. Ils ne grandissent nullement leurs auteurs et sont des procédés détestables ! — en colère. »

  36. C’est marrant d’être bénévole pour une entreprise. 😀 Faites pas lire ça à mon patron !

  37. Biens beaux ce Dallas avec toute ces insinuations de procès d’intention, ces débats, ces gens scandalisé de part et d’autre. Il n’empêche que la réponse qui nous intéresse tous est celle de Mr Laurent jactât.

    Ces questions sont intéressante, elle sont pertinente, elles mettent le doigt sur certain mal être et opacité qui transpire dans la gestion de kandorya depuis le premier opus (celon moi). Elles amènent à des réponses que seul Laurent jactât peut fournir au final.

    Que vous aimiez ou pas Laurent est devenue une personnalité de notre petit milieux qu’est le grandeur nature. A ce titre il sera toujours soumis à de la méfiance et de la défiance parfois crasse ou bas du front ( ce qui n’est pas le cas dans cette lettre), parfois aussi de l’admirations et peut être si il est chanceux des groupies.

    Mais ici avec cette lettre ouverte Laurent á une occasion d’apaiser tous sa en jouant la transparence, de gagner en considération et crédibilité vis à vis de tous même. car ce qu’il lui est demander est pas de ce justifier, mais de nous expliquer à tous, document à l’appuie comment il a régler chacun des sujets abordés dans les questions

    Alors peut être que toute les réponses vont pas plaire, mais pour moi le simple fait qu’il sort de sont mutisme et donne des réponses sera une un signe de respectabilité et de professionnalisme.

  38. Bonjour. Je suis un orga de GN mi-francais, mi espagonl. Je vis en Espagne depuis les 12 ans, pardonnez mon ortografe. J ai un blog (espagnol) de reflexion sur le GN: http://www.elcuervodelmaster.blogspot.com et actuellement notre groupe d orgas essai de faire du gran gn, chose dificile en Espagne.

    Je trouve les articles de ce blog de teorie du gn tres interesants, mais cet article me parait franchement nauseabond. Il donne une image du gn de France trés trés mauvaise. Si vous n aimez pas Kandorya, n y allez pas UN POINT C EST TOUT!!! Tout le reste c est de la BETISE.

  39. Donc, si je comprend bien certains, quand un sujet collectif pose problème ou question, il ne faut surtout pas en parler et fuir ?
    Si je considère que la France (ou l’Espagne) est mal gouvernée, je dois la quitter et surtout en silence ? 😀

    Et ne me dites pas « entreprise » blabla… On a bien vu que cela ne tenait pas la route, tant sur le plan légal (les comptes ne sont pas déposés) que moral (l’entreprise emploie des bénévoles).

    Allez, quoi qu’il en soit, souvenez-vous : nous parlons d’un loisir, détendez-vous, ne vous énervez pas 😉

    Ami-calmant

  40. Même si les questions semblent justifiées, l’intérêt de ce billet est nul pour 2 raisons. Primo, il ne semble pas dans les habitudes de M. Jactat de rendre des comptes, alors répondre à un billet sur Electro-GN … Secundo, ceux qui méprisent Kandorya (à tord ou à raison) n’iront pas plus, ceux qui l’apprécient (ou qui découvrent le GN) continueront à y participer.
    Ce billet n’obtiendra probablement aucune réponse et génère de la pub pour un événement qui divise la communauté. On appelle ça un buzz.
    Bref, arrêtons là de parler de Kandorya.

  41. toute la beauté d’une GN est que les joueur ne se rende pas compte de l’organisation et pense tout faire par euh même,
    certe il y a quelque problème certe certain se plaigne mais les gens apprécie cet univers.

    aprés si vous désiré claqué votre argent et vous posé des question de sécurité etc… il y a disney pour ça.

  42. C’est amusant tous ces commentaire pour interdire aux gens de se poser des questions.

    J’étais PNJ sur le premier Kandorya et, curieusement, toutes ces questions étaient déjà présentes. Le sentiment d’une profonde désorganisation, d’un manque de moyens à tous les niveaux, l’absence quasi totale de scénario ou d’intrigues… même de combats (pour un LARP c’est un comble). Bref, un GN qui laissait le vague sentiment de s’être fait arnaqué mais auquel on pardonnait volontiers parce que c’était le premier mais qui laissait quand même planer le sentiment de « mais où est passé l’argent » ? Je me rappelle par exemple que la quasi totalité des costumes avaient été apportés par une association de bénévoles venus la veille exprès pour tout organiser … et qu’ils étaient furieux parce que les orgas voulaient leur faire payer une journée de plus vu qu’ils venaient plus tôt. Du coup ils ont menacés de ne pas venir du tout, ce qui aurait donné un Kandoria 1 sans costumes. Mais bon, je passe les détails.

    Il me semble que le fond de la discussion porte sur le fait que le GN est plutôt par nature une organisation bénévole, avec un fort investissement personnel, sans volonté de rentabilité et que Kandoria est une entreprise avec vocation de rentabilité. Si les premiers veulent tout mettre en oeuvre pour avoir le meilleur GN du monde pour le moins d’argent, les seconds risquent forcément de vouloir maximiser les profits.

    Sauf que voilà, un bénévole a tendance à s’investir par passion et qu’il ne le ferait probablement pas s’il savait qu’on se sait de l’argent sur son dos et que, forcément, il finit par se faire poser des questions, posées ici sous la forme d’une lettre ouverte.

    Pour aller plus loin :
    – « Est bénévole celui qui apporte un concours spontané et désintéressé au profit d’une association sans but lucratif. Un bénévole ne peut donc pas intervenir pour le
    compte d’une entreprise ou d’une société à caractère commercial. » URSSAF 2013

    – « L’absence de DPAE, de bulletins de paie ou le fait de mentionner sur ce dernier un nombre d’heures de travail inférieur à celui réellement accompli, l’emploi sous un faux statut, ou les déclarations sociales non accomplies, peuvent être considérés
    comme étant du travail dissimulé par dissimulation d’emploi salarié. Ils sont passibles de sanctions. » URSSAF 2013

    – L’abus de confiance est, en France, « le fait par une personne de détourner, au préjudice d’autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu’elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d’en faire un usage déterminé ». L’article 314-1 du Code pénal français punit ce délit d’une peine pouvant aller jusqu’à 375 000 € d’amende et 3 ans d’emprisonnement.

    Ce délit est constitué par trois éléments constitutifs : un détournement, un préjudice et une intention, et suppose au préalable la réunion de deux conditions. »
    Wikipedia, par flemme de chercher dans le code pénal.

    L’air de rien, apporter des réponses complètes ne serait pas une si mauvaises idée que cela avant que des bénévoles exploités et des joueurs se sentant arnaqués ne demandent réparation sous forme de requalification de contrat de travail, d’un procès ou d’une inspection de l’URSSAF.

    Après, de mon point de vue, autant ne pas y aller, ça résout le problème !

  43. Plus de 2 mois ont

  44. Plus de 2 mois ont passé, aucune réponse de la part du destinataire. Dont acte.

  45. Bonjour Gilles L. pourrais tu me contacter par email à Dae.anthony @ gmail.com pour que nous puissions échanger sur certains points
    d’avance merci
    Respectueusement, Dae

  46. Le français est geulard, pressé jamais content, critique et j’en passe…

    Le projet de Kandorya est de faire en f
    FRANCE ce qui se fait en ALLEMAGNE-BELGIQUE-CANADA… Un MASS LARP. Ce qui est sûre c’est que sur Kandorya on ne cherche pas à avoir du jeu comme sur un GN de 100 personnes mais on se fait son jeu…

    Je pense que beaucoup on du mal avec ça trop habitué par nos petits GN. Ouvrez vous! Et essayez de faire vivre ce que Laurent a l’initial veut nous faire vivre. (Je le défend pas, mais je défend le grandeur nature en général)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *