Preview de GN : Ultima Necat

Publié le lundi 15 avril 2013 dans Previews de GN

Par

Tags: , ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : Ultima Necat

Association organisatrice : Coryphée

Localisation : Château de Chillon (CH)

Date du jeu : samedi 22 juin 2013

Durée de jeu : 5:30 (19:00-00:30)

Nombre de Pjs : 100

Nombre de Pnjs : 10

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? non

Les auteurs : L’équipe Coryphée

5-Le-bouc-de-l-emissaire

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Coryphée est une association à but non lucratif, dont les buts principaux sont la création, l’organisation, la promotion et la diffusion de manifestations ludiques appelées jeux de rôles grandeur nature (JdRGN ou GN).

 

Conception des manifestations

· Rôles riches – afin de permettre de nombreuses interactions, une grande immersion et un déroulement enrichissant de l’histoire pour le joueur.

· Conception – inspirée de la scénarisation théâtrale pour une cohérence d’ensemble qui permette des intrigues riches et passionnantes.

· Cadres mémorables – pour que le visuel durant le jeu participe à l’immersion et vienne s’inscrire dans les souvenirs du joueur.

Sensibilisation culturelle

Évasions historiques – par la visite d’époques, de traditions et lieux de notre passé formant au-delà du cadre ludique un moyen didactique d’appréhender l’Histoire.

Voyages fantastiques – par la reconstitution en grandeur nature de cadres qui nous ont été délivrés par la littérature, le cinéma ou d’autres formes d’expression.

Ateliers éducatifs – pour un apprentissage par l’illustration et la mise en pratique de techniques, métiers et langues d’autres époques.

 Galere---chateau2

Origine du nom

Dans le théâtre grec, le coryphée dirige les membres du chœur. Il se positionne au milieu de la scène et guide les choristes, prenant parfois la parole en leur nom pour dialoguer avec les personnages de la pièce avant de rentrer dans le rang. Ce rôle de chef d’orchestre jouant également avec les acteurs nous a semblé être une juste illustration du travail d’organisateurs de JdRGN.


Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Les membres de Coryphée sont tous des joueurs assidus de jeux de rôles et de grandeur nature ; certains ont près de 20 ans de « métier », d’autres ont débuté récemment. Nous venons d’horizons professionnels variés, ce qui représente un atout indéniable pour la conceptualisation et l’organisation de nos manifestations. Parmi nous vous trouverez un historien, un web-développeur, un responsable éditorial, deux responsables marketing, un chef de projets, un vendeur, un chef comptable et une médiatrice culturelle.


D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

C’est la troisième fois que nous organisons un GN dans les murs du château de Chillon ; ces événements sont le résultat d’un partenariat entre l’association et la fondation qui gère le château, et nous essayons d’amener de nouvelles perspectives chaque année. Ce GN se situe à la croisée des genres GNistiques puisqu’il réunit une centaine de joueurs réunis en délégations, mais sur un court laps de temps, à la manière d’un murder-party.


Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Le GN débute avec l’agonie du compte Pierre II de Savoie ; différentes délégations se rendent au château afin d’accompagner ses derniers instants et de lui rendre hommage. Les personnages sont variés, de la cour aux marchands réunis en guildes, des religieux du monastère voisin aux habitants du bourg de Villeneuve.


Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Habituellement, nous créons et rédigeons le scénario et les personnages à l’interne avant de les répartir entre les joueurs selon leurs intérêts de jeu ; dans le cas présent, nous proposons aux participants de nous suggérer leurs envies ou propositions que nous tentons d’intégrer au scénario prévu.


Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Le château de Chillon est le monument historique le plus visité de Suisse ; il est en excellent état et offre de splendides décors de jeu, de la chapelle à la salle des armoiries en passant par les souterrains et le donjon. De fait, il ne requiert qu’une scénographie minime pour se sentir plongé en plein Moyen Âge.

Nous sommes adeptes des règles extrêmement simples grâce auxquelles les joueurs sont indépendants et pro-actifs ; nous cherchons à éviter toute « pause » afin de solutionner un point de règle, au profit d’un jeu fluide et immersif.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueur et durée de jeu) ?

Le château de Chillon étant ouvert tous les jours de l’année, nous devons respecter les heures d’accès du public et ne pouvons donc commencer à jouer qu’après sa fermeture, c’est-à-dire à 19:00.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Nous privilégions l’aspect immersif du GN.

 

Liens divers : www.coryphee.ch

Crédits photos : Mercedes Gulin (Chillon)

La table de mixage de Ultim Necat

 Table-de-mixage-Ultima-Necat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *