Preview de GN : Les Sentes

Publié le lundi 27 mai 2019 dans Previews de GN

Par

Tags:

--

Les Sentes est un GN pour vivre des drames forestiers dans une réalité sorcière.

Nous allons y incarner les membres d’une communauté qui survit dans un monde post-apocalyptique sauvage : la forêt de Millevaux. Tout le monde pratique (sans jamais vraiment l’avouer aux autres) des rituels magiques qui vont nous confronter au surnaturel et à des drames humains.

Cela commence par des visions. Puis des rêves éveillés. Puis on reprend conscience et il y a un chant. Alors commence la résurgence : le temps sorcier. Il y a ces parchemins apparus dans votre poche, qui décrivent des rituels. Il faut les accomplir avant la reprise du chant qui marque la fin de la résurgence, sinon vous vous transformerez en monstre. Mais à cause de ces rituels, tout va basculer.

Retrouvez le document collaboratif de cette session : https://annuel.framapad.org/p/les-sentes-lizio-14-15-sept-2019-courrier

Retrouvez le texte du GN et les comptes-rendus et enregistrements des tests précédents ici : https://outsiderart.blog/millevaux/les-sentes/

crédits : philatz, Sean Clawson, the forest history society,, licence cc-by-nc ; Lewis Wickes Hine, Library of Congress, domaine public (galerie sur flickr.com) ; Claire Munier, par courtoisie

 

Organisateur : Thomas Munier, auteur du GN et également d’autres GN et jeux de rôles dans l’univers post-apocalyptique forestier de Millevaux : https://outsiderart.blog/millevaux/

 

Note d’intention

J’ai déjà entendu que le GN émotionnel appelait un contexte ordinaire et contemporain car un contexte surnaturel créait de la distance : pour ressentir et jouer des émotions fortes, il faudrait jouer « proche de la maison ». Mais en ce qui me concerne, Millevaux compose mon ordinaire. Je viens des Vosges, d’une famille de paysans où l’amour se taisait et le reste se gueulait. Nous avons connu l’effondrement du monde rural. Les animaux étaient partout dans nos vies, et nous avions avec eux un rapport mélangé d’amour, de domination et de crainte. La maison familiale, vieille de trois-cent ans, était juste en face de la forêt, qu’il fallait traverser pour aller à l’école. Notre maison était hantée et l’est toujours. Monstres et fantômes vivaient dans le grenier et s’aventuraient jusqu’à la porte de ma chambre, voire en franchissaient le seuil. Un désenvoûteur a diagnostiqué récemment la présence d’esprits, notamment « un vieux monsieur très en colère » dans la chambre où j’ai grandi. Ma mère écrivait sous la dictée d’un ange. Des druides et des chamanes vivent aujourd’hui dans mon village natal. Ceci m’a suivi jusqu’en Bretagne, où mes collègues de travail évoquaient le fait de « panser » le feu ou de guérir d’après photo. J’ai récemment découvert que je résidais au cœur d’un des sites mégalithiques les plus anciens du Morbihan. Millevaux est ma maison, et ce jeu vous invite à la visiter.

Pour le reste, je n’ai guère plus d’attentes sur l’expérience que vous voulez vivre.

Faites comme si l’auteur était mort, cherchez avant tout ce qui vous touche personnellement.

Réserver sa place : Auprès de Thomas Munier : thomas.munier.outsider@gmail.com

Infos pratiques

Où : Camp du Dragon / Escape Game Lizio, Le Val Joint, 56460 Lizio (Morbihan) : http://escapegame-bretagne.fr/acces

Quand : du samedi 14 septembre 2019 à 14h au dimanche 15 septembre 2019 à 11h

Samedi après-midi : installation, ateliers.

Samedi fin d’après-midi et jusqu’à l’aube = jeu (possibilité de dormir dans le dortoir hors-jeu ou de rentrer dormir chez soi pour celleux qui ne veulent pas rester en jeu toute la nuit). Le repas du soir (et le petit déjeuner du lendemain) est cuisiné en jeu par les personnages.

Dimanche matin : petit-déjeuner, débriefing, désinstallation.

Qui : Un effectif de 30 personnes au total (que des personnages, c’est un GN sans PNJ)

Participation aux frais (PAF) :

Couvrant la location du site, le dortoir, le dîner et le petit-déjeuner

Tarif plein : 30 € (vous pouvez contribuer davantage, ce qui permettra d’augmenter le nombre de places en tarif précarité financière)

Tarif pour les personnes en précarité financière : gratuit !

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/events/2275705362641517/

Qui sont les personnages ?

Nous allons incarner des personnes rustiques et mystiques. C’est à votre charge de créer votre personnage, qui peut se résumer à un simple concept (assorti par exemple à un costume de chamane, de survivant post-apo ou de sans-abri), mais vous pouvez aussi en discuter avec moi ou avec le collectif via l’event facebook.

Ce qu’est ce GN

Les Sentes se passe dans la forêt de Millevaux. C’est un GN post-apocalyptique forestier, pittoresque, immersif, émotionnel et émergent. C’est du GN sans orga et sans préparation écrite, rejouable à l’infini, conçu pour 1 à 30 personnes, qui peut durer de 1h à un WE selon la taille du groupe. C’est un GN ambiance, à la croisée entre le GN action, le GN romanesque et le GN expérimental. La trame narrative se construit essentiellement autour des rituels que vous allez piocher en début de jeu, qui vont de simples routines de vie à de grandes cérémonies mystiques.

Il se démarque d’autres GN sur trois aspects :

+ Nous allons incarner des personnes rustiques après l’effondrement de la civilisation.

+ Nous allons plonger dans une ambiance de fantastique et de superstition : le surnaturel semble omniprésent mais n’est jamais confirmé.

+ Nous allons vivre des émotions fortes dans une sorte de transe collective.

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

L’idée était de proposer un GN dans l’univers de la forêt de Millevaux sans avoir à créer une intrigue ou à rédiger des feuilles de personnages (parce que je manque d’énergie pour un tel travail et que je préfère faire confiance dans les initiatives roleplay des joueuses et joueurs). Après une phase de recherche en game design, j’ai réussi à concevoir ce GN qui non seulement se passe de rédaction préliminaire, mais est rejouable à l’infini, puisque l’intrigue et les personnages changent à chaque fois.

J’ai dit que c’était un hybride entre le GN action, le romanesque et le nordique, mais c’est surtout un hybride de leurs ambiances. Il n’y a pas de combat à la touche (le combat est résolu par la personne qui reçoit l’attaque, et qui choisit l’issue la plus intéressante d’un point de vue dramatique), il n’y a pas de longues feuilles de personnages, il n’y a pas d’orga qui cadre le roleplay ou les scènes.

Comment savoir si ce GN me convient ?

Les Sentes est un GN collaboratif et inclusif : on tâche d’adapter l’expérience au profil des personnes qui participent. Le jeu fait notamment des efforts pour intéresser aussi bien les personnes férues de tactique que les personnes férues de roleplay, pour s’adapter aux personnes en situation de handicap, et pour fournir des outils de sécurité émotionnelle qui soient poussés.

Crédits : Buckobeck, exit78, maiaibing2000, rifqui dahlgren, road less trvled, licence cc_by-nc & raphael maitre, par courtoisie & Florida Memory, domaine public

De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Ce qui fonctionne le mieux dans ce GN est dans la tagline : les drames entre proches, l’immersion dans la forêt hantée.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

On détermine ensemble une situation initiale qui va dire comment démarre le GN et fixer le concept général du groupe (c’est généralement un concept autour du survivalisme). Les personnages vont se construire par rapport à cette situation initiale lors des ateliers : ils vont essentiellement se définir par les relations émotionnelles qu’ils ont avec les autres.

S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

La grosse spécificité, c’est le remplacement des feuilles de personnages par des parchemins de rituels, qui servent à la fois de pouvoirs, d’objectifs de personnages, et d’embryons de scènes. Les rituels vont s’imbriquer les uns dans les autres et créer une trame narrative forte, entre les récits paysans de Guy de Maupassant et le désespoir post-apocalyptique du film La Route.

Logistiquement, c’est un défi ?

C’est un GN-auberge espagnole : vous y trouverez ce que vous y apporterez ! Le site du Val Joint est idéal pour ce jeu : deux bâtiments pour le confort en-jeu et hors-jeu, une grande zone de forêt… Cela pourrait suffire à notre bonheur mais je fournis aussi une liste de matériel, et tout le monde peut apporter des équipements piochés dans cette liste. Si on le fait, on peut obtenir un GN faste, très immersif et poétique.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ?

J’ai déjà écrit des murders et des GN, mais je viens surtout du jeu de rôle sur table, et notamment du jeu de rôle sans MJ. Ceci, plus un travail de veille sur le GN contemporain, m’a permis de proposer un game design que j’espère abouti et disruptif.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Les Sentes a déjà été testé sept fois, avec des effectifs de 1 à 8 personnes, sur des durées moindres (la durée s’adapte au nombre de personnages). À la lumière de ces tests, je suis persuadé que le jeu a assez de coffre pour tourner sous sa version maximale (30 personnes, 10 heures) : il est donc temps de le tester !

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ?

Les tests ont confirmé que les drames forestiers et la réalité sorcière étaient présents à chaque fois, et ont fait l’unanimité. Mais en revanche, le briefing et les ateliers se sont toujours avérés trop longs et pas forcément au goût de tout le monde.

Qu’est-ce qui a changé sur cette nouvelle session ?

Je suis en train de ramener cette phase de préparation à l’essentiel, et d’ici à la session de septembre, j’aurai pu crash-tester cette préparation raccourcie. Ce qui va aussi changer, c’est bien sûr l’effectif. 30 personnes, cela promet un grand écheveau de situations tour à tour dramatiques, folkloriques et horrifiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.