Preview : Tempus Fugit

Publié le jeudi 24 novembre 2011 dans Previews de GN

Par

Tags: ,

--

Titre du jeu : TEMPUS FUGIT – « Le Masque des Siècles »
Association organisatrice : Les Joyeux Chaotiks
Date du jeu : 27, 28 et 29 juillet 2012
Durée de jeu : Du vendredi après midi au dimanche midi
Nombre de Pjs : entre 250 et 300
Nombre de Pnjs : un certain nombre ^^
A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? C’est une première
Les auteurs: Ils sont sans doute trop nombreux pour les citer tous… mais essayons tout de même : Emmanuel Dannenmuller, Yann Bauzin, Pierre Morel, Anaël Martin,
Le Joyeux Mouss’, Séverine Gratia, Jérôme Rozaire, Adrien Corfu, Thibault Antoine Milhomme, John Gassilloud, Alex Jacquet et une pensée particulière aussi à Monsieur David Brosselin et à un abri bus anonyme qui ont participé aux prémices du projet.


gn-tempus-fugit-electro-gn.jpg

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !
Les Joyeux Chaotiks est une association âgée de 16 ans et basée à Annecy. Elle a commencé son activité en organisant des killers Highlander, INS/MV et des GN Stormbringer.
Spécialisée pendant longtemps dans des GN Med/Fan. (Eis, Troy, Durill, Terres Tribales, Lune Noire), elle s’est diversifiée en 2007 en organisant des jeux moins classiques, tels que de l’Antique- Fantastique (Thélia IV+), de l’historique (1227) ou particulier (Il était une fois Mordheim).

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?
Avant tout, nous sommes un groupe de joyeux amis rejoint par des proches séduits par le coté « social fantasy » et « uchronique fantastique ».
Finalement, notre équipe est composée d’un panel multiple et étonnamment hétéroclite : professeur d’histoire, ingénieur informatique, infirmière, fonctionnaire de police, directeur artistique, docteur ès biochimie, gérant de société…
La diversité socio-culturelle importante du groupe nous apporte de la variété, du plaisir, mais aussi une sacrée somme d’individualités bien trempées qui nous permettent de partager des expériences et de débattre avec pertinence. Tous esclaves d’une entité tentaculaire, dont le Nom ne doit pas être prononcé…

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?
Aussi étonnant que cela paraisse, le jeu se fonde sur un postulat très simple :
« Que devrait chercher un joueur dans un GN ? Qu’est-ce qui est universel et que tout le monde devrait désirer sur un jeu, qu’est-ce qui peut à la fois faire les règles, le jeu et l’intrigue ? »
La réponse fut : le Temps ! et sa conséquence Tempus Fugit (ndlr : le temps passe vite).
À partir de là, nous avons fourni un gros travail tant philosophique que logique, qui a abouti au projet actuel : une déviance historique fondée sur un changement radical des mœurs et des mécaniques sociales, qui a poussé la société au-delà de sa logique classique, la forçant à une adaptation cruelle, rapide et décalée.
Le choix de l’époque, la Renaissance, nous a paru alors le meilleur moyen de donner un fond tangible et pertinent à cette uchronie, sans avoir à créer un monde de toutes pièces et surtout sans forcer le joueur à assimiler trop d’éléments. D’autant plus que la Renaissance, et plus particulièrement Venise véhicule un contexte gnistique propice aux intrigues, mystères, complots et déjà complètement assimilé dans l’imaginaire collectif.

Tempus Fugit n’est pas un GN pour joueurs passifs ou attentistes, il ne cible pas non plus ceux qui pratiquent le clientélisme ou « la gagne à tout prix ». Notre volonté est de plonger le joueur dans un univers immersif dont il ressortira avec l’impression d’avoir vécu une expérience de qualité. Mais ce n’est pas à sens unique et le joueur devra aussi être le moteur de ses envies, avoir une capacité d’implication personnelle, une logique de jeu intelligente et un roleplay pertinent et de tous les instants.

Qui sont les personnages (en gros) et pourquoi sont-ils là où ils sont ?
Les protagonistes sont des émissaires de tous les pays du monde, ils ont été enfermés dans une prison magique et se sont tous alliés pour refermer un terrible portail démoniaque et surtout triompher des terribles armées du mal.

Plus sérieusement, Venise est LA cité du commerce, le cœur argenté du monde et l’une des principales artères de l’exploitation du Tempus. Le Pape Alexandre VI y a été assassiné durant une visite alors qu’il « papifiait » depuis 114 interminables années. Un certain nombre de gens vont donc s’intéresser à cette affaire et leurs intérêts sont multiples (on peut même dire d’une terrible multiplicité) ! La tête enflée de 1000 idées, alors que ces Grands se rêvent déjà à la tête de bien des choses, leurs escortes, amis ou suite, elles, comptent bien profiter de l’escale. Les plaisirs de la Sérénissime sont célèbres, le Tempus y abonde et le vice y est paraît-il omniprésent. D’autant plus que l’ile de San Giorgio Major (lieu précis du GN) possède une vie à part entière. Et bien que flattés par l’arrivée de quelques nobles et autres riches arrivistes en vadrouille, ces insulaires ne vont pas s’arrêter de vivre pour autant. Qu’en est-il des festivités si longtemps repoussées ? Est-ce que l’enseigne de Monsieur Vispalti aura reçu à temps ses précieuses cargaisons ? Qu’en est-il de la disparition de la petite Marina Squilalvici ? Faut-il en référer au Guet ? À l’Ordre des 10 ? Ou simplement demander audience au Doge ? À moins que la bonne solution ne soit d’en référer au Très Saint Chapitre ?

Vous l’aurez compris, Tempus Fugit préfère jouer la carte de la profondeur et mise sur des rôles échelonnés à de nombreux niveaux, en poussant le côté ambiance et roleplay. Il serait idéaliste de parler clairement ici des personnages et de leurs implications, sachez seulement que nous les voulons nombreuses et sympathiques. Et que l’essentiel sera de vivre pleinement ce moment.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?
C’est un travail collaboratif basé sur plusieurs étapes d’écritures. Philosophie, thème et fond ont d’abord été développés en comité restreint, puis le côté historique a été défriché et travaillé par des « experts » en la matière. Enfin, le travail d’écriture et l’adaptation pratique sont confiés à l’ensemble de l’équipe scénario pur (composée d’une dizaine de personnes), dont la mission est de planter le décor de ce GN particulier, où le temps est devenu un bien matériel. Et surtout de décrire une humanité ensevelie dans la noirceur baroque d’une Europe décadente.
Tout un programme !
Des échelons d’écriture sont alors organisés, pour les rôles par exemple. La première étape est l’élaboration du teasing. Une fois ce dernier validé par l’équipe, le travail d’écriture peut continuer jusqu’à l’étape dite de « première version » et ainsi de suite jusqu’au moment magique de l’envoi aux joueurs.
En parallèle, nous avons une équipe de relecteurs ne faisant pas partie du scénario, qui traite et valide les infos aux différentes étapes citées ci-dessus.
Des membres de l’équipe scénaristique sont aussi attachés à d’autres équipes, telles que la logistique, les règles, les FX… Bien que totalement associatif et collaboratif, nous avons l’habitude d’un travail en cellule, mais chapeauté par des référents et responsables pour chaque Team.
Afin de pouvoir gérer tout cela, nous avons mis au point un logiciel permettant d’intégrer l’ensemble des éléments précédemment évoqués. Ainsi, le travail par cellule et la collaboration interne sont simplifiés et gagnent tant en efficacité qu’en pertinence.
La trame, les règles, les backgrounds et autres aides de jeu sont ainsi entièrement gérés et intégrés dans ce complexe mais merveilleux outil créé spécialement pour le Tempus Fugit par notre équipe GNAO !

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ?
Nous désirons un GN où l’esthétisme et le plaisir visuel fassent partie intégrante du jeu. En choisissant la Renaissance et Venise, nous avons demandé à notre équipe logistique d’atteindre des sommets, tant dans les costumes que dans le décorum. En ajoutant le graphisme sombre et baroque et les diverses inspirations de Tempus Fugit, c’est un sacré défi auquel nous répondrons avec toute notre motivation et même davantage !
D’autre part, il ne faut pas oublier le nombre de personnes prévues, qui est à lui seul un challenge, d’autant plus que nous portons habituellement un soin particulier au FX, à la sécurité, à l’éclairage, à la cuisine…

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session ?
C’est la première fois que nous jouerons dans ce XVIIe siècle déviant et je ne vous cache pas qu’après déjà plus d’un an de travail, nous sommes impatients !

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?
Nous voulons des joueurs qui ont la volonté de venir pour passer un bon GN, des gens pour qui l’ambiance, l’implication et le roleplay sont plus importants que de “gagner un GN”. Nous voulons partager ce moment avec eux et qu’ils nous donnent autant que nous leur en donnerons. Qu’ils n’oublient pas l’aspect associatif d’un GN et que nous sommes tous, orgas, pnj ou joueurs, les acteurs communs de notre passion.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?
Tempus Fugit, avec un public attendu de plus de 250 personnes, est un GN de grande ampleur, qui a mis l’accent sur du jeu personnel et responsable plutôt que sur un classique effet de masse lié à ce type de GN.
Un jeu baroque et déviant où, un élément, le temps, est devenu le sens unique du fonctionnement sociétal et de toutes ses dérives.
Un jeu où la réflexion philosophique, le comportement social et la notion de mœurs auront une importance capitale.
Un jeu où l’ambiance, l’esthétisme, le roleplay, le fairplay, la compréhension des règles et du contexte seront des éléments essentiels à son bon déroulement et où le public doit être clairement conscient de sa propre implication.

Tout sur le site Internet dédié au GN :http://joyeuxchaotiks.org/tempus-fugit

Joyeusement vôtre 

L’équipe du Tempus Fugit

Une réaction à Preview : Tempus Fugit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.