Just a Little Lovin’

Publié le jeudi 5 décembre 2019 dans Previews de GN

Par

Tags: ,

--

Titre du Grandeur Nature : Just a Little Lovin’

Association organisatrice : eXpérience

Date d’ouverture des inscriptions : 1er novembre 2019

Fin des inscriptions : 1er janvier 2020

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : https://experiencegn.jimdo.com/nos-productions/just-a-little-lovin/

Localisation : Villevallier (Yonne)

Date du GN : 14-19 juillet 2020

Nombre de participants : 66

Nombre d’organisateurs : 13 (y compris cuisine)

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Oui : Norvège 2011, Suède 2012, Danemark 2013 & 2015, France 2016, USA 2017, Finlande 2018 et Royaume-Uni 2019

Les auteurs : Hanne Grasmo et Tor Kjetil Edland

 

D’où vient l’idée de ce GN, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Just A Little Lovin’ est un GN créé par deux auteur·ice·s norvégien·ne·s en 2011. Ses thématiques principales, développées sur chacun des trois actes, sont l’amitié, le désir et la peur de la mort. L’histoire se déroule aux États-Unis au début des années 80, parmi la communauté gay/lesbienne/trans/drag à New York et la société américaine alternative, dont les membres vont être confronté·e·s brutalement à l’arrivée du SIDA. L’objectif de ce GN est multiple : créer ensemble une histoire dramatique, militer pour la cause LGBT, sensibiliser au SIDA, proposer un GN où la majorité des personnages sont homosexuels, permettre aux participant·e·s d’explorer leurs identités de genre et leurs orientations sexuelles, commémorer l’époque de l’arrivée du SIDA et ses ravages dans la communauté gay… Ce GN ne comporte aucune forme de compétition. Ce n’est pas non plus une reconstitution historique fidèle.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ? Que vont-ils faire pendant le GN ?

Deux groupes d’ami·e·s new-yorkais·es fêtent ensemble la fête nationale américaine du 4 juillet : d’une part le cercle très gay de Mr. T, et d’autre part le Cercle de Saratoga (des ami·e·s très proches, survivant·e·s du cancer). Ce sont des personnages issus d’horizons différents, et plusieurs orientations sexuelles sont représentées. Le GN se déroule lors de cette fête trois années de suite : en 1982, 1983, 1984 (les trois actes du GN). Les personnages vivront des amours estivales dans une ambiance festive, mais également l’amitié et la peur de la mort lorsque certains commenceront à être infectés.

Comment sont créées les fiches de personnage ? 

Les personnages créés par les auteurs appartiennent à différents groupes. Ainsi, en plus des amis de Mr. T et du Cercle de Saratoga, chaque personnage fait partie d’un sous-groupe, comme par exemple les membres du club BDSM gay “Les Cruisers”. Chacun a également des liens supplémentaires avec quelques personnages proches. En plus de ses relations, chaque personnage a quelques éléments d’historique et de psychologie. Les fiches fournies par les auteurs sont plutôt courtes, et les participant·e·s sont invité·e·s à les développer de manière collaborative, avant le GN et pendant des ateliers.

Pourquoi ce site de GN, ces décors ? 

Le site retenu a déjà accueilli plusieurs GN. Il est fonctionnel, dispose de suffisamment de couchages, est relativement central et est desservi par les transports. Enfin, son coût permet de maintenir un niveau de PAF relativement bas, ce qui est important pour que ce GN reste aussi accessible que possible.

S’il y a des règles spécifiques, qu’apportent-t-elle au GN ?

Le sexe occupe une place relativement importante dans “Just a Little Lovin’” et la technique employée est particulièrement intéressante. Elle inclut une phase de négociation entre participants, permettant une intensité physique adaptée à chacun. Elle donne aussi beaucoup de liberté créative aux participants, avec notamment un monologue des personnages en voix off en fin de scène. (Cette méta-technique sera présentée et testée pendant les ateliers pré-GN.) Une autre technique intéressante est celle permettant de déterminer quels personnages vont mourir entre chaque acte. Elle est totalement aléatoire et brutale, les participants n’ayant qu’un contrôle limité sur les chances que leur personnage vive ou meure. On peut également citer la “boisson magique” servie à minuit. Cette boisson simulant des psychotropes permet à chaque participant d’intensifier ou de modifier l’arc narratif de son personnage pour cet acte.

Pour ce GN, qu’espérez-vous ? Que diriez-vous à vos participants pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Nous demandons avant tout aux participants de lire le Document Participant·e·s ! Ce document rappelle notamment que ce GN se déroule dans une optique bienveillante et collaborative entre participant·e·s. Nous espérons également que ce GN contribuera à diffuser des valeurs d’ouverture d’esprit et d’acceptation de la diversité dans la communauté du GN et dans la société en général. Last but not least, nous espérons que les participant·e·s apprécieront ce GN extraordinaire, par sa conception élégante et son intensité émotionnelle.

Si on devait parler de ce GN dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de ce GN devrait-on parler avant tout ?

Deux angles d’attaque pertinents seraient d’une part la conception élégante de ce GN, où tout contribue à servir le propos thématique, et d’autre part son implication sociétale, à travers l’histoire et l’actualité des personnes LGBT. Un autre sujet qui nous semble intéressant est comment un GN peut traiter de manière respectueuse et propice à la réflexion d’un sujet de société difficile. Ce GN a déjà été organisé une dizaine de fois, et la démonstration a été faite et refaite, mais cela reste malgré tout un sujet de débat fréquent qui mérite qu’on en parle.

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

eXpérience est une association qui rassemble des créateurs et des créatrices de GN partageant l’envie d’innover. Nous proposons nos propres créations, mais organisons également en France des GN intéressants créés ailleurs, comme Just a Little Lovin’ ou Le Quota. Notre association est également une des seules à organiser des GN en anglais en France, afin de faciliter les échanges avec la communauté internationale.

Photos : Camille Thoniel

Site eXpérience : https://experiencegn.jimdo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.