Homologation vs Responsabilisation : Vrai ou faux débat ?

Publié le vendredi 16 mars 2018 dans Actualités du GN,Articles

Par

Tags: , , ,

--

De la sécurité en GN : Les armes, responsabilisation ou homologation, une vraie opposition ?

Au sein de notre passion, le GN, la question de la sécurité reste un sujet toujours vivace, et au sein de la sécurité, celle du matériel utilisé se trouve souvent au centre des discussions. Il est donc normal que la sécurité physique reste une priorité ! Mais quel est le meilleur moyen de garantir celle-ci ?

Les deux principes :

On a pu au-delà des standards belges de la BWAT (BeLARP weapon Approval Team), voir se créer deux grandes mouvances sur la façon d’aborder la sécurité du matériel :
1) la
vérification centralisée
2) la responsabilisation personnelle

La vérification centralisée, c’est imposer une vérification du matériel des participants par des tiers (in)formés, qui garantit que seul un matériel adapté est autorisé sur site. La responsabilisation personnelle suppose que chacun soit assez éclairé pour savoir si son matériel est approprié ou pas. Mais ces deux ‘philosophies’ sont-elles réellement inconciliables ? La sagesse populaire oppose ces deux concepts :

Le contrôle du matériel par l’organisation tendrait à déresponsabiliser le joueur de son devoir de vigilance.

Et pourtant !

Les accidents survenus (nez cassé en 2015, perte de l’usage d’un œil en Belgique durant l’été 2017 suite à un tir de flèche, … ) tendent à prouver que ces deux visions, seules, sont loin d’être infaillibles et que les conséquences peuvent être désastreuses. Une troisième lecture nous semble donc nécessaire.

D’un côté, la responsabilité personnelle est une part essentielle de la sécurité. Ainsi, si une personne a trop bu, il est de sa responsabilité de ne pas utiliser sa réplique (si vous n’êtes pas en état de conduire une voiture, vous n’êtes pas en état de vous battre). Nous rappelons que lors d’un combat en GN, il est question de votre sécurité, mais également de celle de l’ami avec lequel vous croisez la mousse. La responsabilité, c’est aussi ce bon sens qui veut qu’on n’utilisera pas sa canne en combat au risque de blesser les autres joueurs et d’abîmer leur matériel. De même, une personne réalisant que sa réplique d’arme n’est plus sûre car elle s’est abîmée depuis le début de l’événement a le devoir de la mettre de côté. Le problème de l’approche de responsabilisation est que dire à quelqu’un qu’il est responsable ne suffit pas à lui faire obtenir instantanément les connaissances et l’expérience pour vérifier le bon état d’une arme. Le bon sens à lui seul ne suffit pas, une certaine connaissance technique reste malgré tout nécessaire.

D’autre part, la vérification (qui peut intervenir sous forme d’homologation) permet de s’assurer que les armes sont toutes sûres puisqu’elles ont été contrôlées par des personnes ayant l’habitude et l’expérience permettant de déceler des anomalies et/ou usures (décollement, écrasement de la mousse, …) qui pourraient passer inaperçues auprès de néophytes. Cependant, les homologations ne peuvent se faire que ponctuellement et n’ont souvent lieu qu’avant le début de l’événement. Pourtant, une arme qui n’est pas dangereuse au temps t peut le devenir au temps t+1. Une arme est sûre… jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. Et cela ne prend qu’une fraction de seconde, un seul contact. Faudrait-il alors des homologateurs qui passent les 2, 3, 4 jours de l’événement à courir partout pour faire des contrôles constamment imposant une charge de travail lourde et un détérioration de l’immersion ?

Vers une fusion des visons ?

Si la responsabilisation du joueur n’apporte pas les connaissances techniques, ces dernières ne signifient pas une vérification constante des répliques. De manière assez formidable, les faiblesses de l’un sont parfaitement compensées par les forces de l’autre. De ce fait, plutôt qu’opposées, ces deux visions nous semblent, au contraire, complémentaires.

Il nous paraît donc primordial de rendre au joueur la responsabilité de son matériel tout en l’accompagnant d’une certaine vérification. Le moment de l’homologation devrait alors, idéalement, devenir un moment de transfert de connaissance (l’homologateur devrait expliquer au joueur ce qu’il est en train de faire afin que celui-ci puisse reproduire ces vérifications à son tour durant le jeu). Ainsi, la vérification est là pour sensibiliser autant que pour s’assurer que les répliques d’armes ont été vérifiées.

Ensemble pour plus de sécurité !

En conclusion, la responsabilisation et la vérification ne sont pas opposées. Si nous voulons réduire les risques d’accidents, les deux sont nécessaires et complémentaires. La responsabilisation est donc bien une condition sine qua none, mais elle reste insuffisante à combler la méconnaissance technique que seule l’homologation peut pallier. C’est donc dans ce but que BeLarp, au travers de sa cellule BWAT, met à disposition de la communauté un document de référence reprenant l’essentiel à savoir concernant les différents types de matériel de combat ainsi que des formations à l’homologation.

À venir !

C’est dans cet esprit et dans l’intérêt de la communauté, tant au niveau des membres que des artisans que la FédéGn et BeLarp travaillent ensemble en ce moment à la conception d’un document commun qui permettra à chacun de passer d’un pays à l’autre, d’un GN à l’autre sur les mêmes bases sécuritaires.

Document de référence BWAT

Par
Quentin de Saint-Aubert,

Gabrielle De Costa,

Sofiane Gouigah.

The following two tabs change content below.
Sofiane Gouigah

Derniers articles parSofiane Gouigah (voir tous)

Une réaction à Homologation vs Responsabilisation : Vrai ou faux débat ?

  1. j’ai un petit commentaire sur ce que j’ai entendu, des amis ayant fais la formation.
    mon clairement dis que mes calimacils ne serait pas homologable car trop dur… si cela devrais ce produire, j’irais voir chaque personne en ayant une pour vous envoyer une lettre de réclamation pour la simple raison que un c’est le meilleur matériel que nous pussions trouver sur le jeu et que nous les utilisons depuis des années sans soucis et les entretenons comme il le faut…
    que deux je n’ai jamais blésé personne ainsi que la quasi totalité d’utilisateur des calimacils que par contre je me suis déjà pris des ko de personne qui ont des armes plus molles mais qui du coup tape comme des sourds ou des gens ne regardant à rien , ayant bu étant fatigué…
    à force de materné les gens en leur interdisant tous et n’importe quoi le jeux deviens de plus en plus dangereux car plus personne ne se pense responsable de ce qu’il fait car toutes façon tous a été prévu pour que cela ne soit pas dangereux…
    je ne dis pas qu’il ne faut pas de règle , je dis que le soucis viens plus souvent du joueurs que de sont matériel sauf si celui ci est défaillant bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.