Preview GN : Boréän : Couronne d’Acier

Publié le lundi 5 novembre 2012 dans Previews de GN

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu : Boréän : Couronne d’Acier

Association organisatrice : Compagnie des Forgeurs de Rêves

Date du jeu : 6/7 juillet 2013

Durée de jeu : 2 jours

Nombre de Pjs : ~80  PJs adultes + ~20 PJ enfants

Nombre de Pnjs : ~30

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? non

Présentez-nous un peu l’asso et son identité ! 


La Compagnie de Forgeurs de Rêves est une association qui a une vingtaine d’année, est principalement une association de jeu de rôle sur table. C’est avant tout une asso d’amis, qui se retrouvent régulièrement pour jouer (JdR, GN, jeux de plateaux…) ou autre (bonnes bouffes, vacances…). L’association nous sert quand on organise une activité qui nécessite une assurance, typiquement pour un GN. À noter que l’association Toques & Tabliers, asso de cuisine pour GN est en fait une asso fille de la Compagnie des Forgeurs de Rêve.


Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

 
Il y a une dizaine d’auteurs, tous membres depuis plus ou moins longtemps de l’asso. Il s’agit de l’équipe qui, il y a quelques années, avait organisé des GNs romains (Impérium), renforcée de nouveaux auteurs. Notre expérience gnistique est très variée, entre des auteurs ayant commencé à jouer et organiser des GN dans un autre siècle et ceux qui ont fait moins d’une dizaine de GN en joueur. 

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

 
À la base, il y a une partie de jeu de rôle sur table qui a frustré les joueurs et le MJ. Cette partie, centrée autour d’un tournoi de chevalerie avait de nombreux PNJ très sympathiques, plein d’intrigues à démêler, mais les joueurs ont eu le sentiment de ne pouvoir jouer qu’une toute petite partie de ces intrigues. Et on s’est dit que ce scénario pourrait en fait être une bonne base pour un GN.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

 
On est dans un univers médiéval, avec une ambiance plutôt historique. Après avoir repoussé une invasion, la reconstruction du pays local s’organise, et pour marquer cette nouvelle ère, une grande fête est organisée à la capitale du pays avec des évènements comme un tournoi de chevalerie, une foire, un bal, et normalement un mariage et une cérémonie de couronnement royal.

Les personnages sont les seigneurs du pays et leur suite, venus profiter de la fête, participer au tournoi et organiser le pays. Il y a aussi quelques seigneurs étrangers, venus en voisins et amis.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

L’équipe de scénaristes se retrouve toutes les semaines pour une réunion de discussion, mise au point de certains détails, précisions. Entre les réunions, on se partage des documents en utilisant googledocs. L’écriture des fiches, intrigues est donc sur un mode collaboratif, chacun pouvant lire et corriger en temps réel le document sur lequel un autre travail (ça nous est arrivé d’être à 5 à écrire en même temps dans le même document). 

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

 

La grande difficulté pour nous est de gérer le grand nombre de joueurs (120 à 130 personnes sur le site, c’est beaucoup quand on n’a pas l’habitude). Le site est une tour du 15e siècle avec un assez grand parc, présentant suffisamment d’espaces plats pour installer une foire, une lice… Il permettra donc de rendre l’ambiance voulue pour le jeu sans avoir à trop suspendre son intelligence. Il possède de plus des commodités modernes (toilettes, douche, cuisine, électricité…) permettant de facilité la vie des joueurs et organisateurs.

 

Pour les règles, on est dans du classique de règles de GN : permettre de gérer ce qui est difficile à faire en vrai : les combats, le sexe, la magie… Typiquement, dans ce jeu, il faut gérer un tournoi de chevalerie et il a fallu imaginer des règles pour le rendre agréable à jouter et à regarder.

 

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

 

Le nombre de joueurs correspond au nombre de personnages nécessaire pour l’histoire. Dès le tout début de l’organisation, la liste des personnages nécessaires a été définie et n’a que peu varié durant les 2 ans d’écriture. Plus de persos, certains auraient été là juste pour du remplissage, moins, certains éléments n’auraient pas pu être racontés comme on le désirait.

 

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Il s’agit d’un GN med-fan. À notre avis, son originalité est d’avoir mis « l’ouverture de la porte de l’enfer » / « la fin du monde »… bref, la grosse intrigue qui dans un GN force tous les personnages à s’unir pour réussir, avant le début du jeu. Une grande partie des personnages a participé à sauver leur pays d’une invasion maléfique. Et le jeu se passe après, quand on fait la fête, et quand les antagonismes que l’invasion a masqués reviennent (et on promet donc qu’il n’y aura pas d’ouverture de porte de l’enfer à minuit).

Autre point non négligeable, la cuisine sera faite par T&T, donc on va bien et sans doute trop manger.

Le site est http://couronne.acier.free.fr/ ; on y trouve notre fiche d’inscription ainsi qu’un joli teaser : http://vimeo.com/48759954

Une réaction à Preview GN : Boréän : Couronne d’Acier

  1. Hello

    Juste pour signaler, le jeu s’étant rempli très vite, il est actuellement complet.

    Les inscriptions sont toujours ouvertes, mais c’est pour gérer une liste d’attente en cas de toujours possible désistement.

    Julien, pour l’équipe orga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *