Preview de GN – Gaïa I

Publié le mardi 12 novembre 2013 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: ,

--

Bandeau Gaïa

 

Association organisatrice : Epées en Mousse et Têtes de Troll (EMTT)

 Date d’ouverture des inscriptions : février 2014

 Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : inscriptions via Ulule (à partir de février 2014), pré-inscriptions par contact mail gaia@troll.in.net

 Localisation : Site de Bois-Gérard, Chessy-les-Prés (Aube)

 Date du jeu : 22, 23, 24 Août 2014

 Durée de jeu : 40h

 Nombre de Pjs : 80

 Nombre de Pnjs : 30

 A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? non

 

Les auteurs :

Franck « Jester » Genteur (lead orga)

Rodrigue « Roro » Gautier (orga monde & scenario)

Sébastien « Le Marionnettiste » Petit (orga scenario & logistique)

Philippe « Filou » Rebolini (orga logistique)

Arnaud « Nono » Lecarpentier (orga logistique)

Maël « Maëlf » Magat (orga logistique)

 

Les questions

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

EMTT est une jeune association proposant une plongée dans l’univers des jeux vivants en tout genre (jeux de rôles, GN, jeux de société, trollball, muggle quidditch,…) et visant à en promouvoir la pratique dans l’Aube (10).


Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

L’équipe des organisateurs a rejoint très récemment les rangs de l’association EMTT suite à leur participation au grandeur nature Eclypson, premier GN de cette jeune et dynamique association. Nous avons craqué pour le site de Bois-Gérard et nous nous sommes pris d’affection pour cette bande de « petits jeunes » capables d’organiser avec succès un premier GN de 80 joueurs, alors qu’ils ont tout juste 17 ans !

Ils nous apportent leur jeunesse et leur fougue et nous leur apportons notre expérience et notre vision du jeu (nous avons 40 ans en moyenne et 20 ans de pratique).


D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Les idées qui ont servi à créer ce jeu sont issues de toutes les déconvenues, déceptions, énervements, frustrations que nous avons pu connaitre dans nos nombreuses années de pratique du GN. Comme toujours, c’est le sentiment que l’on a le pouvoir (et de fait le devoir puisque ce qui vient de nous, c’est forcément super ! :p) de faire mieux que les autres. Je suis volontairement un peu provocateur mais il est bien évident que nous ne nous lancerions pas dans cette gigantesque aventure si nous n’avions pas le sentiment d’avoir quelque chose à apporter. En voici quelques exemples :

Evasion

Le jeu repose sur un univers féerique unique appelé « Monde de Gaïa » dans lequel l’humain n’existe pas. On y trouve des créatures originales telles que les « feux-vifs », les « muses » ou les « simulacres », mais aussi d’autres créatures plus connues comme des géants ou des « succubes ». Pour bien incarner ces créatures, chaque joueur devra donc mettre un accent tout particulier sur le maquillage et le costume.

Par ce moyen, nous cherchons à faire totalement s’évader les joueurs le temps d’un week-end et ce grâce à leurs efforts personnels, chacun à son niveau, et non grâce à des artifices mis en place par les organisateurs. De cette manière, nous mettons le joueur au centre de l’immersion.

Système de jeu

Nous avons conçu les règles et les mécanismes de jeu pour offrir le maximum de fun aux joueurs tout en préservant la cohérence (dans les combats, dans la pratique de la magie, etc…). Je ne parle pas ici de réalisme volontairement car il n’y a pas grand-chose de réaliste au sens strict du terme dans le fait de lancer un éclair. En revanche, nous avons travaillé au maximum la fluidité du jeu, réduit autant que possible la complexité des systèmes existants (toutes les armes font les mêmes dégâts, pas de points de vie, pas de points de sorts, etc…).

Parallèlement, Nous souhaitons renforcer le teamplay, c’est-à-dire la complémentarité des archétypes dans le groupe où chacun dispose de compétences spécifiques mais où seule la combinaison de celles-ci permet d’atteindre son but (triompher dans une bataille, résoudre un problème, comprendre un évènement,…). Pour cela, nous nous sommes inspiré des (bons) mécanismes apportés à ce niveau par les MMORPG avec des archétypes de type (pardon pour le jargon et les anglicismes pour ceux qui ne sont pas familiers avec ces termes) « tank », « soigneur », « DPS cac », « DPS distant », « buffeur », …

Les joueurs pourront donc être Scribes (pensez à un certain eunuque dans une saga dont le nom commence par Trône et finit par Fer), Mestre (sorte de médecin), être un adepte de la Filouterie avec des spécialisations de Spadassin, de Monte-en-l’air ou de Tueur, ou encore verser dans les arts de bataille avec les spécialisations de Duelliste, de Maitre de Guerre, de Protecteur ou de Franc-tireur. Ils pourront enfin pratiquer plusieurs types de magie selon qu’ils emploient la baguette ou le bâton et même s’adonner à une magie musicale (accessible aussi à ceux qui sont nuls en musique) !

Là encore, l’idée est de mettre le joueur au travers de son groupe au centre de l’action.

Implication des joueurs dans l’évolution du monde

Nous souhaitons faire plus qu’offrir une belle histoire aux joueurs. Nous voulons qu’ils se sentent impliqués dans le destin de ce monde féérique et qu’ils fassent des choix qui auront un véritable impact sur l’histoire et sur l’avenir du monde. Pour cela, notre GN comportera énormément d’interactions politiques, de réseaux d’influence, de jeux de pouvoir. A la fin du GN, nous inviterons les joueurs à s’exprimer pour que ce soit eux qui écrivent l’épilogue et non les organisateurs comme c’est souvent  le cas. Nous exploiterons ensuite ces choix pour faire évoluer le monde et toujours proposer des aventures dans un monde dans lequel les joueurs du précédent GN auront laissé leur empreinte.

Et enfin (pour aller au bout de la figure de style), je dirai que tout ceci permet de mettre le joueur au centre du Monde 😉

Dans notre GN, vous ne verrez pas :

– des combats avec des joueurs qui hurlent : « 2 ! », « 2 ! », « 3 ! »,… « 12 magique ! »…,

– un portail à fermer sinon c’est « la fin du monde »

– un portail à ouvrir parce que c’est « la fin du monde »

– d’un côté la poignée de joueurs qui captent le scenario parce qu’ils se trouvent « au bon endroit au bon moment », et les autres…

– du copinage qui voit les rôles les plus importants ou le personnage le plus puissant (c’est celui qui tape à « 12 magique ! » plus haut :p) confiés aux potes des orgas

– des scènes finales bâclées

– des scènes tout court bâclées

– des costumes ridicules (tout est relatif mais je suis sur que vous voyez ce dont je veux parler…)

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Dans le monde de Gaïa, il existe un lieu unique appelé « La Source » où « naissent » toutes les créatures féeriques. Depuis la nuit des temps, la tradition veut que chacun des 7 Clans majeurs de Gaïa assure à tour de rôle la protection de ce lieu sacré et durant cette période accueille en son sein les « Naissants », renouvelant ainsi sa population. Sept saisons viennent de passer et les Gardiens de la Source du Clan Tuatha Dé Danann accueillent les Gardiens de la Source du Clan Rê pour « la Cérémonie du Partage ». Le temps est venu pour le Clan Rê de prendre la relève et au Clan Tuatha Dé Danann de rentrer chez lui, fier d’avoir perpétué le cycle éternel de la vie sur Gaïa.

Les joueurs feront partie de ces deux clans.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Pour le moment, nous mettons tout en commun et nous choisissons de garder ou d’écarter les idées qui arrivent. Nous sommes actuellement concentrés sur l’écriture des bases du monde (décrire les races, construire les clans, assurer la cohérence du monde, alimenter le mystère,…). En parallèle, nous avançons collégialement sur l’écriture du scénario avec pour point focal les grandes scènes que nous voulons faire vivre aux joueurs et leur timing. Nous sommes assez éparpillés géographiquement donc nous faisons régulièrement des réunions par Skype pour détailler des points précis et s’assurer que tout le monde est au même niveau d’information.


Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Il y a un vrai challenge à relever au niveau logistique. Je ne vais malheureusement pas pouvoir entrer dans les détails sans « spoiler » une partie des surprises que nous préparons. Ce que je peux dire c’est que nous avons une approche cinématographique des scènes que nous ferons vivre aux joueurs. Cela implique une logistique liée au décor, à la lumière, aux effets spéciaux, aux angles de vue, à la mise en scène et bien d’autres problématiques encore.

Le site de Bois-Gérard présente tout un tas de particularités qui le rendent exceptionnel, notamment la combinaison de l’espace (champs et forêt) et du confort (c’est un gite). C’est la découverte de ce site l’été dernier qui nous a convaincus de nous lancer dans ce projet que nous mûrissions depuis plusieurs années. Vous pouvez découvrir ce site sur http://www.boisgerard.fr et faire connaissance avec les personnes adorables que sont Valentina et Alexandre.

 

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Il est important de noter que cette première édition est un test concernant le format de 80 joueurs et que nous allons être très attentifs aux retours des joueurs. Notre vœu est que nous puissions proposer à plus de 150 joueurs de participer à l’édition suivante, puis 200… Nous n’avons pas l’intention de jouer dans la cour du GN de masse type Kandorya mais nous ne nous interdisons rien.

 

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session ?

C’est la première session.


Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Le Monde de Gaïa est encore jeune. Il attend des joueurs à la motivation sans faille. Notre projet est né une première fois dans nos têtes et pendant tout le processus de création, nous avons eu le sentiment d’avoir des réponses aux attentes de nombreux joueurs débutants ou chevronnés. C’est maintenant aux joueurs de procéder à la deuxième naissance de notre projet, nous comptons sur eux pour s’investir à 100% dans la féerie de Gaïa.


Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Nous souhaiterions que les points suivants soient tout particulièrement « critiqués » :

– la qualité des grandes scènes qui ponctueront ce week-end : décors, atmosphère, interprétation, « mise en scène »,…

– l’ambiance de ce monde féerique que nous souhaitons la plus immersive et inoubliable possible

– la qualité du gameplay et de notre système de jeu ayant pour but de pousser au maximum la complémentarité de groupe

– La qualité de tout un tas de « trucs en plus » que je ne peux pas dévoiler ici

 

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ?

Nous allons être assez exigeants avec les 80 joueurs de cette première édition. En effet, nous allons demander un niveau d’implication dans la réalisation des costumes et dans l’interprétation des races qui sera sensiblement au dessus de ce qui est communément demandé dans un GN ouvert.

Exigeants au niveau des inscriptions puisque nous demanderons aux joueurs de remplir une fiche extrêmement complète nous renseignant précisément sur leurs envies, leur motivation, leurs moyens en matériel et en temps pour se préparer, l’équipement dont ils disposent déjà, etc… Nous voulons des personnes motivées qui viennent pour découvrir notre création, pas par hasard.

Nous serons exigeants également au moment du GN au point de refuser certains éléments de costumes qui nous paraîtraient en dessous d’un certain niveau de qualité. En clair et de manière très brutale (ne vous méprenez pas, nous sommes très gentils mais parfois il faut dire les choses sans détour pour être sur d’être compris), nous refuserons les costumes pourris (nous demanderons des détails du futur costume au moment de l’inscription avec photo si possible, personne ne devrait être pris au dépourvu), les armes réalisées au fond du garage (rarement esthétiques), les maquillages ou les prothèses faits à la va-vite.

Mais pas de stress ! on a tout prévu ! Pour les joueurs et joueuses qui voudront bien fournir cet effort (dans l’intérêt de l’immersion de tous, ne l’oublions pas), nous nous engageons à fournir toutes les informations et aides nécessaires à la réalisation des costumes et grimages (représentation des races en dessins, descriptions détaillées, tarifs réduits auprès de boutiques spécialisées,…) et surtout, nous mettrons à la disposition des joueurs des maquilleurs(euses) et prothésistes professionnels, ou presque puisqu’ils seront en dernière année d’école de maquillage et d’effets spéciaux, et ce pendant toute la durée du GN. Elle est pas belle la vie sur Gaïa ? :)))

Financement Participatif 

Enfin, nous allons passer par un financement participatif (Ulule) pour ce GN. Ceci signifie qu’au lieu d’envoyer un chèque pour l’inscription comme cela se fait habituellement, les joueurs pourront contribuer au projet Ulule selon divers paliers (le montant d’un des paliers correspondant à une inscription standard). Nous proposerons des paliers en dessous du palier « standard » pour les gens désirant contribuer au projet pour le voir se réaliser mais ne désirant pas jouer et nous proposerons des paliers au-dessus pour les gens désirant interpréter certains personnages particuliers (par exemple).

Cette méthode a pour objectif d’impliquer les joueurs et autres généreux donateurs dans la concrétisation de cette aventure. De cette manière, chacun sera acteur de la naissance de ce GN et placera les joueurs dans la peau « de mécènes » plutôt que de « clients ».

 

Mixage-Gaia

 

 

Liens :

Facebook : http://www.facebook.com/mondegaia

Twitter : @MondedeGaia

 

Crédits :

Bandeau Gaïa : MissK

16 réactions à Preview de GN – Gaïa I

  1. Il est possible d’avoir des détails sur ce que vous donnez aux joueurs ayant contribué au dessus de la participation financière des autres ? « Certains personnages », c’est à dire ?

  2. Le système de paliers est en cours de réflexion et sera officiel lors du dépôt du projet Ulule en janvier. Pour en donner les grandes lignes, il y aura un palier à 65€ (limité à 80 souscripteurs) correspondant à l’inscription standard au GN.
    Il y aura ensuite plusieurs paliers de soutien au projet allant de 5€ à 40€ et offrant en retour des goodies (DVD, T-Shirt, illustrations en tirage limité).
    Il y aura un palier PNJ à 30€ sachant que cette somme leur sera rendue à l’issue du GN (du coup, le GN est totalement gratuit pour les PNJ).
    Enfin, les paliers au dessus de 65€ débloqueront la possibilité d’être Joueur-Animateur (rôle particulier et interaction forte avec l’organisation), d’incarner une race spéciale ou encore un personnage célèbre du monde.

    Il est à noter que la souscription aux paliers supérieurs à 65€ ne donne aucun avantage particulier en jeu. En clair, il ne s’agit pas de « payer pour être un grobill » (pas de Pay2Win). Il faut considérer chacun de ces paliers comme une façon pour chacun de contribuer à hauteur de ses envies et de sa motivation à voir naitre le projet, et pour nous une façon de remercier ces personnes.

    Notre objectif minimum par rapport à ce projet Ulule est d’avoir 80 souscriptions à 65€. Tout le reste constitue du bonus qui nous servira à rendre le GN encore meilleur 😉

  3. Dans un jeu social, un personnage célèbre c’est quand même franchement un grosbill… 🙂 Bon, après, évidemment, si votre scenar ne tourne qu’autour de la poutre, ça va, mais pour peu qu’il y ait un minimum d’interactions sociales, jouer un personnage célèbre me semble être un « avantage ». Après, on est d’accord qu’on est tous là pour jouer, et pas pour gagner, donc qu’on s’en fout qu’un tel ait un personnage célèbre et pas l’autre.

    C’est juste que je trouve étrange de vouloir remplacer ce dialogue :

    « ‘Tain, Marcel il jouait le fils du Roi Mécouille ! C’est saoulant, sous prétexte qu’il est célèbre à chaque fois qu’il parlait tout le monde l’écoutait, et moi nib’ !
    – Ben ouais mais c’est normal, c’est le pote des orgas »

    par ce dialogue :

    « ‘Tain, Marcel il jouait le fils du Roi Mécouille ! C’est saoulant, sous prétexte qu’il est célèbre à chaque fois qu’il parlait tout le monde l’écoutait, et moi nib’ !
    – Ben ouais mais c’est normal, il a payé plus cher »

    Tu vois l’idée ? Vous vous défendez d’attribuer des rôles spéciaux aux copains et vous annoncez que vous attribuez des rôles spéciaux à ceux qui payent plus cher. Pour les remercier. Tiens, du coup, question : est-ce que tu penses pas que les orgas qui font du « copinage » filent des rôles spéciaux à leurs potes justement pour les remercier ? D’avoir été à leur côté pendant toute la préparation du GN ou ce genre de truc. Finalement, est-ce que vous faîtes pas la même chose, eux et vous ?

    Je sais pas, je juge pas (pas encore), j’essaye de comprendre.

  4. Comme je l’ai dit, les contreparties n’apportent strictement aucun avantage en jeu et aucun rôle n’est spécial au point de favoriser une interaction sociale, politique ou donner un avantage sur le champ de bataille, y compris concernant les personnages « célèbres » (notion toute relative).
    Je prends un exemple rapide, un Feu-Vif célèbre s’appelle Apis « 1000 cicatrices ». Il est célèbre parce qu’il est encore vivant après s’être battu toute sa vie. Le joueur qui pourra l’incarner n’aura aucune compétence de combat supplémentaire et ne bénéficiera d’aucun passe-droit à quelque niveau que ce soit. Au contraire, sa célébrité pourrait être un fardeau pendant le GN puisqu’il pourrait être la cible de pas mal de gens qui voudraient lui faire ravaler son caquet. Est-ce vraiment un avantage pour le joueur ? non. Un challenge ? certainement 🙂

    Nous savons que ce système de financement participatif basé sur des contreparties peut générer des effets indésirables et je peux assurer que nous serons particulièrement vigilants sur ce point.

    J’entends tes interrogations et je pense ne pas pouvoir être plus clair dans ma réponse 🙂

  5. Du coup, si ça n’apporte rien, voire si c’est un fardeau, en quoi c’est un remerciement ?

  6. Tu es taquin 🙂
    Je pense que pas mal de joueurs aiment les difficultés et pourraient être séduits par la perspective d’incarner un personnage de ce type.
    Ceci étant dit, je n’exclue pas le fait que ça n’intéresse personne mais comme c’est une contrepartie parmi plein d’autres, ça n’a pas vraiment d’importance 🙂

  7. C’est mon cas, j’aime ce genre de perso. J’aime les persos à challenge avec plein de difficultés. Par contre, y a peu de chance que je file plus de 65 euros, préférant garder le reste de mes thunes pour faire un costume qui déchire. Du coup, si j’aime ce genre de perso, mais que je peux pas payer le bonus, je fais comment ?

    Si je vous envoie une fiche d’inscription avec dessus en souhait « j’aimerai bien jouer un perso célèbre d’une race spéciale avec de fortes interactions avec les orgas, s’il vous plais », est-ce que vous allez me répondre « non, si tu veux ça il faut payer plus cher » ?

  8. bien sur que non 😉

  9. Ok ! C’est plus clair 🙂

    Si je résume on donne ce qu’on veut (65 euros mini si on veut participer), mais dans tout les cas on a la même chose que les autres, rien de plus, rien de moins, aucun avantage d’aucune sorte. Du coup, le fait de donner plus que 65 euros, c’est pas pour avoir un truc mieux, c’est vraiment juste pour vous soutenir.

    J’ai bon ?

    Par contre, le défaut du machin, c’est que si c’est vraiment juste pour vous soutenir, y a des chances que ce soit surtout vos potes, parce qu’ils vous aiment, qui vous apportent plus de sous. Les inconnus anonymes y a peu de chance qu’ils vous filent 100 euros pour vos beaux yeux. A priori, les gens qui vont le faire vous apprécient, vous connaissent, ont toute confiance en vous. Du coup, vos potes risquent de se retrouver avec des rôles spéciaux.

    Faites gaffe, on risquerai de vous accuser de copinage 🙂

  10. T’as bon 🙂

  11. Qu’est ce qui vous as poussé à faire un financement Ulule plutot qu’un financement direct ? Ulule vous prend quel pourcentage du financement ?

    Pour les costumes, vous laissez quel marge ?

    Parce que ca pourrait renforcer l’idée d’un gn elitiste ou seuls sont qui ont des costumes de bonne facture sont acceptés (Ce qui a un certain coût, que ce soit du commerce ou fait soi même)
    Et votre remarque sur la qualité armes faites maison au fond du garage est une insulte à une bonne partie des bricolo de gn. (Et dans l’ensemble, je trouve qu’elle sont de bonnes factures, foi de modo de trollca)

    En plus c’est vachement subjectif la beauté d’un costume. (Même si c’est clair qu’il y a des truc vraiment lamentable qu’aucun orga ne voudrait voir sur site)

    Sinon, je trouve que cette présentation n’en dit clairement pas assez, on joue des personnages feerique qui protègent une source, ok. Mais le gn va s’orienter surtout vers quoi ? Diplo, intrigue, rp d’ambiance, meule, un peu de tout ?

    Pour les prix des mécène, pourquoi ne pas avoir préparé des goodies ou des boissons et bouffes gratuites plutôt qu’un titre ronflant ?

  12. Ulule prend un pourcentage variable selon les sommes récoltées et uniquement en cas de réussite du projet. Dans notre cas, ça sera 8% du total.

    Nous avons choisi Ulule car nous voulons tester ce mode participatif dans le cadre du GN en France. Nous ne sommes pas les seuls à y avoir pensé mais nous serons (à priori) les premiers à le faire donc tout le monde (nous y compris) pourra profiter du retour d’expérience. Cette raison est suffisante pour nous.
    Mais le truc en plus, c’est que si l’opération est un succès, nous dépasserons l’objectif que nous aurons fixé et nous pourrons donc investir plus d’argent dans l’organisation.

    Nous ne faisons pas un GN élitiste. Nous ne demandons aucun investissement particulier des joueurs en matière de costumes ou d’équipement autre que la motivation et l’envie de participer à la féérie du monde. Je suis moi aussi un bricolo du GN et je me garderais bien de m’insulter moi-même. Peu m’importe au final que l’arme ait été faite par le joueur dans la baignoire de sa salle de bain ou achetée chez Epic Armoury du moment qu’elle répond à une exigence esthétique minimum.

    Je pense que tout le monde sait de quoi je parle, inutile d’en écrire des tartines pour expliquer que je ne veux pas voir de bouclier bleu en mousse de camping apparente ou d’épée finie au shaterton. C’est pas plus compliqué que ça et il n’y a aucune considération élitiste à cela. Surtout que la très grande majorité des joueurs de GN est aujourd’hui très très bien équipée, que ce soit au niveau du costume que des accessoires. On ne joue plus vraiment dans la même catégorie qu’il y a 20 ans.

    Concernant ce qui est dit (trop ou pas assez), il faut comprendre que le GN est dans 10 mois et que tout le travail est actuellement en cours. Néanmoins, la table de mixage devrait t’aiguiller un peu sur le type de GN dont il s’agit : un sachet et demi de diplomatie, 20cl de roleplay, 250g d’intrigue, 100g de scènes à couper le souffle et une bonne poignée de meule le tout dans un beau moule à GN :)… et pas de portail ! :p

    Tu peux remplacer mécène par donateur si le terme te choque. Mais sinon oui, nous avons prévu tout un tas de contreparties pour ces généreux donateurs sous la forme de goodies dont nous gardons pour l’instant le secret (mais l’attente ne sera plus très longue 🙂

    Je rajoute que nous dévoilons chaque jour de nouvelles races, des éléments du système de jeu, des informations sur le monde et même des textes d’ambiance sur notre page Facebook :

    http://www.facebook.fr/mondegaia !

  13. C’est quand même dommage qu’il n’y ait pas de portails !… :p

  14. 6% c’est la marge de manoeuvre financière qu’on s’octroie sur notre GN du moment. A savoir des fonds non afectés directement à la réalisation du GN. C’est un peu notre « poire pour la soif » au cas où on déconne sur certaines lignes de dépense.

    8% pour Ulule sans rien faire, je trouve que c’est une taxe pour un site qui ne fait « que » mettre votre projet en avant. Sachant qu’au final c’est vous qui faites toute la pub, la promotion du site. Vous n’allez pas remplir votre GN grace à Ulule, mais grace à tout ce que vous avez mis en place à côté (site de la Fédé, Facebook, prez EGN).

    Je comprends tout à fait la démarche et elle est intéressante, légitime, pertinente, innovante. Mais à 8% pour Ulule, je pense que vous pouvez faire la même chose sans eux. Ce n’est Ulule qui va vous mettre en lien avec des « investisseurs ».

    Si vous êtes prêts à mettre 416 euros dans Ulule, je pense que c’est significatif de quelquechose, à savoir la difficulté pour une « jeune » structure d’accès à la trésorerie ou d’accés aux joueurs. Et là j’ai l’impression que ça pourrait plus être le mandat de la Fédé de vous soutenir pour pas devoir passer par des tiers.

    C’est comme si vous disiez faire un emprunt pour lancer votre GN. C’est logique par rapport à votre besoin, mais c’est tellement dommage par rapport à ce qui pourrait se faire solidairement avec les acteurs existants.

  15. Tout ce que tu dis est vrai et j’y adhère à 100%. Néanmoins, nous estimons que le jeu en vaut la chandelle car étant donné que le projet que nous portons n’est pas qu’un projet de GN, Ulule nous donnera une chance de toucher bien plus largement que le seul public des GNistes de France. Est-ce que cela vaudra les 416€ qui seront investis, nous verrons bien 😉

  16. En effet, ce sera une expérience intéressante.(J’avais mis un post sur le forum de role à ce sujet et on avait conclu que la plus value ne valait pas l’investissement pour les raisons citées plus haut)
    Je trouve que vous avez bien plus de visibilité avec un article de ce style sur electrogn que sur Ulule.

    (N’oubliez pas de faire votre Pub sur Belarp et Trollca si ce n’est déja fait 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *