Preview de GN : Nù Orb

Publié le lundi 23 avril 2018 dans Previews de GN

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu : Nù Orb

Association organisatrice : Le Grand Duc

Date du jeu : 24 au 25 août 2018

Durée de jeu : 2 jours (nuit hors jeu)

Nombre de Pjs : 22

Nombre de Pnjs : 8

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Non, première édition

 

Vous pouvez présenter un peu l’asso et son identité ?

Le Grand Duc est une petite association, issue d’un groupe d’amis qui a l’habitude de se réunir autour d’une table de JDR depuis une vingtaine d’années. Joueurs et organisateurs de huis clos entre nous, nous avons décidé de franchir le cap de l’organisation publique de GN en 2008, après une partie organisée par nos amis d’En Quête de Rêves. Nous organisons exclusivement des jeux originaux, que nous créons de nos petites mains. Avec le temps, de nouveaux amis viennent ressourcer notre équipe, et nous permettent d’envisager des jeux plus ambitieux. Souhaitant fabriquer nos jeux avec beaucoup de petits détails, nous mettons en général 2 à 3 ans pour bâtir une organisation.

Et vous ? Le groupe des auteurs, vous êtes qui ?

Le groupe des auteurs est constitué de 5 personnes, accompagnées par quelques « consultants »… Notre âge moyen tourne entre trentenaires et quadragénaires avec des profils professionnels très différents, mais au final assez complémentaires…

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est, et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Nous organisons des jeux pour le plaisir, dans un cadre associatif. Notre « paiement », c’est la satisfaction provoquée par les travaux de recherche, d’écriture, de réglage, mais aussi et surtout le plaisir des joueurs.

Ce jeu est en gestation depuis plusieurs années, avec des envies très fortes de notre part de ne pas nous répéter et d’offrir un jeu original, qui aborde nos préoccupations du moment.

Après un premier jeu dans un environnement contemporain, Ginkgo Research, nous avons passé près de 5 ans sur notre jeu précédent, Rouge Garance, qui se situait en 1914 et abordait une forte thématique autour de l’amour, avec des personnages très développés. Nous avons eu envie de changer complètement d’ambiance, d’explorer d’autres possibilités du medium et de modifier notre approche de la création d’un jeu.

Très rapidement, nous nous sommes orientés vers un jeu d’anticipation, avec la volonté de déstabiliser les joueurs… et nous-mêmes. Nous avons décidé que la question centrale du jeu tournerait autour de la conscience et nous avons recherché comment la mettre en scène au travers d’un GN.

Plusieurs sources nous ont orientés, mais nous pouvons citer deux courant majeurs.

Tout d’abord, des articles et livres sur ce qu’on appelle la collapsologie, qui est une science de l’effondrement, qui étudie de manière globale une évolution rapide et radicale de notre société. Cette thématique nous tient à cœur et nous avons vraiment la volonté de faire réfléchir nos joueurs à l’avenir du monde et d’envisager d’autres manières de vivre. Nous avons tenté de développer un monde réaliste, basé sur des prévisions qui nous semblent scientifiquement et socialement possibles.  L’idée maîtresse, c’est : comment vit-on pendant l’effondrement ? Quelle conscience peut-on développer ?

Notre seconde source d’inspiration nous a amené à souhaiter un univers où les repères sont brouillés, où l’on ne sait pas forcément interpréter ce que l’on voit. Une série comme The Leftovers, ou un film comme Mulholland Drive constituent une sorte de référence pour le développement de l’ambiance du jeu. La question, ici, c’est plutôt : c’est quoi la conscience ?

Si l’on devait résumer, une thématique réaliste dans un environnement surréaliste !

Qui sont les personnages et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages sont des femmes et des hommes qui ont vécu la fin de notre société telle qu’elle existe aujourd’hui. Des années très difficiles, qui ont bouleversé le monde en général et leur vie en particulier, se sont succédé au début des années 30. Dans la campagne charentaise, les rares habitants aux alentours de la maison de Pierre Dubosc ont vu passer pas mal de personnes à la dérive, de survivalistes décidés à se retirer loin de la folie du monde, de pillards organisés en sortes de compagnies, au sens médiéval du terme, de gens fuyant des destins divers et variés. Certains sont morts, beaucoup n’ont fait que passer, quelques uns sont restés, un peu chacun dans son coin. Pierre Dubosc vit ici depuis les années 20, dans une sorte de retour à la terre comme il y a pu en avoir à cette époque. Propriétaire du seul point d’eau potable du coin, les habitants des alentours ont l’habitude de passer chez lui régulièrement pour refaire leurs réserves. Il a décidé d’inviter tout le monde pour discuter de l’avenir. Mais tout est parti dans l’étrange…

Vous travaillez comment ? Vous avez une méthode d’écriture ? Vous écrivez vos fiches dans votre coin ? C’est quoi la méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

La méthode de travail est « relativement » organisée. Le thème central constitue notre fil conducteur, auquel viennent s’ajouter des envies en termes d’ambiance et des thèmes secondaires qui se développent au fur et à mesure de nos discussions. À partir de là, il s’agit de trouver une manière d’explorer la thématique et ses possibilités, de trouver un site approprié et le tour est joué ! Il reste ensuite des mois de boulot pour développer les personnages, les trames d’histoires et leurs structures, le design approprié à nos envies initiales, la réflexion autour de scènes que nous visualisons assez précisément, la recherche des méta-techniques qui vont servir le jeu, le développement d’ateliers pour permettre aux joueurs d’aborder le GN dans les meilleures conditions et enfin, beaucoup de discussions, de repas, de bons moments entre amis. Mais vraiment beaucoup.

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Logistiquement parlant, notre souci principal est de trouver le site approprié au jeu. Cette prospection nous a pris près de 2 ans pour Nù Orb. L’idée est d’avoir une illusion à 360°, de demander le minimum possible d’imagination aux joueurs, pour leur permettre de se concentrer sur leur jeu.

Le confort des joueurs est également un point important pour nous (ce doit être notre âge avancé qui nous y pousse !). Nous imaginons nos organisations comme un séjour agréable, dans un cadre sympa, avec au milieu un GN. Nous sommes par exemple très friands des « lendemains » de jeu. Le fait de se retrouver après quelques heures de sommeil pour partager les impressions de la veille et refaire le monde est pour nous un bonheur à part entière.

En termes de règles, nous tentons de réduire au maximum leur nombre et leur utilisation. Elles sont néanmoins parfois nécessaires pour régler certaines situations, mais nous essayons dans ce cas de les rendre utilisables sans la présence d’un organisateur. Néanmoins, nous utiliserons plusieurs méta techniques pour simuler certaines parties du jeu, notamment des black box.

Enfin, depuis quelques années, nous avons abandonné l’idée de tout gérer nous-mêmes et préférons nous concentrer sur le jeu. C’est pourquoi nous faisons appel à notre ami Miguel et à son association En Quête de Rêves pour organiser toute la partie repas de nos jeux. Cette fois, ils sont associés depuis le départ au processus créatif et donnent également leur avis par-ci par-là…

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Le jeu revêt un format assez spécifique, divisé en 4 actes répartis sur 2 jours de jeu, avec une période hors jeu durant la nuit intermédiaire. Pour des raisons que nous ne souhaitons pas dévoiler, ce format est essentiel à notre création.

Le nombre de joueurs pour ce GN n’avait pas une importance fondamentale. Nous nous sommes principalement limités à 22 pour des questions de logistique de création et de logique de jeu. Le site serait susceptible d’accueillir beaucoup plus de personnes, mais nous recherchons une dynamique forte entre les joueurs et avons donc souhaité limiter les rôles.

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Plaisir, convivialité, écoute, échange, partage. Voilà en peu de mots notre philosophie.

Notre volonté est de faire vivre une expérience riche en émotions, des émotions de tous ordres. Pour cela, nous attendons de nos joueurs un certain investissement dans la préparation de leur partie, d’arriver avec un esprit ouvert et prêt à accepter des choses inattendues. Les joueurs qui ont déjà joué chez nous savent que nous avons un grand soucis du détail, nous allons leur demander pour cette fois de se laisser aller et de nous faire confiance… Pas de destin écrit à l’avance, ils devront avoir à l’esprit qu’ils sont libres et que nous n’avons pas envisagé de conclusion pré-établie pour le jeu.

Mais avant tout, il s’agit avant tout de vivre une expérience à plusieurs ! Et pour cela, d’être généreux dans leur jeu.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, qu’est-ce qui serait un bon angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

La manière dont les joueurs peuvent appréhender un jeu, par rapport à leurs attendus et leur vécu personnel. Les réflexions que le jeu serait en mesure de générer chez eux, sur la durée, après celui-ci. Peut-on demander à des joueurs de suspendre leur esprit logique, tout en leur demandant de se projeter 20 ans dans le futur et d’imaginer une suite à leur vie ?

Le jeu sera-t-il réorganisé ?

Nous espérons bien organiser plusieurs sessions. À l’aube de la première, nous pressentons que le jeu devrait connaître des destins très différents. C’est donc un objectif affiché d’organiser plusieurs sessions, avec pour ambition d’explorer les différentes approches des groupes de joueurs.

Table de mixage du GN

Des liens vers votre site, la fiche d’inscription, etc.

Site dédié à Nù Orb : http://www.grand-duc.fr/nuorb/index.html

Fiche de pré-inscription : http://www.grand-duc.fr/nuorb/inscriptions.htm

Groupe Facebook de l’association : http://www.facebook.com/groups/194544710639056/

Une réaction à Preview de GN : Nù Orb

  1. Aussi intriguant qu’excitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.