Preview GN : Leçons de Séductions

Publié le jeudi 26 juillet 2012 dans Previews de GN

Par

Tags: , ,

--

Titre du GN : Leçons de Séductions

Association organisatrice : Rôle

Date du jeu : pas encore annoncée

Durée de jeu : 14 h

Nombre de Pjs : 20

Nombre de Pnjs : 6

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ?

La première édition était une murder qui durait 4 h avec 10 PJ, je m’en suis inspiré pour réécrire un huis clos avec des intrigues plus étoffées, de nouveaux persos.

Les noms et prénoms des auteurs (vous y intégrez qui vous voulez) :

Pour la murder : Ag.nès et Thie.rry Dan.iel

Pour le huis clos (dernière version) : Thier.rry Dan.iel

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Rôle est une asso parisienne à l’origine qui est plus axée sur les jeux d’ambiance et d’émotion. Elle accueille divers autres projets répartis dans l’hexagone dont le mien. C’est donc une asso avec plusieurs équipes et projets indépendants s’entraidant. Son site : http://www.asso-role.fr/


Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

J’ai commencé à organiser des GN en 90 dans l’ouest, puis ai mis de côté le GN de 95 à 2005, où j’ai commencé à rejouer puis retrouvé l’envie d’organiser.

lecons-de-seduction-gn-1.jpg


D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?
J’avais envie d’un jeu qui parle de séduction, non pas comme finalité, mais comme moteur du jeu, et permette de déboucher sur des scènes chargées en émotion. C’est un jeu d’ambiance plutôt glamour avec des personnages très riches, au BG très étoffé. C’est un jeu pour public averti où il faut mettre en scène ses séductions, il n’y a pas de petit papier à s’échanger pour résoudre les scènes, c’est le roleplay des participants qui décide de la résolution.

Mais c’est avant tout un jeu d’intrigue, où, dans une atmosphère très select, il y a un grand nombre de secrets et de situations épineuses à démêler. Les intrigues sont plutôt dans la gravité, ce qui donne un contrepoint intéressant avec les scènes plus légères de séduction.

Ce n’est pas un jeu de compétence, les règles sont minimalistes. Ce n’est pas un jeu où les PNJ  interviennent, faisant réagir les joueurs par leurs actions, l’intégralité du jeu est entre les mains des joueurs.


Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages sont des immortels, invités par l’un des leurs, pour couronner la plus grande séductrice ou le plus grand séducteur. Au-delà de ce challenge, chacun aura des raisons plus personnelles de venir en ce lieu. Il y a onze personnages féminins et neuf masculins.


lecons-de-seduction-gn-2.jpg


Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?
Comme j’écris seul, cela facilite la communication. Je fais un va-et-vient entre les fiches de perso et des tableaux croisés où je résume les relations entre les persos et les différentes trames de groupe. Je fais relire les persos par Agnès pour avoir un avis extérieur. Il n’y a pas d’histoire officielle, chaque personnage a une perception du monde subjective.


Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

C’est d’abord un challenge pour les joueurs : ils doivent préparer à l’avance des séductions sur le thème des 5 sens qu’ils joueront en miroir avec un(e) partenaire. Chacune de ces séductions, qu’elles soient réussies ou non, apporte au joueur un nouvel élément de jeu et rythme la journée.

 

Le site doit être cosy pour que les joueurs s’y sentent bien, entouré d’un personnel à leur soin, pour créer cette ambiance feutrée et glamour. La seule règle est celle du « safe word » qui permet à chacun de garder un contrôle sur le déroulement du jeu sans devoir en sortir, si une scène de séduction lui paraît passer ses limites.

 

Quant aux PNJ, ils doivent réussir le tour de force d’être toujours disponibles, toujours discrets et assurer un service digne des meilleures réceptions (encore bravo à eux, ils nous ont régalé). Cela concourt à instaurer pour les joueurs une atmosphère conviviale.

 

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Le temps limité permet de maintenir un rythme prenant, sachant qu’il y a une deadline à une heure précisée en début de jeu.

 

lecons-de-seduction-gn-3.jpg


Pour une session future, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Une définition d’abord : La séduction désigne, en science sociale, un procédé visant à susciter délibérément une admiration, attirance, voire l’amour d’un ou de plusieurs individus. C’est avant tout un jeu d’intrigue dans lesquels les séductions sont un moteur et non une finalité.

 

C’est un jeu parlant de séduction, de sensualité. Il faut donc être à l’aise avec cela, tolérant envers les autres. Un effort vestimentaire est demandé pour être élégant, glamour, sensuel. Nous jouons sur les marges, sur l’ambiguïté de la séduction et du désir comme moteurs d’émotions de jeu. Les seules limites sont donc les vôtres, en tant que joueurs.

Pour autant, on peut interpréter son personnage de façon purement cérébrale, et participer à ce GN n’implique aucune « obligation » tactile.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Je pense que la piscine est un élément essentiel d’immersion, d’ailleurs (à confirmer ou infirmer), cela doit être le premier GN exploitant cet aspect.  🙂

Les Leçons de Séduction sont une délicate équation où cohabitent un jeu très structuré, des intrigues denses, souvent graves, des personnages très détaillés,  un timing précis, et la liberté des joueurs de gérer entre eux leur jeu, de s’amuser avec l’aspect ludique et sensuel des séductions dans le respect de chacun. Cela reprend une maxime des philosophes des lumières : « Tout est permis, rien n’est imposé ».

 

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ? Allez-y lâchez-vous. Parce qu’à l’oral c’est ce qui se passerait, mais par écrit, nous ne  pouvons pas rebondir sur vos réponses pour creuser le sujet.

Le dialogue orga-joueurs est primordial sur ce jeu, j’essaye donc d’être au maximum disponible avant et pendant le jeu. Le rythme du WE est particulier : Je demande aux joueurs d’arriver la veille du jeu pour un barbeuc autour de la piscine histoire de faire connaissance. Ce qui permet plus de complicité dans le jeu, chacun ayant pu discuter préalablement non pas du jeu, mais de la façon dont il l’aborde. Le jeu commençant à 12 h le lendemain, cela me permet aussi de briefer tout le monde dans la soirée.

Il faut se pré-inscrire à l’avance, je privilégie les joueurs que je connais ou que des amis connaissent, non dans un but « élitiste », mais pour éviter toute erreur de casting qui pourrait pourrir son jeu et/ou celui des autres. Cela n’a pas empêché qu’une joueuse soit arrivée par SOS désistement (merci Electro-GN) et que cela ait très bien fonctionné. Si je ne connais pas la personne, j’essaie de communiquer avec elle pour la cerner au mieux. C’est un peu du sur-mesure.

Une séduction sur le goût où l’art culinaire s’est disputée à l’imagination des joueurs. Voici, pour la mise en bouche, le menu proposé par les joueurs :

 

Goût 

Assortiment servi sur un plateau, égayé d’une présentation ludique :  

Muffin aux fruits des champs, moulé en forme de fleur > Commençons par un peu de badinage, avec d’espiègles fruits des champs et de la vanille frivole.  

Millionaire’s shortbreaud > Le plaisir enfantin et régressif d’un sablé craquant recouvert d’un caramel onctueux, et de chocolat fondant. 

Flan libanais > La douce langueur d’un flan à la fleur d’orangé sensuelle au sirop de rose séduisante, et aux pistaches croquantes.  

Chocolat blanc noix de coco, moulé en formes de cœur, d’ovale et de fleur > Voici des voluptés. Elles ont la tendresse du chocolat blanc et de la noix de coco. Certaines cachent un cœur d’amande.  

 

Proposé en parallèle chaud / froid : 

Chocolat noir citron vert gingembre, moulées en forme de carrés et de losanges > La fraîcheur d’un aphrodisiaque, avec du chocolat noir profond, du gingembre émoustillant, et l’amertume vivifiante du citron vert.  

Chocolat noir piment baie rose, moulé en forme de cœurs et de ronds > Une chaleur érotique, grâce à un chocolat noir corsé, au feu du piment et au doux piquant des baies roses.  

 

Boissons :  Karkadé, infusion froide d’hibiscus, très sucré – le sucre est une invention d’Eros. Voyez cette belle couleur rouge rosée, un rouge d’Eros. Thé ou infusion chaude choisie en fonction du partenaire. (Finalement, à cause de la chaleur et du manque de temps, je n’ai proposé que le karkadé en boisson).

Il n’y a pas encore de date prévue pour la prochaine édition, mais si vous souhaitez être prévenu, envoyer un mail à lutin chez aol point com

Crédits photos : Sandrine Schwoehrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *