Preview de GN : La Ville

Publié le lundi 27 juin 2016 dans Previews de GN

Par

Tags: , , ,

--

la ville

Titre du jeu de rôle Grandeur Nature : La Ville

Association organisatrice : Et Encore… ASBL

Date d’ouverture des inscriptions : Ouvert

Lien vers les inscriptions ou pré-inscriptions : http://laville-larp.org/arthur/index.php

Localisation : Belgique

Date du jeu : 19-20 Novembre 2016 pour l’épisode 1.

Durée de jeu : 3 événements (2 nuits / 2 nuits / 2nuits)

Nombre de Pjs : env. 40

Nombre de Pnjs : env. 20

A-t-il déjà été organisé, et si oui, quand ? NON

Les auteurs : Fougere Lopez, Anthony Van Eycken, Axel Van Wassenhoven, Benoit Moeremans, Sylvianne Besson et Stephan Gauvrit.

hoteldeville

D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ?

La ville est née dans la tête de deux des organisateurs, sur l’inspiration de Silent Hill et de Twin Peaks. On pourrait le décrire comme la rencontre entre les drames d’une petite ville banale, où tout le monde se connaît et l’horreur de l’Échelle de Jacob.

Si La Ville est un jeu à secret, c’est avant tout un jeu à émotions. L’histoire et la trame ne servent ici que la violence des émotions que La Ville veut donner à ces joueurs.

Survival Horreur Contemporain, le jeu se veut hardcore, sans concession pour le confort. La Ville est une expérience forte, violente même.

La Ville n’est pas un jeu pour les amateurs de combats, pour ceux qui aiment la bonne bouffe et les samedis soirs à chanter auprès du feu.



Qui sont les personnages (en gros) et quelle est la raison de leur présence ?

Les personnages sont les habitants d’une petite ville campagnarde. Tous se connaissent, se parlent, ont des relations conflictuelles ou non. Tout ceci devait gentiment rester sous sa couverture de silence, si l’alarme de la ville n’avait pas conduit tout le monde à s’enfermer dans l’abri de l’hôtel…

Comment travaillez-vous ? Avez-vous une méthode d’écriture ? Écrivez-vous vos fiches dans votre coin ? Quelle est votre méthode, telle que vous l’expliqueriez à un nouveau venu dans l’équipe ?

L’équipe est séparée en pôles de travail : Scénario, background, Com’, Logistique, FX, Décor et props. Chaque Pôle a son responsable, tout le travail se fait en outil collaboratif, et chacun participe comme il veut aux différents pôles. Bref, c’est du 100% collaboratif.

 

Logistiquement, c’est un challenge ? Pourquoi ce site de jeu, ces décors ? S’il y a des règles de jeu spécifiques, qu’apportent-t-elle au jeu ?

Logistiquement, le défi est surtout dans les effets spéciaux et la réalisation et mise en place des décors. C’est la raison pour laquelle la logistique Lumière et FX, et la création des décors seront assurés par des professionnels.

Les règles sont aussi un défi en soi : La Ville utilisera un système de règle réduit à sa plus simple expression, le Narratif Commun. Comme pour Clone, de Garou, nous demandons à nos joueurs de réagir avec l’univers, de ressentir les événements et de nous faire confiance.

Si c’est important et spécifique, pourquoi ce format (nombre de joueurs et durée de jeu) ?

Nous recherchons le crescendo émotionnel. Et nous recherchons à ce que nos joueurs ressentent vraiment les émotions (de la plus agréable à la plus violente) que le jeu leur donnera. Le bleed est clairement recherché. Ce qui nous a amené à un format court (3 événements et c’est fini).

cheminee_mini

Pour cette session, qu’est-ce que vous espérez, que diriez-vous à vos joueurs pour être sûrs qu’ils comprennent bien votre volonté ?

Nous espérons la confiance et le roleplay total des joueurs. Il est impératif que le joueur vive et ressente les choses, l’histoire et les conflits de son personnage sans jamais prendre de recul hors jeu.

De bien lire l’ensemble de notre communication. Nous essayons d’être le plus éloquent sur celle-ci. Nous mettons en place entretien et ateliers pour les aider à bien entrer dans le jeu.

Si on devait parler de votre jeu dans une critique sur Electro-GN, quel serait le meilleur angle d’attaque ? De quel aspect de votre jeu devrait-on parler avant tout ?

L’émotion, brutale, violente que le jeu va exploiter. Car même si c’est un jeu d’horreur, c’est avant tout un jeu à ressentir.

Présentez-nous un peu l’asso et son identité !

Une Asbl :

Et Encore Asbl

L’asbl a pour mission de promouvoir le jeu de rôle et particulièrement son tenant qu’est le jeu de rôle grandeur nature. Depuis son existence, des partenariats avec différentes associations de jeu de rôle grandeur nature ont été fait (Avatar 2014, Wild Dust,…). Jusqu’à présent, Et encore n’avait pas son propre LARP. Lorsque l’équipe organisationnelle de « La ville » a proposé son projet, Et Encore y a vu un jeu qui n’avait encore jamais été proposé en Belgique. La Ville vise un public averti, qui recherche des expériences et des émotions à travers un jeu sérieux dans une époque contemporaine L’équipe organisationnelle a quant à elle des individualités qui ont un passé d’organisation de jeu de rôle grandeur nature et qui souhaitaient proposer quelque chose d’unique à travers un thème de « survival horror ».

Et vous ? Le groupe des auteurs, qui êtes-vous ?

Anthony Van Eycken

GN’iste depuis 2006.

Assistant Orga dans un premier temps puis Orga de Live depuis 2011

j’ai contribué à plusieurs projets tel qu’Avatar, Wild Dust ou Influence…

A chaque fois un univers et un concept de jeu différent.

La ville c’est un nouveau défi, une expérience de jeu Hard-Core pour des joueurs que j’espère motivés.

Membre du CA de Et-Encore Asbl depuis 2014, j’ai à cœur de créer un vrai projet porteur pour l’Asbl.

Je serai en charge des joueurs hors jeu comme en jeu.

Axel Van Wassenhoven

Animateur scout pendant 5 ans. Je me suis naturellement tourné vers le milieu du GN après avoir fait du jdr papier pendant des années. Joueur depuis 2012, orga depuis 2013. Je fais de l’événementiel depuis plusieurs années.

Je m’occupe principalement de la logistique et de la mise en ambiance.

Benoit Moeremans

Rôliste depuis mes13 ans, Gniste depuis mes 14 ans, j’ai toujours aimé les jeux d’ambiance. L’appel de Chtulhu, Kult sont mes jeux sur table favoris.J’ai eu l’occasion d’organiser des GN ainsi que des Mass LARP.

J’ai toujours voulu organiser un jeu différent, une apothéose, un jeu où l’horreur serait présent, où les moyens technologiques et scénographiques seraient mis à disposition pour créer des émotions et faire partager au joueur des scènes intenses.

On ne vit correctement une émotion dans un jeu de rôle que lorsqu’on oublie son personnage et l’on est touché soi-même.

Je serai en charge du scénario et des SFX.

Fougère Lopez

Roliste depuis 15 ans, Gniste depuis 10, j’ai toujours été plus fascinée par le “rôle” que par le “play” du mot rôleplay. Orga de la Camarilla Bruxelloise, où nous avions déjà tentè de nouvelles formes d’immersion, créatrice de décors pour des lives comme Avatar, Ragnarok et Outreterre, le projet de La Ville me permettra de concilier mes deux passions, en ajoutant des visuels oppressants à une ambiance pesante.

Je serais dans ce projet en charge de la gestion des PJs, Hors jeu comme en jeu, et de la réalisation des décors et autres accessoires.

Stephan Gauvrit

A quarante ans, donc quasi 30 de jeux de rôle, j’ai participé à de nombreux projets gnistiques, parmi lesquels se distinguent 2 mass larp, 2 camarillas (En France et en Belgique), 1 western et plusieurs murders. Dans la plupart, j’ai recherché à faire ressentir des émotions fortes aux joueurs, à travers son personnage.

Le fait est que j’arpente les territoires imaginaires de la peur depuis mes débuts dans le jeu de rôle, et que je vois ce projet comme une forme d’apothéose à ce long voyage.

Je serai en charge du scénario, de l’univers et sur site je serai ce que nous appelons le Showrunner, terme emprunté à la création de série aux états-unis.

Sylvianne

Scénographe de métier, Elle sera notre conceptrice de décors, costumes et autres éléments indispensables. Un univers particulier à la hauteur du projet, c’est le moins que l’on puisse dire d’elle.

Il y a d’autres points que vous voulez aborder ?

On ne s’inscrit pas à la ville. On remplit un questionnaire, on passe un entretien et on suit quelques ateliers. Et après seulement, on joue. 🙂

Il y a un engagement important de l’Équipe : Il n’y aura aucun, nous disons bien AUCUN, zombie à La Ville.

agneau

Liens divers :

Le site En Jeu : http://laville-larp.org/

Le site Hors Jeu : http://laville-larp.org/arthur/index.php

Le trailer/mise en bouche : https://youtu.be/8zxb8T9swQQ

Et Encore ASBL : http://www.etencore-asbl.org/

Crédits photos : Axel Van Wassenhoven, Steve Fair and Creative Commons.

La table de mixage du GN

table mixage la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *