Preview de GN – Les canotiers de Santeuil

Publié le lundi 20 janvier 2014 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : Les Canotiers de Santeuil

Association organisatrice : Les Amis de Miss Rachel

Date d’ouverture des inscriptions : février 2014

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://canotiers.forumactif.fr/

Localisation : Gîte de Beaulieu, entre le Plessis-Dorin (41) et Montmirail (72)

Date du jeu : 21 juin 2014

Durée de jeu : journée et soirée du samedi

Nombre de Pjs : 33

Nombre de Pnjs : 7 orgas, 1 photographe et 1 équipe cuisine

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Non, c’est la première session

Les auteurs : Les Francs-Papillons ! Une équipe constituée de Thomas, Lisa, Claire, Skimy, Magali, Olivier et Annaïg.

canot_large

 

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

À l’origine, ce jeu se voulait une plongée dans l’univers d’un tableau impressionniste. Retrouver la nonchalance d’un déjeuner sur l’herbe ou d’une partie de campagne… L’idée s’est vite centrée autour d’un principe qui a été déterminant pour l’écriture de notre jeu : proposer aux joueurs des émotions « positives ». Nous ne souhaitions pas écrire des rôles déchirés de désespoir, avec des personnages confrontés à d’insurmontables tragédies (même si par ailleurs, certains d’entre nous peuvent raffoler de ce genre de GN en tant que joueurs), mais au contraire explorer la palette des sentiments légers. Notre pari étant de réussir, avec toute l’insouciance de notre « journée champêtre », à faire sourire nos joueurs et leur procurer des sentiments forts et prenants… mais dans le registre du bonheur. Pour cela, nous avons fait un travail minutieux sur les personnages, en cherchant à éviter systématiquement la tentation du back « pathos » pour nous interroger sur des situations légères, mais donnant pour autant de vrais moments de roleplay et de jeu.

En clair, dans ce GN, il y a des personnages très travaillés et avec, nous l’espérons, des possibilités de jeu fortes, mais pas de drame cataclysmique.

Par ailleurs, notre projet initial autour de l’impressionnisme a été sujet à réflexions, débats et modifications. Nous avons choisi en effet de situer l’intrigue de notre GN en 1908, date qui a provoqué pour le moins l’étonnement des spécialistes quand le GN a été annoncé. Ce n’est pas une approximation historique de notre part (l’historienne du groupe en aurait fait une syncope !), mais un choix délibéré. Nous avons fixé cette date en fonction de véritables événements historiques, notamment pour ce qui est du progrès scientifique, qui font partie intégrante de l’intrigue du GN. Par ailleurs, nous ne souhaitions pas explorer les débuts de l’impressionnisme, mais plutôt une époque où cette école de peinture est acceptée et même plébiscitée par toute une frange de la société. Sur notre GN, un Monet ou un Renoir ne ferait pas scandale ; d’autres, en revanche…

Enfin, ce jeu ne se veut pas une reconstitution historique. Nous voulons faire plonger nos joueurs dans une époque, mais telle que nous la rêvons et non telle qu’elle fut stricto sensu. Si nous avons tenté de toujours réfléchir nos choix, c’est-à-dire bannir absolument le « c’est pas histo et on n’en a rien à faire » au profit d’un « c’est pas histo mais ça se justifie par tel ou tel point et c’est ce qui nous paraît le plus cohérent pour ce projet », nous nous sommes autorisé quelques « approximations », afin de proposer aux joueurs un univers cohérent, ludiquement intéressant et facile d’accès. Nous sommes contre les manuels de 50 pages d’aides de jeu nécessaires à la compréhension du monde : nous cherchons des joueurs qui ont envie de partager ce rêve bucolique avec nous, sans exiger d’eux des connaissances pointilleuses en histoire, histoire de l’art ou arts plastiques.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

L’histoire se passe à Santeuil, petite bourgade dont les paysages verdoyants ont inspiré nombre de grands peintres. Pour fêter l’arrivée de l’été, le maire de la commune a invité ses concitoyens à une journée champêtre suivie d’un bal, sur son domaine. Les personnages du GN seront donc pour certains les habitants de Santeuil, mais également quelques proches du maire et de nombreux artistes parisiens en goguette. Tout ce petit monde vient profiter des plaisirs de la campagne, mais aussi, évidemment, chercher l’amour, régler quelques problèmes familiaux, trouver des ouvertures professionnelles, se tenir au courant des dernières tendances artistiques…

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Nous travaillons tous les personnages et toutes les intrigues en commun. Nous avons souhaité écrire toute l’armature du GN ensemble, pour éviter des intrigues trop disparates ou communautaires et garder une vue générale de notre jeu. Pour cela, nous discutons beaucoup sur notre forum et nous nous retrouvons pour une réunion Skype environ tous les quinze jours. Quand cela est possible, nous essayons également d’organiser de temps en temps une réunion « de visu », moment toujours très riche et très motivant pour nous tous.

Une fois l’armature de tous les personnages définitivement fixée, nous nous répartirons la rédaction proprement dite des fiches, certains s’attelant à leurs claviers pendant que d’autres se chargeront plus de la logistique et du matériel de jeu.

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elles au jeu ?

Logistiquement, le challenge a surtout été de trouver le lieu du GN. Nous voulions absolument un gîte avec plan d’eau, et avec une salle assez grande pour rapatrier tous les joueurs dans de bonnes conditions si par malheur la pluie s’invitait à la fête… À part ça, le projet est plutôt « classique » logistiquement.

Le challenge se situerait plutôt autour de ce fameux parti-pris « d’émotions positives », et également sur la mise en place de l’ambiance et du rythme recherchés, plus posés et feutrés que dans d’autres jeux.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Nous voulions un GN petit format, pour pouvoir soigner nos personnages et permettre aux joueurs de vraiment jouer tous ensemble. Quant à la durée de jeu, l’idée était d’éviter la coupure d’une nuit pendant le jeu et de proposer un format qui nous permette d’explorer différentes facettes du thème (pique-nique sur l’herbe, après-midi bucolique, bal…)

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Nous espérons que nous arriverons à transporter nos joueurs dans notre univers, quelque part entre un tableau de Monet et une nouvelle de Maupassant, mais avec ce parfum de Belle-Époque et d’effervescence scientifique…

Que les joueurs n’attendent donc pas l’ouverture de la porte du chaos, car ils resteraient sur leur faim ; ici, il s’agit plus de se laisser bercer par le clapotis de l’eau en compagnie d’un séduisant canotier ou d’une charmante grisette…

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Les Amis de Miss Rachel est une association à visages multiples, tournée essentiellement vers du GN « historique » ou « historico-uchronique ». À l’origine majoritairement tournée vers l’époque victorienne, l’association a exploré depuis d’autres univers, en gardant comme signe distinctif une prédilection pour les ambiances « élégantes », les intrigues romantiques et les scénarii d’immersion plus que d’action.

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Nous sommes un groupe de jeunes orgas, les Francs-Papillons, qui s’est formé autour de ce projet, initié par Thomas. Nos expériences d’organisation ou de « pnjisation » sont diverses, mais nous avons en commun d’être des joueurs réguliers et passionnés, qui partagent une certaine vision du GN. Nous formons une équipe assez éclectique, chacun mettant au service du projet ses compétences particulières. Nous nous retrouvons ainsi avec une historienne, un spécialiste des bricolages et constructions en tous genres, trois littéraires, une pro des listes et de l’organisation, un musicien… et j’en passe…

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ?

Les inscriptions seront ouvertes début février. Nous avons longuement discuté entre nous le mode d’inscription – sujet épineux s’il en est. Aucune méthode n’est parfaite… Nous avons finalement opté pour la méthode d’inscription qui nous paraissait la plus adaptée à ce jeu en particulier : les pré-inscriptions seront ouvertes début février, pour une période d’une quinzaine de jours. Elles se feront sous la forme d’un questionnaire sur les envies de chacun.

À la fin de la période de préinscriptions, nous nous réunirons pour répartir les rôles aux différents joueurs en fonction de leurs envies. Si nous recevons plus de préinscriptions qu’il n’y a de places sur le GN, nous choisirons donc les joueurs en fonction de l’adéquation de leurs envies avec les personnages que nous avons écrits.

Pour avoir plus d’informations sur notre univers et sur les questions pratiques, nous vous invitons à vous rendre sur notre site-forum :

http://canotiers.forumactif.fr/

Vous y trouverez également une petite vidéo, qui n’est pas un « trailer » mais un simple outil de mise en ambiance.

http://vimeo.com/79599520

Une réaction à Preview de GN – Les canotiers de Santeuil

  1. Moi j’aime cette preview.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *