Preview « Pour la France »

Publié le lundi 18 avril 2016 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : Pour la France

Association organisatrice : Rôle

Date d’ouverture des inscriptions : en avril

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : https://www.facebook.com/gnpourlafrance/?fref=ts

Localisation : proche du Mans

Date du jeu : weekend du 11/11/16

Durée de jeu : du vendredi après midi (férié) au dimanche midi

Nombre de Pjs : 42 (50% hommes, 50% femmes)

Nombre de Pnjs : 12

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? non

Les auteurs : Agnès et Pierre Thanasack, Aude et Olivier Artaud, Emmanuelle Bellanger, Laurent Marenco, Brigitte Beauzamy, Sandrine Leger, Jonathan Guerrand

fevrier 34 - 1

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

« Pour la France… » est un GN de 42 joueurs sur un week-end organisé par Rôle. Il a pour contexte la préparation de la manifestation du 6 février 1934 à Paris, durant laquelle certains mouvements d’extrême droite ont tenté de prendre le pouvoir par la force. Vous y incarnerez des personnages des différentes droites « engagées » de l’époque, majoritairement d’extrême droite selon nos critères actuels.

Le jeu est très inspiré de l’histoire réelle et se veut totalement immersif. Tout est politique dedans, mais il est fondamentalement composé de ce qui fait la vie : l’amour, la famille, la carrière, les amis, le tragique et la futilité… Avec les contradictions et les sentiments potentiellement exacerbés de personnes engagées. Ce GN n’est pas pour les innocents, et vous n’en sortirez pas indemnes. Pas traumatisés non plus d’ailleurs, mais jouer des extrémistes (de très divers horizons) n’est pas neutre.

Nous n’avons pas de complaisance pour leurs idéologies. Pour autant, les personnages que vous jouerez ne sont pas des archétypes de « méchants » mais des humains complexes, avec leurs convictions, passions et intérêts, et qui doivent vivre dans leur époque et leurs milieux les conséquences de leurs choix. Ce GN sera para historique, avec quelques libertés et uchronies, sans fantastique ni second degré.

Nous vous proposons de vous confronter à l’Histoire et à des représentants d’idéologies détestables tout en ayant été largement caricaturés. Nous ne nous adressons pas particulièrement à des fans ou à des spécialistes de la période, mais à des joueurs intéressés pour incarner dans leurs nuances complexes l’équivalent d’un membre du Ku Klux Klan dans les USA du début du siècle, d’un collaborateur durant la seconde guerre mondiale ou d’un riche colon dans l’Algérie des années 50. Vous incarnerez souvent des personnages « favorisés », dans une époque assez difficile.

Nous demanderons aux joueurs un réel effort d’immersion et nous fournirons les connaissances particulières nécessaires. Rien d’insurmontable, mais si vous comptez lire votre perso dans la voiture avant de venir, il vaut mieux passer votre chemin. 🙂

Vous risquez d’être déstabilisés par certains mécanismes de jeu que nous avons créés pour l’occasion, mais faites-nous confiance.

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages sont pour la majorité des jeunes nationalistes de tous horizons qui se préparent à participer à une manifestation contre les députés corrompus (06/02/1934).

fevrier 34 - 2

 

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Nous écrivons en parallèle des intrigues, un univers et des personnages (les 3 avec une très forte inspiration historique), puis nous lions les 3. Quand ce qu’on écrit est vraiment invraisemblable, et ça arrive, c’est que c’est purement historique.

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

La logistique a son organisation avec une scénique spécifique, les PNJ sont atypiques, les règles du jeu se veulent les plus discrètes possibles (parfois même hors de vue des joueurs), mais la vraie spécificité tient à des mécanismes de jeu expérimentaux dont nous attendons un rendu déconcertant mais intéressant.

 

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Cette durée nous paraissait optimale pour entrer, vivre et sortir du jeu. Quant au nombre de joueurs, notre écriture est un travail énorme qui ne permettait pas d’aller raisonnablement à plus.

 

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session ?

C’est la 1ère. Si ça plaît (probable) et qu’on survit (possible), on en fera au moins une seconde.

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

De lire la note d’intention. Vraiment.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

– De la difficulté du concept de jouer des personnages détestables qui ne sont pas des archétypes de méchants et du droit qu’ont les orgas de leur donner une logique dans leur insupportable idéologie

– Ou encore de l’image spécifique de l’extrême droite européenne du XXème siècle comparée à celle de n’importe quel autre « méchant » de n’importe quel autre lieu ou temps

– Ou de celui dont on ne parlera pas avant le jeu parce que les joueurs ne doivent pas le connaître.

 fevrier 34 - 3

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Rôle est une association de menteurs prétentieux, donc tous les chiffres disponibles sur eux ne sont que de la propagande. Pour le reste, c’est une asso très active, très accueillante, avec des joueurs bien élevés pour lesquels il est un plaisir d’organiser.

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

La base de notre groupe a été constituée par des joueurs qui se sont rencontrés sur un Harry Potter il y a une dizaine d’années et ont écrit ensemble un para historique pas gai 1919 (« Le charnier des sacrifiés »). L’équipe a été complétée par des gens qui allaient être intéressés par le concept, qui auraient à y apporter et avec qui on avait envie de passer du temps (beaucoup).

 

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ?

Ce n’est pas pour fayoter, mais on a lu un article d’Electro-GN pour s’en inspirer utilement sur un aspect culturel de notre jeu. On en a lu un autre sur un sujet qu’on ne citera pas et qu’on a jeté car il n’y avait rien à en tirer.

Une réaction à Preview « Pour la France »

  1. Il me semble que c’est la première fois qu’un GN français traite aussi ouvertement de politique. Je trouve ça courageux et particulièrement pertinent dans le contexte actuel de montée des extrêmes en occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *