Preview de GN : GNTI, un projet fou

Publié le lundi 14 janvier 2013 dans Previews de GN

Par

Tags: ,

--

 

Un projet fou ?

Nan, un projet gaulois 😉

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait » Mark Twain

Salut,

Je vous propose, pour ceux qui n’ont pas peur, de s’organiser plusieurs GN, au même endroit en 2015. Pour ceux qui sont au courant du concept de GNTI, eh ben voilà, on lance le premier ! Pour les autres, souvenez-vous, on en parlait ici.

De quoi on cause ?

D’un point central, une ville qui est à la fois un GN (d’initiation) et une passerelle potentielle vers les autres GNs. Cette ville est organisée par nous.

Les autres GNs sont des GNS organisés par… VOUS !! Différentes associations, différents GN, différents mondes.

Le principe c’est que du point central on peut aller et venir vers des milliers de mondes et univers différents.

Alors évidemment on pense à Planescape, Méga, les Princes d’Ambre, Stargate, Sliders, le couloir entre les mondes de Feist, Moorcook, Doctor Who, Terry Pratchet…

gn-gnti.jpg

Bon la y’a 5 GN autour du point central, mais ca peut être 2 ou 25, les thèmes présentés sont des
exemples

 

 

Comment les passerelles fonctionnent ?

Tout simplement c’est l’équipe orga de chaque GN qui dit si elle accepte des « voyageurs » venant du point central et si les joueurs de son GN peuvent se rendre sur le point central. Évidemment il est possible de restreindre, mettre des conditions…

Par exemple :

–       J’accepte des « voyageurs » uniquement après que les joueurs aient, sur mon GN, ouvert la porte du Chaos.

–         Je ne veux pas de « voyageurs », dans un sens ou dans l’autre

–         Mes joueurs peuvent aller et venir vers le point central, mais je n’accepte pas de « voyageurs »

–         Des « voyageurs » peuvent arriver, mais ils seront forcement liés à tel ou tel aspect de mon scénar

–         Tout « voyageur » arrive en éthéré, ils seront perçus comme des fantômes

Les passerelles sont des zones de type douanes, dans le point central. Trouver le moyen de franchir une passerelle peut être une intrigue en soi !

Mais pourquoi ?

–         Pour le faire J« Chiche !»

–         Pour faire fonctionner un multivers

–         Pour qu’il y ait, pourquoi pas, de la scénarisation croisée entre GNs

–         Pour la mutualisation de moyens, de ressources, de savoir-faire, de PNJ

–         Pour l’échange

–         Pour faire une grande fête du GN

–         Pour promouvoir les GNs « à la française »

Bon ok, ça a l’air génial, mais comment on fait ?

C’est facile ! Vous nous communiquez vos impératifs logistiques (j’ai besoin de plaine, de forêt, d’un bâtiment en dur, d’électricité, etc, etc.) et nous on trouve le site qui permet à tout le monde d’avoir ses pré-requis. Oui il s’agit d’une recherche de site de jeu complexe, mais j’ai pas mal de terrains sous le coude…

Après vous devez, bien sûr, organiser votre GN !

C’est qui « nous »

Je parle de l’équipe qui se constitue pour gérer :

–         Le point central (scénarisation, logistique…)

–         La recherche de site

–         La coordination générale

Equipe pour l’instant constituée de : Karuna, Cécile, Joël, Gwendal, David, Romain, Adrien

Qu’est ce qui va m’intéresser en tant qu’orga d’un de ces GN ?

–         La mutualisation de moyens (site, matos, etc, etc.)

–         La possibilité d’avoir des PNJ en plus pour certaines séquences

–         Une aide en cas de coup dur de la part d’autres orgas sur place

–         La possibilité de faire de la scénarisation croisée

Type et Taille des GNs ?

On s’en moque, cela peut être 3 murders de 10 personnes et un GN de 150, ou 16 GN de 42 personnes, la taille n’a pas d’importance. Cela peut être des GNs que vous avez déjà fait jouer, ou des tout neufs créés pour l’occasion.

Et pour les règles ?

Chaque GN a ses règles, et quand un joueur « voyage », il lui est remis une fiche lors de son passage par la passerelle lui explicitant les contraintes du monde dans lequel il arrive (armes à feux ne fonctionnant pas car son mélange de poudre n’est pas détonant dans ce monde, présence ou absence de magie, est-ce que son dieu lui envoie des sorts ou non, etc, etc.)

On ne va pas chercher à faire un seul set de règles communes, du moins dans un premier temps (c’est à discuter avec l’ensemble des orgas)

Finances ?

Chaque joueur s’inscrit au GN qui l’intéresse, donc à l’asso qui organise le GN.

Seront mutualisés le coût de location du site, plus d’autres points (sanitaires, douches, etc, etc.)

Pourquoi 2015 ?

Pour nous laisser assez de temps pour se préparer.

C’est aussi pour fêter à ma manière les 20 ans de la Fédé, et que l’on soit pour ou contre la structure n’est pas important. Je souhaite pousser le projet communautaire et comme le dit si bien GN de Merde « Je sers le GN et c’est ma joie ».

Je suis une asso Belge, Suisse, Croate, Sri Lankaise, je peux venir ?

Bien entendu ! Pour organiser un GN avec nous il faut juste en avoir envie !

Tu peux en dire plus sur le point central ?

Ouip, il s’agit d’une cité particulière, Galahanne, la cité des milles portes qui a entre autres comme caractéristique d’être un endroit où lorsqu’on ouvre une porte, cela peut ouvrir un portail (seuil) vers ailleurs..

Des gens ont essayé de franchir les murailles de la ville, mais ils disparaissent à peine passés de l’autre côté, on ne les a jamais revus. Le seul moyen de quitter cette ville c’est par l’une des passerelles, administrées par des « portiers », des mages spécialisés qui savent réguler l’ouverture d’un portail. D’aucuns disent que ce sont des charlatans qui font des tours de passe-passe en se servant d’appareillage complexe, mais bon, chaque ville a ses rumeurs.

Cette cité a son administration,  ses codes, ses habitants, présents depuis plus ou moins longtemps. Un texte de présentation est disponible, basé sur les aventures de Baern Myslir. Le pdf est la : l’arrivée

 

Un exemple de site potentiel ?

Nous sommes en discussion avec le Domaine de Condé (27160 Condé sur Iton), 150 hectares de plaine et forêt, avec deux châteaux utilisables à disposition. Ce site a été trouvé par l’association Hydre Omel, merci a eux !

Il y a aussi bokoneg qui nous a fait signe : http://www.bokoneg.com/fr/gn.html

 Je veux filer un coup de main !

Tu peux rejoindre l’équipe Point Central, ou organiser un GN, ou nous aider à faire connaître ce projet…

Dans tous les cas, contacte-moi !

 

Karuna: 06 10 83 89 75 / karuna.yogananthan@free.fr

Le lien vers la page FB: https://www.facebook.com/pages/GNTI-GN-de-Type-Inhabituel-Multiverse-MultiGN-Multiasso/291413194251233


 

FAQ : (mes réponses en bleu)

 

« À mon sens, pour que ça fonctionne, il faudra imposer aux différents GN ce qu’est le point central. Car si pour l’un, c’est une planète mère avec des portes stargate, alors que pour un autre, c’est l’enfer d’où peuvent revenir des fantômes, ça ne va pas être cohérent. Simple idée : pour moi, il ne faut pas d’entre deux solutions. Soit un GN qui participe décide de n’avoir aucun lien, et utilise le système pour des raisons logistiques (ce qui est très bien aussi), soit il décide d’avoir un lien, et dans ce cas (1) ce qu’est le point central est clairement défini, et (2) en termes de scénario, les liens avec les autres mondes participants doit être pris en compte. Pour dire les choses différemment, il DOIT y avoir une intrigue générale axée principalement sur le point central et les mondes gravitant autour, ce qui n’empêche pas des intrigues secondaires développées dans chaque GN. Pourquoi pas, par exemple, un monde annexe, géré uniquement par des PNJ, et dont le but est d’envahir tous les autres mondes. Quelque chose dans ce ton. Après, se balader de monde en monde peut être une idée pour créer des alliances, récupérer des infos, etc. »

 

Le monde central est défini, il va s’enrichir avec l’arrivée de nouveaux orgas dans l’équipe.

 

« Une passerelle entre les mondes. J’ai eu envie de te répondre : écris un bouquin.  Gérer le point central seul n’est-ce pas un peu risqué pour que le multimonde fonctionne ? Après tout il faut une certaine cohérence, des contraintes communes qui s’enracinent dans chacun des GN-univers pour que l’espace ne tourne pas en simple subsidiaire « tiens je m’ennuie, je vais faire du tourisme intergnistique ». Vous comptez vous jeter tout frétillants dans le bain du jeu de plusieurs jours ou faire une expérience-test en format de deux-trois huis clos d’une poignée d’heures pour voir ce que cela donne ? »

 

Je suis pas écrivain. Je ne vais pas le gérer seul, mais avec une équipe. Ne pas oublier que les passages ne se font qu’en fonction des desiderata de chaque GN, et ça peut être zéro, ça ne me pose aucun souci : la mutualisation de moyens tech, logistiques et PNJ c’est déjà une belle étape. Pour le format, on va partir sur un WE, après 20 ans d’organisation de GN, cela me semble réalisable avec une équipe motivée et des assos volontaires et engagées.

 

« Département 27 ? Ça m’a pas l’air très proche de chez nous…“

 

Le site indiqué est un exemple de site, cela ne veut pas dire que c’est celui sur lequel se déroulera ce projet, c’est juste pour montrer qu’il existe des sites capables d’accueillir ce genre de manifestation.

 

« Je pense qu’il n’est pas envisageable de se passer d’un corps de règles communes ; là aussi, il faut voir ça comme un nœud central sur lequel on peut greffer une surcouche propre à l’événement. »

 

Pour les règles communes, ou tout du moins un socle de règles communes, il est beaucoup trop tôt pour en parler, cela se fera avec les assos qui décident de s’engager dans ce projet.

 

« En plus du corps de règles communes, je pense que l’idée des voyageurs entre différents univers est sympathique, mais j’ai peur qu’il n’y ait une trop grande ouverture du jeu au time out. D’où l’importance majeure de la définition scénaristique du monde central de transition.

Il faut que le background de ce monde justifie ces différents sauts rapides dans le temps. L’idée initiale est chouette ; mais en tant que telle n’apporte pas grand-chose si ce n’est définir la mission du projet. »

 

Ne pas  oublier le fait que c’est chaque GN qui décide ou non d’accueillir des gens venant d’ailleurs, et donc ils vont forcement scénariser ça en conséquence. Le monde central est défini, il va s’enrichir avec l’arrivée de nouveaux orgas dans l’équipe.

 

 

Intérêts  

Difficultés  

Moyens

Mutualisation

         PNJs

         Infrastructures

         Matériel

Site

Date

 

Humainement

Synergie entre assos

          Découverte

          Partage

          Coopération

Collaboration entre assos

Jeu

– Découverte d’autres univers

– Initiation via la ville

Complexité du passage entre les mondes (passerelles)

 

 

The following two tabs change content below.

Karuna

Derniers articles parKaruna (voir tous)

2 réactions à Preview de GN : GNTI, un projet fou

  1. Selon mon goût personnel, c’est un mélange qui me serait très déplaisant à jouer. 

     

    Ça fait exploit d’organisation (ou délire d’orga) et c’est d’ailleurs présenté ainsi, sorte de course au Guiness Book, l’intérêt de jeu résidant dans cette gageur de tout mélanger. Où est
    l’intérêt joueur ? En quoi ça tente de surpasser les GNs antérieurs ?

     

    Et cette idée me semble extrêmement teintée « rôlisme sur table »  (d’ailleurs j’ai expérimenté cette idée multi-table en convention JdR). D’ailleurs Chtulu, Ambre, encore vos cochoneries
    gamistes de JdR. Dans le GN, c’est déjà si difficile de créer un seul univers cohérent… 

     

    Surtout pour du GN, ça complique à l’extrême l’immersion si difficile à atteindre : en raison d’une identification trop facile des univers et mécanismes de jeu. Ces univers sont en effet
    volontairement stéréotypés (medfan, Chtulu), afin de permettre aux joueurs de sentir la différence et utiliser les réflexes de représentation propres à chaque univers. Les joueurs vont explorer
    des univers ultra-connus d’eux-mêmes, en faisant semblant de ne rien connaitre du tout. Bof bof.

     

    L’expérience de découverte d’un univers TOTALEMENT étrange, en passant une porte, ça marche très bien en JdR ou au cinéma (FX). « Tu passes la porte et te retrouve en apesanteur dans un ciel rose
    ». Mais en GN je trouve que ça ne colle pas, faute de budget millionaire permettant d’offrir réellement des lieux distincts. Avec trois fumigènes rouges et Jean-Michel Jarre en sono, j’ai jamais
    l’impression de marcher sur Vénus.

     

    Comme joueur, comment peux-tu « ressentir » la différence entre medfan/Chtulu/Firefly, si c’est la pelouse verte 100% identique, avec la même maison en arrière plan ? Faut donc magouiller avec
    des tonnes de mécanismes (règles, instructions préalables) et de détours narratifs ; c’est plus du GN mais du tabletop ou du cosplay.

     

    Enfin, vu le peu d’exigence sur l’immersion/cohérence en France, ça peut effectivement devenir un style à la mode, mixage français improbable Cluedo-airsoft-latex. Pour les règles, peut-être
    adapter GURPS.

     

    Parce qu’il en faut pour tous les goûts, je vous souhaite bonne chance.

  2. Ca a déjà été fait il y a vingt ans, dans l’est de la région parisienne : un même site avec accès à différents mondes.

    Ca continue toujours, d’ailleurs. Ca s’appelle DisneyLand Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *