Comment trouve-t-on un GN : 5 leçons à tirer du sondage CoCoLarp

Publié le lundi 11 septembre 2017 dans Actualités du GN,Bien débuter en GN

Par

Tags: ,

--

En avril dernier, 306 personnes ont répondu à un sondage concernant leur méthode et priorités pour choisir leurs jeux de rôle grandeur nature. Il avait été initié par l’équipe du calendrier des GN CoCoLarp, qui livre aujourd’hui ses observations.

 

Cet article ne se veut pas une analyse scientifique, plutôt une réflexion personnelle, fondée sur les résultats du questionnaire, ainsi que sur notre expérience dans la conception et l’administration d’un calendrier des jeux de rôle grandeur nature. Vous trouverez les résultats chiffrés à la suite des cinq observations suivantes.

1. Les GNistes hardcore sont minoritaires

La majorité des GNistes participent à moins de 5 GNs par an, le plus souvent en format « week-end » de 2 ou 3 jours.  Orgas, si vous organisez un jeu au format « week-end », pensez donc que vous aurez de la concurrence pour être l’un des quelques GNs que vos participant.e.s feront dans l’année. Essayez de vous accorder sur les dates avec les organisations qui font des GNs de taille ou d’univers similaires au vôtre. Prenons exemple sur les organisations de la Suisse francophone, qui se rassemblent deux fois par an pour se mettre d’accord sur leurs dates.

2. Un calendrier ne remplacera jamais le bouche à oreille

Le jeu de rôle grandeur nature est une activité intrinsèquement sociale. Les résultats du questionnaire CoCoLarp montrent bien que pour choisir son prochain jeu, le bouche à oreille est incontournable, qu’il soit sur Facebook ou en face à face.

Plusieurs hypothèses peuvent l’expliquer : il peut s’agir d’un effet secondaire dû à la longue période d’absence d’un outil fiable et réactif pour se tenir au courant des prochains GNs ; ou que le bouche à oreille transmet plus de choses qu’une simple information (qui s’est inscrit, quels rôles il reste, avis sur le jeu, etc.). Nous pensons pour notre part que le lien social restera indétrônable, en raison de la nature du jeu de rôle grandeur nature, l’avenir nous le dira.

Il reste que pour les orgas, chercher à rassembler autour d’un nouvel outil, qu’il soit forum ou réseau social, est donc voué à l’échec : il faut encourager la conversation où qu’elle soit, accepter d’en perdre le contrôle, car elle aura lieu là où ça lui chante.

Les calendriers d’association et les newsletters ont l’intérêt de réunir un groupe de fidèles, qui apprécieront de suivre les actualités d’une organisation qu’ils apprécient. Néanmoins, il y a autant de GNistes qui ne sont pas intéressés de savoir quelle organisation a créé un évènement.

Le bouche à oreille a pourtant aussi un défaut majeur : il freine l’intégration de nouvelles personnes, ou de personnes de cercles sociaux différents dans notre loisir. Les calendriers et les orgas ont donc un rôle majeur à jouer dans l’accessibilité du jeu de rôle grandeur nature, que ce soit en ligne, ou hors-ligne.

3. « Où » et « quand » sont les plus importants, « quoi » est le plus épineux

Que ce soit les équipes d’organisation ou les participant.e.s, tous considèrent la date et le lieu d’un GN comme essentiels. Les premières ont besoin de ces informations pour fixer une date sans conflit et pour trouver des sites de jeu, les second.e.s pour comparer les dates à leurs propres disponibilités et déterminer ce que la distance leur coûtera en temps et en argent. Pour certain.e.s, prévoir un déplacement à l’avance nécessite de poser des congés, d’arranger leur planning, de faire garder leurs enfants…

L’information la plus essentielle pour choisir son prochain jeu, c’est pourtant la description, qui est un sujet plus complexe que prévu. Qu’entend-on exactement par « Description » : l’univers, la démarche ludique, le style de jeu ? Un GN estampillé Harry Potter peut être réalisé de nombreuses manières, et des incompréhensions sur ce qui est promis peuvent donner lieu à des expériences déplaisantes. Des outils comme le LNS (Ludique, Narratif, Simulationniste), la Table de mixage et les notes d’intention sont utiles, mais sont sujets à des débats souvent interminables. Il n’existe pas de système de critères suffisamment complet et pertinent pour couvrir tous les styles de jeux, alors que proposer comme description ?

4. Il faut écouter tout le monde, surtout les Orgas

Que ce soit pour chercher son prochain jeu de rôle grandeur nature, ou pour en organiser un, les GNistes ont besoin qu’un calendrier leur livre une vision d’ensemble des jeux correspondants à leurs critères, et de pouvoir accéder rapidement à une information claire, condensée et actualisée.

L’écosystème historique des calendriers de GN reposait intégralement sur les orgas pour renseigner leurs événements. Il semble dans l’ère du temps de passer plutôt à un service collaboratif, conçu par une équipe bénévole et animé par les personnes qui en bénéficient, comme nous le faisons avec CoCoLarp.

Ainsi, bien que les joueuses et joueurs consultent plus régulièrement le calendrier que les orgas, ceux-ci l’utilisent intensivement et méthodiquement, comme un outil de travail. Une mauvaise ergonomie peut leur faire perdre un temps précieux, qu’ils préféreraient passer sur leur jeu, ce qui les rend d’autant plus motivés à contribuer à améliorer le service. Ce sont des « super users », des alliés de choix.

5. De grands pouvoirs impliquent… beaucoup de choix à faire

Parler de « prix » ou de « participation aux frais » ? Mettre en avant un GN qui peine à se remplir, ou un GN qui intéressera le plus de monde ? Afficher les jeux de rôle grandeur nature organisés à des fins lucratives de la même manière que les bénévoles ? Refuser certains événements ? Sous quels critères ?

Certains choix qui semblent anodins sont réellement stratégiques, ils influencent les personnes qui utilisent le calendrier. Il est impossible d’être complètement neutre, alors quelle orientation choisir ?

Par exemple, la consommation de GN semble correspondre à l’offre, mais cela est peut être dû à une visibilité plus grande des jeux durant plusieurs jours. En choisissant de rendre d’autres formes de jeu plus visibles et plus accessibles, celle-ci peuvent potentiellement toucher un public qui ignorait lui-même être intéressé, car il n’y avait juste pas accès. Également, ajouter visiblement des critères comme l’accès aux personnes à mobilité réduite, la prise en charge des mineur.e.s, ou encore la tolérance à la consommation d’alcool peut sensibiliser les joueuses et joueurs ainsi que les orgas à des problématiques souvent ignorées.

L’avis de Sandrine, gestionnaire du calendrier de la FédéGN

Il y a eu une grosse période sans aucun calendrier, et les gens ont fini par se tourner vers d’autres outils. Cependant, durant cette période, la FédéGN a reçu de nombreuses demandes concernant divers GNs, ce qui nous laisse penser que le bouche à oreille n’est plus la forme majoritaire de communication : les joueuses et joueurs comptent sur les calendriers pour s’informer.

Plusieurs GNs en 2016 et début 2017 ont dû être annulés ou reportés faute de joueurs. La multiplication des calendriers et de toute forme de communication sur le GN, est donc une bonne chose : cela permet à toute la communauté d’être informée, et de continuer à faire découvrir le monde du GN aux néophytes qui sont de plus en plus nombreux. C’est à nous tous qu’il appartient de diffuser le GN au maximum.

 

Résultats chiffrés du sondage CoCoLarp

Population ayant répondu au sondage

  • 306 répondant.e.s
  • Tranche d’âge : Majorité de 26-35 ans (42,9%).

Les 21-40 ans sont l’essentiel des répondant.es (76,4%). On compte aussi un nombre non négligeable de plus de 40 ans (16,3%) et très peu de moins de 20 ans (4,9%).

  • Profils : Équilibré entre « Orga & Joueuse/Joueur » (52%, ci-après nommés « Orgas ») et « seulement Joueuse/Joueur » (48%).

Ce n’est donc probablement pas représentatif de la population GNistique, mais aura le mérite de donner la parole aux deux types de participant.e.s des GNs équitablement.

 

Résultats du sondage en image

 

Participer à un jeu de rôle grandeur nature

Trouver un jeu de rôle grandeur nature

Choisir un jeu de rôle grandeur nature

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Vous aurez la primeur de l’information : après plus d’un an et demi d’existence, le projet CoCoLarp se transforme bientôt en site web grâce au travail bénévole de professionnel.les. Lancement prévu vers octobre 2017.

 

Crédits : CoCoLarp, le calendrier des GNs

Article écrit par Michael Freudenthal & Maxime Victor

Sondage conçu par Michael Freudenthal & Mickael Huneau

The following two tabs change content below.
Michael Freudenthal

Michael Freudenthal

Tout ce qui touche à la communication, à l'apprentissage et aux sciences cognitives, c'est son dada. Féru de GN depuis 2010, il joue, organise, théorise, consulte, écume les conventions françaises et internationales et coordonne des projets comme les GNiales Paris 2016 ou le calendrier des GNs CoCoLarp. Sa vision de l'avenir est celle d'une conception de jeux collaborative, transdisciplinaire et inclusive.
Michael Freudenthal

Derniers articles parMichael Freudenthal (voir tous)

2 réactions à Comment trouve-t-on un GN : 5 leçons à tirer du sondage CoCoLarp

  1. Pourquoi ai-je cette étrange sensation que CocoLarp se tape le travail de la fédéGN ? Bravo à CocoLarp de prendre cet espace laissé vacant… L’équipe de CocoLarp ne peut-elle pas prendre la place de celle de la fédé ?

  2. J’ai été mauvaise langue, le calendrier de la fédéGn a clairement progressé. Le forum est plutôt « mort » par contre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *