Preview de GN : Technocculte

Publié le lundi 17 décembre 2012 dans Previews de GN

Par

Tags: , , ,

--

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : Technocculte

Association organisatrice : Le Four Fantastique

Date du jeu :  2 et 3 janvier 2013 (3 sessions par nuit)

Durée de jeu : Maximum deux heures

Nombre de Pjs : 4

Nombre de Pnjs : 1

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? Bretagne, été 2012

Les auteurs : Thomas B.

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Le Four Fantastique est plus une nébuleuse qu’une association au sens classique du terme. Ce sont quatre organisateurs de GN le plus souvent courts, intenses et pour moins de 30 personnnes, basés en Suisse. Les univers de GN ne sont ni méd-fan ni crinoline : un Romain en 2007, un Shadowrun et un GN nordique sur une secte chrétienne réalisés en 2008, un Fables (le comics) organisé en 2011, un Batman et un kung-fu hip-hop en écriture pour 2013… Historiquement, même ceux qui organisaient sur des thèmes connus avaient un twist : si c’était du méd-fan, on jouait des hobbits, ou si c’était ludiste on gagnait carrément des XP et du matos en cours de jeu, il y a eu du Vampire poker ou pervasif sans tout le background de White Wolf… Et globalement on est biclassés rôlistes sur table et scénaristes, donc ce sont souvent des jeux plus écrits que « bac à sable ». Aujourd’hui, on gravite dans différents cercles d’organisation, donc c’est encore plus varié.

Technocculte2.jpg

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Pour Technocculte, le groupe c’est « moi, ma gueule et ma propre personne » pour citer Dabaaz. Donc Thomas B., GNiste Français vivant et jouant principalement en Suisse. Le Four n’écrit plus à quatre depuis 2008, mais on s’invite à nos jeux respectifs et on ne désespère pas de s’y remettre à trois pour le kung-fu hip-hop notamment.

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

L’idée vient de remercier le Pacte des Lapins, l’asso formée par la Torche et la Femme Invisible du Four Fantastique, pour avoir organisé une série de murders orientées occulte contemporain, les Monster Hearts. D’ailleurs je ne suis pas le premier, un certain Mordibus avait organisé In Nomine Familiae pour rendre hommage à ces huis clos dans des baraques paumées à la campagne, avec souvent un petit côté chasse aux monstres, oscillant entre horreur et enquête avec souvent une pointe d’humour. Technocculte est sans doute un peu plus sérieux, mais le pitch de base est le même : un petit nombre de joueurs dans un grand bâtiment avec des lampes de poches. Et comme je me suis pris une grosse claque aux ateliers FX de Tonton Copt aux GNiales, j’ai voulu mettre ses techniques en pratique rapidement avant d’attendre d’organiser un « gros » GN et qu’elles ne deviennent obsolètes. C’est donc à la fois un hommage, un test de méthodes et, si tout se passe bien, un moment intense pour les joueurs. Mais ce n’est ni une murder party classique ni un test de psychologie pour voir si les gens vont hurler de peur. 

Technocculte1


Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

On va éviter de spoiler, mais en très large, ce sont des gens très différents, qui ne se connaissent pas, et qui ont de bonnes raisons, toutes très personnelles, d’aller pénétrer par effraction dans un bâtiment abandonné.

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

Ça dépend du jeu, pour des jeux à 16 joueurs on se mettait d’accord sur l’ambiance, l’intrigue générale, puis on se répartissait 4 personnages chacun et on écrivait dans notre coin. On était assez fans de la « règle de trois », avec au minimum par personnage, trois traits de personnalité, trois liens avec d’autres persos, trois objectifs, trois trucs à cacher. Ce n’est pas un dogme, juste une technique pour assurer un minimum de jeu sur la durée et des persos pas unidimensionnels. Pour Technocculte c’était complètement différent vu qu’il n’y a que quatre persos et que le jeu dure deux heures max, donc ils sont beaucoup plus légers. Le thème était imposé par l’hommage à l’occulte contemporain et l’utilisation des technologies montrées aux GNiales, d’où Technocculte. D’un point de vue outil, j’ai utilisé Scrivener, un logiciel d’écriture de roman qui colle assez bien au coté « documentation pour l’inspiration d’un côté, fiches de perso de l’autre, intrigue principale au milieu ». 

La table de mixage de Technocculte

MixetteTechnocculte1-gn.jpg MixetteTechnocculte2-gn.jpg


Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Oui, la logistique est un challenge parce que le jeu doit être joué de nuit pour l’ambiance, dans un lieu assez grand pour pouvoir séparer les joueurs et qu’il y ait de l’exploration. Impossible donc dans un appartement.  Avec seulement 4 joueurs, pour que la location du site soit rentable je dois faire 3 sessions par soir et le site n’est pas disponible le week-end. Une règle spécifique est que si combat il y a, il se fait au bon sens nordique « la douleur fait mal, la mort tue ». Pas de point de vie, de compétences etc, le but est que tout se passe de manière la plus transparente et naturelle possible, et je fais confiance aux joueurs pour respecter ça. D’un point de vue sécurité, c’est plus facile à 4 qu’à 400.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

C’est très dur de faire planer une aura de mystère ou de peur sur cinquante personnes ou pendant deux jours quand on est un seul orga :). Je veux que les gens puissent être seuls dans le noir à un moment, explorer un lieu vraiment inconnu, sans le côté « membre d’une équipe qui se rassure et se serre les coudes », donc ça conditionne le format.

S’il y a eu des sessions avant celle-ci, quelles ont été leurs qualités, leurs défauts ? Qu’est-ce qui a changé sur cette autre session ?

Niveau qualités, j’ai vu quelques lueurs d’émerveillement devant certaines technologies et entendu un ou deux cris de surprise apeurée, donc je suis content. Niveau défauts, je pense que certains trous dans les indices demandaient encore trop de dialogues avec un PNJ, sur ces sessions je voudrais que les joueurs aient assez d’éléments pour être plus autonomes.


Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

J’espère que les Lapins apprécieront l’hommage, et je voudrais que les autres joueurs se lâchent, se concentrent juste sur l’incarnation de leur personnage, le moment présent, les sensations d’inconnu et de tension.


Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

Est-ce que les contraintes de nombre et de durée ont été efficaces, et ont amené l’ambiance recherchée ? Est-ce qu’un orga peut organiser trois fois de suite le même jeu le même soir, deux soirs de suite, sans devenir dingue ? Est-ce que ce genre de rediffusion immédiate est le format idéal pour tester des idées et des techniques, plutôt qu’un GN plus gros, mais unique ?

 

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ? Allez-y lâchez-vous. Parce qu’à l’oral c’est ce qui se passerait, mais par écrit, nous ne  pouvons pas rebondir sur vos réponses pour creuser le sujet.

J’espère que Technocculte ouvrira des perspectives dans la scène locale, que les gens s’amuseront et se mettront à organiser des trucs courts mais intenses plus souvent, histoire que je puisse être joueur dans ce genre de GN.

http://www.lefourfantastique.org/technocculte-les-inscriptions-sont-ouvertes/

Bande annonce

http://www.youtube.com/watch?v=6nq63Ndjia4

4 réactions à Preview de GN : Technocculte

  1. Ca a l’air original et fun ! Je regrette d’habiter trop loin pour deux heures de jeu ^^

  2. C’est intéressant cette preview. C’est marrant, sur la table de mixage j’aurais pensé que le jeu serait plus physique que verbal…

    et sinon pour répondre à la question : est-ce qu’on peut organiser trois fois de suite le même jeu le même jour sans devenir fou ? Non. 😉

  3. Je me suis tâté sur pas mal de réglages, vu qu’il y a les aspects « comment je l’ai rêvé » (la théorie dans ma tête), « comment je l’ai écrit » (les comportements que j’ai encouragé par le matériel
    de jeu, les règles etc, donc ma traduction pratique de la théorie) et « comment les joueurs se le sont approprié » (ici, l’expérience de la première partie). Technocculte est moins verbal que le
    huis clos de base, mais je pense qu’une bonne partie du jeu passe quand même par le dialogue. On verra si sur les 6 sessions une se fait ambiance « course poursuite et tatanne à tous les étages »,
    si les joueurs sont dans se délire, pourquoi pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *