Preview GN : Micmac au royaume champignon

Publié le jeudi 19 juillet 2012 dans Previews de GN

Par

Tags: , , ,

--

Titre du GN : Micmac au royaume champignon
Associations organisatrices : eXpérience, Rôle et RAJR
Date du jeu : 2e semestre 2013
Durée de jeu : 10 à 12 heures
Nombre de Pjs : 20
Nombre de Pnjs : 10
A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Non ce sera la première !
Les noms et prénoms des auteurs (vous y intégrez qui vous voulez) : Jean-Bruno GRANJON

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Micmac au royaume champignon a besoin des meilleurs pour fournir à ses joueurs le meilleur d’un point de vue ludique. Ce projet s’est donc entouré :
–    d’une bande de p’tits cons apportant leur dynamisme, leur recherche d’originalité et leur freestyle, à savoir Expérience
–    de vieux briscards du GN alliant excellence, bonne humeur et modestie, à savoir Rôle
–    d’une branche lyonnaise pour répandre le plaisir ludique au-delà du périph, à savoir RAJR

Bernard.jpg
Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Nous sommes un ! Il s’agit d’un huis clos écrit en solo mais nécessitant un appui logistique et PNJ important. Le scénario, à l’image de celui de Sanitarium ou du Vieux chaudron, sera l’œuvre d’un seul esprit tordu, et c’est déjà bien assez ! Après une scénarisation en groupe riche en expérience, j’ai éprouvé le besoin de scénariser à nouveau en solo pour plus d’autonomie et de souplesse.

tomb-raider.jpg

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Ce jeu est né d’un simple constat : le manque flagrant dans le monde GNistique de huis clos sur le thème des jeux vidéos. Il y a bien des GN de super-héros, que ce soit sombre, comme le Übermensch d’Amalgame, ou plus léger, comme le Show 7 de Don Quichotte. Il y a eu également une expérience originale de GN MMORPG, le Guild of Warquest, toujours de Don Quichotte. Mais aucun jeu n’a encore permis d’incarner des superstars de jeux vidéos, qui sont pourtant des rêves de joueurs pour beaucoup d’entre nous.

Pourquoi ? Peut-être par crainte d’un jeu trop kitsch, du challenge logistique ou encore de la difficulté à trouver un moteur de jeu pour faire tourner un cross-over aussi improbable.

Ce jeu se veut sans prétention, à la fois accessible aux geeks et aux non geeks. Une grande liberté sera prise au niveau des personnages qui peuvent s’avérer très différents de l’image véhiculée par leur jeu vidéo. L’idée n’est pas de faire un simple cosplay scénarisé, mais bien de tirer profit des mécanismes ludiques des jeux vidéos pour les transposer en mécanismes ludiques de GN. Tel est le gros challenge de ce projet !

Chun-li.jpg

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les 20 personnages sont présentés dans le teaser vidéo au début de cet article. Les personnages sont tous des héros connus de jeu vidéo, issus de jeux de plate-forme, d’aventure, de combats, de click and play, de FPS ou de jeux de rôle. La raison de leur présence ? Des vacances bien méritées ! Les héros de jeu vidéo ont aussi une vie en dehors de l’écran et c’est cet aspect que ce GN va aborder.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Le travail en solo a pour principal avantage de permettre des itérations scénaristiques quasi-infinies par rapport au travail de groupe. Pour ma part, j’aborde toujours l’écriture d’un GN sous 3 axes :
–    les intrigues
–    les personnes
–    les événementiels

Il m’arrive d’avoir des idées d’intrigues bien structurées qui vont tout naturellement donner du jeu à des archétypes de personnages. Mais dans le cas de Micmac au royaume champignon, l’importance des personnages est sans doute plus forte que dans mes jeux précédents : ils sont générateurs à eux seuls d’intrigues quasi naturellement. Le tout est de choisir judicieusement les clins d’œil, les éléments ludiques et les événementiels « moteurs » transposables dans un GN. L’un des plus gros défi est de transposer des mécanismes de jeux vidéos pour la plupart linéaires, à une véritable liberté de jeu et d’interprétation GNistique.

 

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Logistiquement, le challenge est énorme. Tant au niveau du matériel, de l’ambiance à retranscrire que des costumes. Le site en lui-même ainsi que les décors ne sont pas forcément fondamentaux. Une grande maison de vacances avec quelques pièces neutres, customisables pour les besoins du jeu, seront largement suffisants.

Le vrai challenge est pour moi de réconcilier les joueurs avec les événements séquentiels qui seront légions dans ce jeu. Dans de nombreux GN, ces événementiels hautement immersifs sur le papier se révèlent parfois lourds à gérer et entraînent souvent des temps d’attente préjudiciables à l’immersion. Dans le cas de Micmac au royaume champignon, ces séquences seront ultra-rapides à mettre en place grâce à quelques astuces logistiques et une solide équipe PNJ.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

C’est justement la taille relativement réduite du huis clos (10-12h de jeu, un espace de jeu limité, 20 joueurs) qui rendra possible ce qui ne l’est pas forcément dans un gros format : une souplesse plus grande, une réactivité plus importante et une interactivité plus poussée.

Ce format de huis clos a aussi l’avantage d’éviter les coupures de jeu inhérentes aux GN de 48h et notamment le phénomène du dimanche matin parfois un peu « mou ».  L’activité ludique sera concentrée sur une seule journée, rendant ainsi le rythme plus péchu, chose indispensable vu la thématique du jeu.

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Je me contenterais de citer un philosophe célèbre : “It’s time to kick ass and chew bubble gum… and I’m all outta gum !”. Plus sérieusement, ce GN, au-delà de son aspect geek, sera avant tout un jeu drôle, léger et complètement barré. Nul besoin de connaître sur le bout des doigts le monde des jeux vidéos pour y participer. En revanche, les adeptes d’intrigues politiques, historiques ou réalistes risquent de ne pas y trouver leur compte…

Il faudra aussi une bonne dose d’auto-dérision pour laisser de côté sa belle redingote de GN et mettre à la place une salopette, une casquette rouge et une grosse moustache !

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Immersion, rythme et humour sont les 3 piliers de ce GN « geek » !

Pré-inscriptions : faire un mail à jbgranjon chez yahoo.fr

Remerciements à Yann Grayel pour le montage du teaser vidéo.

4 réactions à Preview GN : Micmac au royaume champignon

  1. Je suis absolument fan du concept ! Vivement le 2ème semestre 2013 !

  2. Cate Archer ! 

  3. Miam, ça donne envie!

  4. La meilleure invention depuis l’autocuiseur en polystyrène ! Hâte de voir ce que celà va donner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.