GN DISCWORLD 7 : TURTLE FEST !

Publié le jeudi 19 février 2015 dans Previews de GN

Par

Tags: , ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : GN DISCWORLD 7 : TURTLE FEST !

Association organisatrice : Neverland

Date d’ouverture des inscriptions : 03/02/2015

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://neverlandgn.e-monsite.com/pages/dw7-turtle-fest/comment-s-inscrire.html

 Localisation : Ile Chambod, dans l’Ain

Date du jeu : 17 et 18 avril 2015

Durée de jeu : 2 jours

Nombre de Pjs : 40 

Nombre de Pnjs : 25

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Non

Les auteurs : Audrey et Pat

Created with The GIMP

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Audrey est fan inconditionnelle de Terry Pratchett, de longue date, et la passion est contagieuse. On a tellement ri en lisant les romans de l’écrivain britannique qu’on a eu envie d’en faire des GNs.

Cette année, on en est au septième GN dans le monde du Disque. À l’exception des deux premiers, aucun ne se suit et à chaque fois, les joueurs créent des persos en fonction des thèmes. On a déjà fait une parodie du jeu de rôle Légendes des Cinq Anneaux avec Cohen le barbare en Empereur, l’année dernière on parodiait Harry Potter et la Coupe de feu. Cette année, on veut que ça chante, qu’il y ait du rythme, alors on fait le Turtle Fest !

 

Qu’est-ce que le GN Discworld ?

Une bouffée de rigolade, un moment de détente où, pendant deux jours, des gens viennent juste s’amuser et se marrer. On peut y faire de la diplomatie, se battre et jeter des sorts, mais dans une ambiance détendue où personne ne gagne ni ne perd vraiment, mais où tout le monde s’amuse.

Notre crédo, c’est que les participants, joueurs comme PNJs, passent un bon moment dans les délires qu’on aura créés pour eux.

Ce que le Discworld n’est pas ?

Si vous cherchez un GN politique avec de la diplomatie rude à mener et des relations pouvant mener à du joueur-contre-joueur, alors le Turtle Fest n’est pas vraiment pour vous…

Certifié

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Tous les personnages sont invités à venir participer à la plus grande manifestation musicale du Disque Monde : le Turtle Fest. Ils pourront y jouer de la musique, chanter (en playback ou en vrai), incarner des agents en quête de nouveaux talents, des gardes du corps, des journalistes ou encore des marchands de « diverses choses ».

L’idée est vraiment de recréer une ambiance détendue, cooool et pleine de rythme aussi.

 

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Audrey et moi sommes mariés, alors quand on a deux minutes, on brainstormise sur le Disque et on jette des idées sur le papier. Ensuite seulement vient l’écriture à proprement dite et la création du matériel.

On suit beaucoup nos envies et nos délires…

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Sur le Disque, nous aimons le kitch. Bien sûr, on peut sortir des supers costumes ou faire des effets impressionnants, mais on préfère de loin rester simples et créer des petites situations, avec quelques accessoires, pour faire triper les gens.

Le site, on le connaît depuis longtemps et il offre plusieurs avantages.

Déjà on a des couchages en dur, dans des chalets, avec des douches et des commodités. L’air de rien, c’est sympa…

Ensuite, on a une grande salle qui fera office de salle de spectacle avec une sono incluse.

Et puis on est sur une île qui ne sera qu’à nous du samedi au dimanche, et c’est génial…

 

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session ?

Les six épisodes précédents ont tous été différents, et cela ne tient pas forcément qu’à nous. Nos joueurs et PNJs apportent leur lot et font vivre l’ambiance. On a la chance d’avoir rencontré beaucoup de gens qui nous suivent dans nos délires et qui rajoutent le leur. C’est très plaisant de pouvoir juste se lâcher, pour le plaisir.


Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

À l’annonce « début du jeu », oubliez vos vies privées, vos boulots, vos ennuis. Enlevez la goupille qui tient prisonnière votre folie et laissez-la exploser. Soyez à fond, sans peur du ridicule et dites-vous bien une chose : nous on va donner…

Regardez quelques vidéos de Woodstock, de ces groupes des années 1970-1980 qui restent encore aujourd’hui mythiques, et mettez-vous dans l’ambiance… Ensuite, lisez un bon Pratchett pour cerner le délire du monde et le tour est joué !

Dans tous les cas, on est à l’écoute pour vous aider !

 

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !


L’association Neverland a été créée par des amoureux du GN issus d’associations lyonnaises. Le leitmotiv de Neverland est simple : faire les choses que l’on aime, faire plaisir et se faire plaisir, avec le moins de contraintes possible. Créer un GN, c’est long, plusieurs mois de réflexion, mais est-ce une raison pour se prendre la tête, se tuer à la tâche ou perdre le sourire ? Non. La volonté ouverte des créateurs de Neverland est d’ouvrir les bras aux personnes qui aiment les ambiances orgas-joueurs-PNJs saines et détendues, sans barrière humaine et avec une approche du plaisir au « corps-à-corps ». Faire des GNs à plus de cent personnes ne nous intéresse pas, car nous aimons cette proximité, ce qui fait que l’on connaît chaque personnage sur le bout des doigts et qu’en un éclair, on peut improviser quelque chose qui va le marquer lui et lui seul. Un exemple encore ? Sur le 4ème opus, une joueuse a fait un rituel pour revenir dans le passé et le modifier. Elle a bien fait les choses jusqu’au bout (ce qui était très compliqué, encore bravo à elle !). Nous n’avions pas envisagé qu’elle puisse le faire et c’était une chose difficile à organiser pour nous mais qu’à cela ne tienne, elle s’était donné un mal de chien alors nous avons modifié les souvenirs de tous les joueurs (« par le grand pouvoir orga, tu te rappelles que les choses se sont passées ainsi…. ainsi… et ainsi….) et la joueuse a réussi à sauver son personnage. Elle a été surprise et apparemment contente que nous l’ayons accompagnée.

L’autre envie est de créer un endroit où les GNs ne sont pas chers et où l’on peut trouver des solutions pour dépanner ceux qui sont en difficulté. Le GN n’est pas réservé à une élite de personnes capables de se payer une épée Calimacil et une armure de cuir complète. Un costume simple peut avoir beaucoup de charme et être très bien. L’exemple type est le suivant : un vendredi, huit jours avant le GN Discworld 4, un groupe de quatre personnes nous appelle. Ils voudraient venir mais n’ont jamais fait de GN et n’ont aucun matériel. Une semaine plus tard, ils étaient en jeu avec du matériel prêté par l’association. Aujourd’hui, trois d’entre eux collectionnent les GNs.

Nous sommes des passionnés voulant ouvrir cette passion à tous ceux qui souhaitent la découvrir, humainement et avec le sourire.

 

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Nous sommes des personnes à l’imagination très abondante et à l’humour avéré. On aime se faire plaisir en faisant plaisir, et le Disque est un moment où on peut vraiment se lâcher.

On aime créer du jeu et du délire, répondre aux envies des joueurs en étant proches d’eux, sans se brider à des règles.

Bref, on veut s’amuser nous aussi….

 

Liens divers :

 https://www.facebook.com/events/776538202414683/

 Table de mixage :

image

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.