Preview de GN : Artemis

Publié le lundi 26 septembre 2016 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : Artemis
Association organisatrice : eXpérience
Date d’ouverture des inscriptions : ouvert jusqu’au 30 septembre 2016
Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://experiencegn.jimdo.com/nos-cr%C3%A9ations/artemis/
Localisation : Paris
Date du jeu : 1er novembre 2016
Durée de jeu : 9h – 22h
Nombre de PJ : 12
Nombre de PNJ : 6
A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? premier bêta-test en janvier 2016
L’auteur : hoog

academie-cain

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

Ce GN part de la découverte du logiciel Artemis Spaceship Bridge Simulator (http://artemis.eochu.com), qui permet de contrôler un vaisseau spatial à plusieurs, de manière collaborative. Sa forme simple se prête bien à une utilisation en GN et il pousse les joueurs à interagir.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Le personnages sont des nouvelles recrues de la Flotte Coloniale, volontaires ou appelés pour leur service militaire. À l’issue de leur formation dans une des deux Académies rivales, ils serviront pendant 18 mois à bord d’un vaisseau de la Flotte, quelque part dans la galaxie. Grâce à un système d’ellipse temporelle, le GN couvre successivement leur formation à l’Académie et leur service à bord d’un vaisseau.

artilleur

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Je crée un cadre de jeu, avec des thèmes, des mécanismes dramatiques et une mise en scène. Ensuite, les joueurs créent leurs personnages de manière collaborative, guidés par un questionnaire détaillé. Cette méthode ne permet pas de révélations fracassantes typiques des GN romanesques, mais elle permet en revanche aux joueurs d’orienter le GN vers une expérience qui les intéresse. Le cadre mentionné plus haut assure la cohérence de l’ensemble.

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Le challenge logistique réside essentiellement dans la gestion du logiciel par les organisateurs. Heureusement qu’un des orgas de l’équipe sait parler aux ordinateurs ! Au niveau des règles, on peut mentionner le fait qu’en cours de GN, les joueurs votent par texto pour le personnage qu’ils estiment faire le Cylon infiltré le plus dramatiquement intéressant (comme dans la série Battlestar Galactica, certains membres d’équipe sont en fait des ennemis à apparence humaine). Là encore, il s’agit de permettre aux joueurs d’orienter le jeu vers ce qui est le plus dramatiquement intéressant pour eux.

confessionnal

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Le format réduit (12 joueurs sur une journée) permet de faciliter la gestion dans cette phase d’expérimentation avec le concept (cette session inclura les chasseurs embarqués dans le GN). Une fois la faisabilité d’un GN utilisant Artemis SBS confirmée, on pourra voir plus grand l’an prochain !

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

J’espère que cette session confirmera le succès du précédent bêta-test, ouvrant ainsi la porte à un GN Battlestar Galactica plus ambitieux. Concernant l’optique du GN, elle est simple : avant tout les joueurs collaborent pour créer une histoire dramatiquement intéressante (c’est l’approche narrativiste). Il ne s’agit pas d’une compétition de jeu vidéo ou d’une reconstitution exacte de Battlestar Galactica, par exemple.

pont

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

L’aspect le plus novateur de ce GN est l’utilisation du logiciel Artemis SBS. Le GN Artemis fait également appel à un certain nombre de techniques habituellement associées aux GN “nordiques”, comme les ateliers, les ombres et la transparence.

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Comme son nom l’indique, eXpérience est une asso qui met l’accent sur l’expérimentation afin de faire progresser le GN, plutôt que sur l’utilisation de schémas éprouvés.

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Je suis passionné de théorie et d’expérimentation en GN, avec un attrait particulier pour l’approche narrativiste. À part Artemis, j’ai créé le GN NEXUS-6, dont deux sessions internationales ont eu lieu cet été.

rassemblement

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ?

Ce GN ne nécessite aucune connaissance préalable de l’univers de Battlestar Galactica ; il suffit de visionner le pilote de la série rebootée (datant de 2003) avant le GN. Je tiens également à rassurer les gens sur la prise en main du logiciel, qui est très simple. La première partie du GN se déroule d’ailleurs dans l’Académie de la Flotte Coloniale, où les personnages se familiariseront avec leur poste en jeu.

Crédits photo : Morgane R. et Frédérique B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.