Lederkraft – The Crystal Anvil, un livre sur le travail du cuir

Publié le jeudi 10 avril 2014 dans Articles

Par

--

Lederkraft est une entreprise de travail du cuir basée en Angleterre, qui est essentiellement connue dans le milieu du GN pour la fabrication d’armures. Pourtant, ce n’est pas le seul champ d’activité de ces artisans, qui fournissent certes des armures, mais aussi des costumes et des accessoires aux studios de cinéma, de télévision et de jeux vidéo. Le 13 mars, Lederkraft a également lancé les précommandes pour le premier tome d’un livre au format numérique, « The Crystal Anvil » (« L’Enclume de Cristal »). Ce recueil numérique (en anglais, mais une traduction en français est prévue) contient cinquante patrons d’armures, les instructions de fabrication nécessaires et de nombreux conseils. Une belle initiative qui m’a donné envie d’en savoir davantage. Aussi suis-je allé à la rencontre d’Alex, le patron de Lederkraft :

Alex Agricola , comment es-tu devenu un armurier/fabriquant d’armure ?

J’ai commencé à m’intéresser au GN il y a environ 23 ans et j’ai immédiatement accroché ! Je pense que j’étais comme beaucoup de joueurs et je voulais fabriquer mes propres costumes et armures, mais il n’y avait presque aucun document de référence pour savoir comment s’y prendre, hormis les mêmes vieux schémas d’armures lamellaires ou japonaises, alors j’ai décidé d’essayer de concevoir mes propres modèles. Mes premières créations furent très simples, à base d’aluminium !! Mais elles sont toujours utilisables aujourd’hui. Je crois qu’enfin de compte ma frustration et l’impossibilité de trouver des références m’ont conduit à entamer une recherche de modèles et de techniques et j’ai été confronté à un autre problème puisque les armuriers veillent jalousement sur leurs compétences et leurs techniques : je n’ai pas eu d’autre choix que de développer ma propre pratique. Ainsi, au fil des années j’y ai passé des milliers d’heures…des centaines de coupures, de la sueur et beaucoup d’argent investi pour développer notre propre marque. Ça en valait la peine, puisque nous pouvons à présent travailler sur de nombreux et formidables projets.

 

Image1

Est-ce difficile de concevoir de nouveaux modèles/schémas à un rythme régulier ?
Non, c’est ce que je préfère. Je passe toujours des heures à poser des questions aux clients, qu’il s’agisse d’armures de jeux vidéo, pour un film ou pour un GNiste, j’aime connaître le profil du personnage, son histoire, les aspects pratiques, la façon d’utiliser l’armure…Tout ça finit par dépeindre un certain tableau.

Je crois aussi que j’ai la chance de pouvoir regarder une esquisse en 2D et visualiser le projet en 3D en prévision de la conception des patrons.

Parmi les modèles que vous avez conçus, quel est celui que tu préfères ?
Pour être honnête, je les aime tous, surtout pendant leur phase de création. Cependant quand j’ai recours à l’un de nos concepteurs graphiques pour réaliser une image je peux me sentir plus excité car ils stimulent mes capacités à faire de l’image une réalité.

Est-ce que tu as un modèle préféré parmi ceux réalisés par d’autres fabricants?
En vérité, j’ai été très strict avec moi-même en essayant de ne pas être influencé par d’autres armuriers. Donc je ne regarde même pas. C’est important pour moi d’être original, et ayant moi-même été copié plusieurs fois au cours de ces dernières années je pense que c’est une bonne chose d’éviter la tentation.

Cela dit j’ai vu sur le terrain d’innombrables œuvres d’arts que je trouve incroyables. Or, en ce qui nous concerne, c’est avant tout le budget du client qui compte !

Image2

Quelle est la commande la plus bizarre ou la plus drôle que vous ayez reçue jusqu’à présent ?
Je crois que la plus bizarre – mais c’était aussi l’une des plus drôles et amusantes – concernait quelqu’un qui voulait une armure pour un guerrier raton-laveur de taille humaine !! Peut-être qu’il a confondu avec un Skaven ? Mais comme c’est souvent le cas, l’idée était plus ambitieuse que le budget.

Quelle a été votre commande la plus « cool » ?
Je crois que ce sont les armures que nous avons conçues et fabriquées pour des cinématiques de jeux vidéo… On n’est jamais cités aux crédits, comme c’est souvent le cas dans l’artisanat, mais ça reste cool de regarder ces scènes et de voir nos armures !

Est-ce qu’il y a des commandes dont tu as un souvenir particulier ?
L’an dernier nous avons fabriqué plusieurs armures pour un dresseur de lions. Elles devaient le protéger sur la piste quand il était avec sa bande de gros chats ! Je dois admettre que pendant que j’appliquais de la dorure sur son armure, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander ce qu’on pouvait ressentir face à un tel danger avec seulement l’une de nos armures sur le dos…

Est-ce que vous travaillez aussi le métal ?
À l’occasion, mais en général il s’agit seulement de plaques de cuivre ou de bronze gravées. La plupart des choses que nous avons conçues pour ressembler à du métal sont fabriquées en résine moulée à froid, la même qui est utilisée dans l’industrie du cinéma. Mais si j’en avais le temps, j’aimerais cependant adapter l’un de mes modèles en métal.

 Preview

Pour quels films, jeux et autres créations avez-vous travaillé, peux-tu nous en parler ?
Beaucoup mais hélas la plupart nous demandent de ne pas évoquer notre participation…mais il y a de nombreuses cinématiques dans des jeux populaires en ce moment  dans lesquelles vous pouvez repérer notre travail.

Qu’est-ce que ça fait de travailler pour Hollywood, etc. ?
Ça semble classe de travailler pour l’industrie du cinéma. Mais croyez moi, les longues nuits froides, travailler 18 heures par jour, parfois même 24h d’affilée, c’est loin d’être classe. Ils veulent le produit pour hier, pour 100€…Ils réclament une remise et vous remercient rarement. C’est pour ça que je choisis à présent les projets sur lesquels nous travaillons plutôt que l’inverse. Je ne veux pas sacrifier la qualité de nos produits, alors je refuse certains projets, comme je l’ai fait récemment pour une commande de 60 armures.

 The Crystal Anvil

Parmi ces projets, il y en a que tu as préférés ?
Une fois encore, je préfère très honnêtement les projets liés au GN et au Cosplay, car les clients font vraiment attention à ce qu’on leur fabrique. Il y a du respect pour ce que je fais et du respect pour ce qu’ils reçoivent. Il y a beaucoup de clients que je connais depuis plus de dix ans et qui reviennent, année après année.

Est-ce que tu préfères les armures strictement « authentiques », ou plutôt celles qu’on appelle parfois « coolthentic » (une armure qui a des aspects fantastiques qui ne sont pas authentiques, ou alors seulement partiellement) ?
En général j’aime créer des armures et des modèles qui « auraient pu » exister, mais avec des éléments fantastiques qui leur donnent une toute autre dimension. J’aime concevoir des modèles qui évoquent une culture en ayant à l’esprit des contraintes telles que le climat aussi bien que des considérations pratiques. Est-ce une armure pour un cavalier? Doit-elle inspirer la peur ou l’admiration? Ces styles peuvent parfois inspirer toute une tendance, y compris chez d’autres fabricants.

Depuis quand pratiques-tu le GN ?
J’ai commencé le GN il y a 23 ans. À la base j’étais plutôt intéressé par le jeu sur table mais avec un autre joueur, on a été tentés par l’idée de se mettre en costume!! Comme tous les garçons, je voulais me mettre dans le peau d’un chevalier en armure et c’était une bonne occasion. Mon intérêt pour le cuir est venu après des années passées à porter de la plate et de la cotte de maille, car après quelques blessures mon corps n’était plus capable de porter un équipement si lourd.

Est-ce que tu participes à d’autres GN en dehors du médiéval-fantastique ?
Oui, j’aime bien la SF aussi, et même si j’ai plutôt tendance à être attiré par le med-fan, je suis toujours partant pour essayer de nouveaux thèmes.

Est-ce que tu as déjà participé à un GN hors du Royaume Uni? Qu’est-ce que tu en as pensé ?
Malheureusement j’ai été tellement occupé à fournir les joueurs ces 18 dernières années…j’ai eu de nombreuses invitations à des évènements en Allemagne, en France et au Danemark, mais je me suis toujours retrouvé coincé, préférant terminer des commandes dans les temps pour des joueurs. J’aimerais bien que ça change, et j’espère pouvoir me rendre à quelques évènements cette année.

Est-ce que tu préfères travailler pour la communauté du GN/Cosplay ou pour les grands studios ?
Sans hésitation: pour le GN et le Cosplay. Il y a une véritable dimension personnelle que j’adore. Les joueurs ont vraiment conscience de la valeur de ce qu’on fait et c’est incroyablement gratifiant d’avoir des retours, de voir les photos et d’avoir des remerciements, sans parler de ma satisfaction quand je vois mes clients personnaliser leurs armures. C’est très gratifiant et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’adore ce que je fais.

Qu’est-ce que tu aimes dans le GN et la communauté du GN ?
Pour moi, ce sont les liens de fraternité et d’amitié qui se forment en GN que j’aime. C’est une communauté incroyablement soudée, où tout le monde se soutient. Les amitiés qui s’y forment sont de celles qui durent souvent des dizaines d’années. J’aime le fait qu’on puisse aller dans un GN n’importe où, dans n’importe quel pays, et tisser en quelques heures des amitiés qu’on a tellement du mal à trouver dans la vraie vie.

As-tu un GN préféré ?
Hmm c’est difficile, personnellement j’aime me rendre à plusieurs petits GN et un ou deux grands évènements chaque année.

Est-ce que tu viendrais en Europe pour un GN, si tu en as l’occasion ?

Complètement, j’adorerais participer au Conquest ou au Drakenfest, ou à Kandorya en France, peut-être même à Avatar en Belgique.

Quelle a été ton inspiration pour ce livre ?

Je crois que ce qui m’a motivé, ça a été de vivre pendant des années cette terrible frustration de ne rien trouver en matière de schémas et de conseils. Depuis des centaines d’années, et peut-être même d’avantage, les concepts et les schémas sont gardés par les artisans, et malheureusement peu d’entre eux acceptent de partager leurs connaissances.

J’ai adoré la démarche qui a consisté à développer ces modèles (la plupart du temps), le travail de créativité, et même la frustration de devoir les inventer. Mon rêve depuis plusieurs années est de créer une nouvelle communauté d’artisans, un endroit où l’on enseigne aux gens sans réserve, sans secrets et c’est pourquoi, lorsque vous achetez l’un de mes livres de schémas, vous avez un abonnement d’un an à cette communauté. Nous partagerons le savoir, les compétences et les idées, à travers des vidéos, des photos et au fil du temps il y aura des centaines d’autres schémas que j’ai seulement gardés à l’état de concepts jusqu’à présent.

Mais avant tout, les gens vont se rendre compte que je ne suis pas un auteur professionnel. Mon unique but a été de rendre les choses assez simples pour les débutants et suffisamment techniques pour être utile même aux experts du genre.

Pour moi il s’agit surtout de partager ce savoir avec les joueurs/fans et j’espère d’une certaine manière leur apporter de l’inspiration.

Que contiendront ces livres ?

Pour résumer, avec les deux volumes, le moindre détail dont vous pourriez avoir besoin pour créer des armures, des costumes et dans une certaine mesure, des accessoires. Nous couvrons les techniques de travail du cuir en détail, y compris nos méthodes de fabrication, comment travailler à partir de patrons, comment adapter la taille et modifier des schémas existants. Nous expliquons comment travailler avec du tissu et du métal, comment obtenir des tirages d’accessoires à partir de moulages, comment peindre et faire les finitions.

Chaque livre est un guide complet par lui-même, et chacun contient 50 schémas complets ainsi que leurs instructions, prêts à imprimer et en guise de bonus j’ai inclus une version numérique des schémas afin que les personnes ayant des compétences graphiques puissent faire leurs propres modifications sur informatique.

L’un dans l’autre avec les deux volumes vous vous retrouvez avec au moins 100 schémas complets couvrant tout ce que nous avons jamais conçu et fabriqué, cuirasses, grèves et brassards, épaulières, tassettes, jupes de bataille, sacs, pochettes, fourreaux, carquois, ceintures et harnais pour les armes; de nombreux designs qui ont été vus au cinéma, à la télévision et dans des jeux vidéo… Le meilleur, c’est que ces schémas sont à la fois pour hommes et femmes… On vous montrera même comment réduire l’échelle pour des enfants!

C’est un contenu énorme que nous avons voulu commercialiser à un prix accessible (25£), pour toucher le plus de monde possible et jusqu’à présent le retour a été phénoménal, avec beaucoup de lettres de remerciements, je trouve très excitant de voir cette communauté se développer.

Est-ce que tu veux dire quelque chose en particulier à nos camarades GNistes ?

Je pense que mon message et mon rêve sont simples : j’ai décidé de partager le fruit de mon travail et ces schémas afin d’aider à créer une toute nouvelle génération d’artisans. J’ai toujours eu en tête une vision unie de la communauté costumée mondiale, c’est pourquoi j’ai choisi de créer un espace pour apprendre, avec mes livres et mes schémas, et même si j’aimerais dire le contraire, il n’y a pas de compétence « spéciale » à avoir pour faire ce que nous faisons. Mon but est d’encourager davantage de joueurs à s’y mettre pour qu’ils fabriquent leur propre équipement.

Il y a tellement de choses achetées en boutique aujourd’hui, j’aimerais que plus de gens prennent plaisir à se lancer dans cette aventure que constitue la fabrication de son propre matériel. Et si mes livres et mes schémas devaient apporter quelque chose, j’aimerais que ce soit l’inspiration, la créativité et la recherche du plaisir qu’on ressent quand on se tient sur un champ de bataille ou sur un Cosplay en sachant qu’on a fait soi-même le costume de son personnage.

Si mes schémas, mes modèles et mes livres, peuvent apporter ça, alors j’aurai laissé l’héritage que je souhaitais à cette activité qui a été ma passion pendant plus de vingt ans.

Propos recueilli et traduit par Laurent Surville

 

Liens:

http://www.lederkraft.com/

http://www.thecrystalanvil.com/

 

 

Une réaction à Lederkraft – The Crystal Anvil, un livre sur le travail du cuir

  1. Et je trouve que le mec de chez eux ressemble a Robert Downez Jr. 😀

    Hate de trouver ces deux tomes en français!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *