Preview – AVATAR : Stronghold XVII

Publié le lundi 15 mai 2017 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: , , ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : AVATAR : Stronghold XVII (17ème opus)

Association organisatrice : Fédération Belge du Jeu de Rôles Grandeur Nature (Be LARP ASBL)

Date d’ouverture des inscriptions : 20/02/2017

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://avatar.larp.be/inscriptions/

Localisation : Rue de Sartis 3 – 7350 Hensies (Belgique – frontière française)

Date du jeu : Du jeudi 27 au 30 juillet 2017.

Durée de jeu : 4 jours

Nombre de Pjs : + de 1000 joueurs

Nombre de Pnjs : Autour de 150 bénévoles et PNJs.

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? : Est organisé depuis 2001 avec plusieurs mises à jours et changements d’équipes.

Quels sont les auteurs du jeu ?

Nicolas et Jean-Sébastien Hermant ont coordonné successivement les équipes de la nouvelle mouture ‘Stronghold’ et son premier cycle des ‘Prophéties’. Cette année l’équipe 2017 se trouve renforcée dans son noyau par deux responsables Univers et scénarios ; Michel Decré et Sébastien Van Stappen, ainsi que par l’ASBL Be LARP en soutien logistique et communication.

 

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Initialement, en 2001, Avatar a été créé pour fédérer les associations de GN belges autour d’un projet commun. Ce projet a donné naissance à la Fédération belge de jeu de rôle grandeur nature « Be-larp », ainsi qu’à son événement vitrine, Avatar. Existant depuis 2001 sans interruption, Avatar a pris différentes formes selon l’évolution des objectifs de la fédération. A cet égard et suite un sondage effectué auprès des joueurs, un demi ‘reset’ a été voté en AG pour relancer le jeu via une transition vers un nouveau système de règles et un nouveau monde.

Le nouveau jeu STRONGHOLD se distingue de son prédécesseur :

– En cherchant un aspect plus concret et tangible, en contre-pied de l’ancien monde du rêve.

– A travers un système de valeurs coulé dans une charte, et qui inspire le jeu dans son ensemble.

– Par une refonte des règles et des mécanismes de jeu.

– Par l’arrivée dans un nouveau monde à découvrir.

– Et par un nouveau souffle scénaristique.

– Par une économie maîtrisée par une capacité finie de production annuelle d’items mis en jeu et d’une production de biens pour la plupart non pérennes.

 

Les ambitions principales de l’équipe organisatrice sont détaillées dans une lettre d’intention (http://avatar.larp.be/ambition/). Ses axes principaux sont :

 

– une ouverture à tous, néophytes compris, que leurs personnages soient étrangers ou natifs du monde de Caldera. Par conséquent, nous assurons un confort logistique important, impactant le plus discrètement possible l’immersion.

– un accès à un univers med-fan original, offrant un large panel d’interactions, des plus simples aux plus complexes, et où joueurs plus et moins expérimentés évoluent en harmonie.

– une scénarisation riche, évolutive et ouverte : de nombreux événements se produisent en Caldera, mais ce sont les aventuriers qui, par leurs actes posés et partis pris, tiennent les rênes de leur avenir (Pas de déterminisme des scénarios).

– une superposition des modèles, genres et activités ludiques que peut recouvrir un GN total : jeu martial ou de culte, économique ou de guilde, de foule ou intimiste, de destin, de pouvoir, d’identité, d’imaginaire, de frivolités, d’intrigues, de quêtes et de mystères…

– une dimension collaborative pour les scénaristes, animateurs et quiconque souhaitant enrichir le monde par sa créativité et participative, dans un esprit de bénévolat et d’amusement mutuel ;

– une vitrine pour les groupes et associations de GN qui veulent mettre en valeur leur style et leur pratique ludique, leurs talents d’artisans ou leur qualité d’immersion et de décorum.

 

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages clés sont actuellement aussi bien PJ que PNJ. Le plus connu reste le Premier Ancien (PNJ), qui est le maître de la cité d’or. Achaemen Le Bienveillant (PNJ) ainsi que ses autres lieutenants dirigent la Légion d’Ocre et règnent sur Caldera, cratère inhospitalier bordés de falaises prétendument infranchissables.

Les joueurs choisissent librement de lui porter allégeance ou au contraire de le défier. Dans un autre registre, les joueurs sont aussi les pionniers de Prophéties qui peuvent parait-il changer profondément le monde de Caldéra. Dans un soucis d’horizontalité, nous faisons en sorte que les  ‘gros personnages’ soient les joueurs eux-mêmes par le jeu qu’ils amènent. La mise en place globale du jeu se fait selon différentes techniques, notamment de sand-box dont Avatar Stronghold revendique s’inspirer.

De nombreux PNJs sont connus des joueurs selon les niches dans lesquelles ils s’investissent, ce qui fait de Caldéra un monde aux nombreux enjeux toujours plus riche d’intrigues et de mystères.


Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Nous avons une équipe JEU, qui est constituée de plusieurs « cellules » : Règles, Univers, Scénarios, Jeu Économique, Cultes, Arbitrage, PNJ. Le travail est une alternance de création individuelle (vu la dispersion géographique des gens), de séances de travail créatif en équipe, et de phases de révision. Tout le travail est documenté sur un « drive » dans le Cloud. A la base, il y a un document scénaristique de référence, qui évolue d’année en année. Le boulot commence avec la récolte des « États des Lieux » des différents scénaristes, PNJ, et intervenants de l’édition précédente, y compris le retour des joueurs. En parallèle, les groupes de joueurs participants désignent leurs représentants scénario, règles, cultes. Ensuite, nous démarrons par l’itération des règles, et l’ébauche des grandes lignes pour l’année à venir. Dès que nous avons reçu les idées scénaristiques des groupes de joueurs, le travail de détail commence : comment combiner les différentes demandes des groupes, créer des tensions scénaristiques, quels enjeux, quels PNJ, quels décors et objets TI. Finalement, quand l’architecture du scénario est bouclée, nous en distillons les scènes-clé et les briefings pour les PNJ de l’année.

Nous utilisons des outils comme Slack et Trello, pour nous aider à la communication et pour le suivi des actions, les priorités, la coordination.


Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Avatar est fier d’offrir à ses joueurs un relatif confort qui se manifeste par un accès à des toilettes, douches, de l’eau courante, de l’électricité et du mobilier déployable.

Tout cela a un coût qui absorbe un bonne partie du budget, et représente chaque année un challenge en matière de mise en place.

La bonne nouvelle est que les responsables logistiques sont rodés à cet exercice. Aussi des chevauchements assurent que ceux qui partent, lèguent leur savoir-faire aux repreneurs.

Le site de jeu se veut le plus immersif possible, donc à l’écart des routes et de l’activité urbaine. Trouver des sites intéressants est une véritable gageure, et le site actuel a pour notre grand bonheur un énorme potentiel d’immersion grâce à sa variété de décors naturels. Le lieu, coincé entre la frontière française et un parc naturel protégé est très facilement accessible.

Le choix des règles du jeu est un difficile exercice d’équilibre, d’ailleurs jamais complètement achevé : chaque année, des ajustements sont âprement débattus.

Les règles et l’univers doivent coïncider de la manière la plus cohérente possible (notamment pour le pan économique du jeu).

Elles doivent porter le jeu sans l’étouffer, l’encadrer tout en offrant un maximum de possibilités aux comportements individuels. Les règles doivent aussi garantir un jeu pérenne.

 

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

« Joueuses et joueurs, Bénévoles, Logisticien(ne)s, Arbitres et PNJs: amusons-nous !!! »

 

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Un aspect intéressant à aborder est le défi organisationnel d’un événement d’une telle ampleur par des bénévoles qui se succèdent d’année en année, chacun apportant sa saveur. Plus prosaïquement : les organisateurs s’épuisent à la tâche et passent le relais en fin de mandat .

Un autre aspect intéressant est le choix de la recherche de la « qualité du jeu par et dans la quantité et la diversité des joueurs ». L’organisation d’Avatar s’oppose à l’étiquette péjorative de « mass GN » ou de « festival du GN », au profit d’une image d’approches multiples, chamarrées, multicouches, où chacun dose et apporte son immersion et son style, et surtout apprend des styles des autres…

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Avatar, c’est une équipe sans cesse évolutive de bénévoles qui portent un projet de jeu à un, deux, trois ans, basé sur l’existant (Histoire du monde, avancement des scénarios etc.). Cette équipe est chapeautée par la fédération belge du jeu de rôle, l’ASBL Be LARP. Comme expliqué plus haut la naissance de l’événement AVATAR et de l’association sans but lucratif Be LARP sont intimement liés. Aujourd’hui Be LARP se fixe plusieurs missions dont :

 

  • Promouvoir et faciliter l’accès aux activités de GN tout en valorisant leurs atouts (pédagogiques, créatifs et autres) ;
  • Favoriser et encourager l’engagement volontaire ;
  • Constituer une plate-forme d’échange entre les différentes équipes de volontaires ;
  • Proposer des services qui facilitent la mise en œuvre des GN dans un esprit communautaire ;
  • Échanger des expériences afin de viser l’amélioration générale des pratiques et des concepts ;
  • Valoriser le GN comme méthode d’éducation auprès de l’ensemble du secteur associatif et éducatif ;
  • Promouvoir le GN auprès du grand public ;
  • Organiser annuellement l’événement phare de la fédération ;
  • Consolider l’existence d’une communauté solidaire et active de jeunes rôlistes.


Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Jean-Sébastien Hermant – Coordinateur général : Cinéaste et Coordinateur de projet. Curieux de tout, orienté innovation et en recherche permanente de nouveaux défis.

Michel Decré – Reponsable Univers: Docteur en Physique, spécialiste de la cérémonie du thé et de la méditation. Futur Romancier. Joueur un jour, joueur toujours, préfère le jeu physique au jeu PC, rôliste des premiers jours venu au GN.

Sébastien Van Stappen – Responsable Scénarios: Informaticien-Programmeur, grand joueur aussi, il excelle dans la mise en place de belles aventures, soigneusement préparées ou complètement improvisées avec et au service du joueur. Et toujours avec beaucoup de justesse.

 

Le site officiel: http://avatar.larp.be/

La page facebook de l’événement: https://www.facebook.com/AVATAR.LARP/

Le groupe de l’événement: https://www.facebook.com/groups/456017231098003/

 

Crédits photos : Michel Raj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *