Preview de GN : L’Invitation

Publié le lundi 14 mars 2016 dans Previews de GN,Slide

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : L’Invitation

Association organisatrice : RAJR

Date d’ouverture des inscriptions : du 07/03/2016 au 21/03/2016

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://www.rajr.fr/linvitation/

Localisation : Saint-Etienne-la-Varenne (69)

Date du jeu : du 21 au 23 octobre 2016

Durée de jeu : 15h environ

Nombre de Pjs : 31

Nombre de Pnjs : environ 10

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Oui, à Saint-Etienne-la-Varenne (69) en juin 2015

Les auteurs : Camille et Lise

image Invit' 1

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

 

A la base, il s’agissait vaguement de faire une murder sur l’univers de Nicolas le Floch de Jean-François Parot. Mais au fur et à mesure de l’avancée de notre réflexion et de nos expériences en tant que joueuses, le format “murder” au sens classique du terme ne nous intéressait plus du tout. Nous nous sommes donc orientées vers un jeu que nous voulions immersif au maximum. Ce qui est resté, c’est le milieu du XVIIIe siècle et l’envie de ne pas faire un jeu de “Cour” mais bien un jeu de “salon”, ou en tout cas un jeu qui met en scène toute les couches de la société savante, bourgeoise et noble de l’époque. La part belle est faite aux intrigues sentimentales ou familiales voire politiques, les “quêtes objets” étant reléguées clairement au second plan pour une grande partie des personnages. Notre but est de tenter de faire vivre aux joueurs une réception au XVIIIe siècle.

Ainsi, ce jeu est avant tout immersif (sans être de la reconstitution, nous avons pris des libertés sur l’Histoire) : le joueur fait vivre son personnage et le fait évoluer sur toute la durée du jeu.

Ce que le jeu n’est pas : un jeu à “gagner” ou en tout cas à “quête objet”. A quelques rares exceptions elles sont quasi absentes du jeu. Il existe une seule chose sur laquelle nous sommes intransigeantes : le hors-jeu quel qu’il soit n’a pas sa place ici.

 

Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages sont issus de la bourgeoisie ou de la noblesse, ils sont cultivés et plus ou moins ouverts sur le monde qui les entoure. On retrouve aussi bien des salonnières que des philosophes, des auteur-e-s et des parlementaires ou encore des officiers du Roi, des religieux et des scientifiques. Bref, savants et politiques, hommes et femmes sont au rendez-vous. Ils se retrouvent chez un ancien magistrat du Roi amateur de belles lettres et de beaux esprits le temps d’une partie de campagne.

 

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

 

N’étant que deux, on communique beaucoup entre nous et il n’est pas rare que, lorsque l’une d’entre nous ne répond pas assez vite à un message sur le forum, 10 minutes après on s’appelle. C’est l’intérêt d’une équipe réduite. Pour l’écriture du jeu, on a commencé à imaginer des intrigues et des personnages qui ont été amenés à évoluer au fur et à mesure du processus. Nous rédigeons toutes nos intrigues ( les intrigues “familiales” ou les liens complexe entre personnages font aussi partie du lot, toutes les intrigues amoureuses sont formalisées pour savoir qui est amoureux de qui et qui est allié/ennemi de qui…) de manière à ce qu’il n’y ait pas d’incohérence au moment de la rédaction des personnages. Cela demande du travail en amont, mais c’est très efficace pour la rédaction et pour présenter le jeu aux PNJ, les fiches personnages étant extrêmement denses. Nous utilisons également un forum pour garder une trace écrite des changements, des remarques et des différentes “idées de merde du moment”.

Le seul moment “solitaire” est l’écriture des fiches, et encore : souvent, au moment de la rédaction, des idées surviennent et on repart sur de nouveaux processus d’intrigues.

Actuellement, nous sommes sur la relecture des personnages et quand nous les aurons toutes les deux relus et ajouté ce qui doit l’être, nous attaquerons les corrections avant de relire à nouveau. C’est long, mais c’est nécessaire vu la densité des fiches et le rendu que nous souhaitons. Nous avons fait le pari de ne faire aucune aide de jeu avant le jeu mis à part les costumes et cela demande une grande rigueur dans l’écriture.

 

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ? 

La logistique du jeu est très simple ce qui facilite son organisation. Le site est un ancien petit château perdu dans les vignes du Beaujolais, ces vieilles pierres nous ont séduites pour l’ambiance qu’elles apportent. Il correspond tout à fait à l’esprit d’une partie de campagne !

Il n’y a aucune règle spécifique dans ce jeu, la seule exigence dans ce domaine étant le role-play !

Image invit'3

 

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Au début du projet, il y aurait du y avoir moins de personnages mais ce sont les contraintes budgétaires du premier site que nous avions visité (et abandonné en route) qui nous ont amenées à doubler ce que nous souhaitions à la base. Au final, il s’avère que cela fonctionne bien sur ce format-là.

 

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session?

Il n’y a eu qu’une session jusqu’à maintenant et, dans l’ensemble, le jeu tourne bien et les joueurs en sont majoritairement repartis satisfaits. Cependant, l’écriture de certains personnages n’était pas assez aboutie à notre goût. Pour cette deuxième édition, nous relisons donc toutes nos fiches et corrigeons ce qui doit l’être afin de procurer plus de jeu là où cela manque.

Le plus gros défaut d’organisation de la première édition a été l’absence, faute de temps, de fiches PNJ et cela ne se reproduira plus !

 

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Qu’elle soit aussi réussie que la première! Nos premiers joueurs ont été géniaux et ont vraiment compris l’esprit du jeu qui est complètement basé sur eux!

Que dire à nos futurs joueurs : Du rôle-play et faites-vous plaisir en apportant du jeu aux autres. Et aussi, attendez-vous à de la préparation : les backgrounds sont longs et denses ! Il est juste impossible de jouer ce jeu en lisant sa fiche sur le trajet !

 

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN,quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Probablement sous l’angle de l’immersion et des relations entre les personnages. Ce sont elles qui tiennent le jeu et notre plus grande crainte c’est qu’un joueur soit mal casté car il y a un vrai risque pour son jeu mais aussi, dans certains cas, pour celui des autres !

image Invit'2

 

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

RAJR, ouvre des portes du Chaos depuis 1984 ! C’est une association extrêmement éclectique qui rassemble surtout autour de la passion du GN au sens large, mais aussi grâce à des affinités qui se sont créées entre les membres. Ainsi, il y a aussi bien du Harry Potter, du Med’Fan, du fantastique, de l’historique, de la petite murder ou même, maintenant, du GN “nordique” qui sont joués au sein de l’asso. En fait tout le monde est le bienvenu au sein de l’asso pour jouer ou organiser !

 

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Comme dit plus haut, nous sommes deux, Camille et Lise !

Camille : Gniste depuis fin 2009, j’ai participé à l’écriture du GN “Salem never forget”  (association “Au chaudron penché”)  en 2011 avant d’intégrer la team orga pour la seconde édition. Je suis également orga et auteure de la murder “20h02 à bord du Mutin” chez RAJR. En tant que joueuse, je cherche surtout des jeux immersifs avec des rôles déjà écrits et qui permettent l’émotion. Après, je ne suis pas fermée à d’autres expériences. C’est plutôt le manque de temps qui me limite.

Lise : J’ai redécouvert le GN en 2012 avec des murders comme 20h02. L’invitation est ma première orga. Tout comme ma co-orga, les jeux immersifs laissant la part belle aux émotions m’attirent, mais j’aime diversifier les expériences, d’ailleurs, je teste le med’fan prochainement !

 

La table de mixage du GN

table de mixage invitation

 

2 réactions à Preview de GN : L’Invitation

  1. Un excellent jeu. Allez y les yeux fermés 🙂

  2. Je confirme pour avoir participé à la première édition, c’est un vrai voyage dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.